Choix du secteur :
Se connecter :
 

L’expérimenté archer doubiste Jean-Charles Valladont fera partie du clan français qui participera, dans quelques jours maintenant, aux Jeux Olympiques. Agé de 35 ans, il vivra une nouvelle olympiade. Parmi son riche palmarès, on se souviendra de sa belle médaille d’argent, décrochée, en 2016, à Rio de Janeiro, dans l’épreuve individuelle. Le trentenaire sera en lice la veille de la cérémonie d’ouverture pour les qualifications individuelles, avec, en ligne de mire, l’obtention d’une médaille. Le 29 juillet, on le suivra également dans la compétition par équipes.

Mission accomplie pour la Ville de Besançonn ce mardi,  lors du passage de la flamme olympique. Elle a su rassembler des milliers d’enfants sur les différents sites d’animation. Au total de nombreux jeunes ont pu vivre de l’intérieur cet événement. Pour l’occasion des animations ont été prévues à Battant, Chamars, au parc de la Gare d’eau et au stade Léo Lagrange. Durant toute cette belle journée estivale, les petits bisontins, dès 9h du matin, ont participé à de nombreux ateliers et activités. Cette belle journée s’est conclue par une flashmob des Jeux Olympiques et une grande photo collective sur le stade d’athlétisme du Léo Lagrange. Enfin, les bambins ont accompagné le départ de la première relayeuse, l’athlète française Awa Sene.

FLAMME BESANCON 4

Anne Vignot ne cachait pas satisfaction. « Non seulement, on a besoin de ce temps de respiration, mais nous avons également besoin de se rappeler que les valeurs des Jeux Olympiques, c’est l’internationalité, la diversité et l’interculturalité » explique Mme Vignot Maire de Besançon. Et de poursuivre : « les Jeux Olympiques, c’est l’humanité. L’humanité est faite de sa diversité ».

L'interview de la rédaction : Anne Vignot

FLAMME BESANCON

 

Un état d’esprit que confirme André Terzot, l’élu bisontin en charge des animations sportives, du sport, du handicap et du sport santé. « Nous avons tous besoin de ce genre de rassemblement. Cela fait énormément de bien. Le sport à cette capacité de drainer un maximum de monde. Lorsque le public répond présent, c’est quelque chose d’extraordinaire ».

L'interview de la rédaction : André Terzot

FLAMME BESANCON 3

Quelle belle fête ! Certains diront que cela coûte beaucoup trop d’argent en cette période de difficultés financières pour le pays, mais le passage de la flamme olympique dans le Doubs a apporté une dose de bonne humeur et de passion collective qui font du bien. A Pontarlier, des milliers de personnes ont fait le déplacement, ce matin,  pour suivre l’évolution de l’emblème. Pour l’occasion, la capitale du Haut-Doubs, ses élus, les enseignants et le milieu associatif et sportif ont su mobiliser.

L'interview de la rédaction : Denis Gérôme, président de l'association Commerce Grand Pontarlier

L'interview de la rédaction : Philippe Besson, élu en charge des sports à la ville de Besançon

 

 

 

FLAMME 3

C’est un cortège tout en couleur qui a suivi les 17 relayeurs officiels de la flamme olympique. Le coup d’envoi a été donné à 8h20 par le champion automobile Sébastien Loeb. Le Jurassien Quentin Fillon Maillet a conclu le parcours de quelques kilomètres. Les 3.500 enfants et adolescents français et suisses ont largement été associés à la fête. Tous avaient conscience de l’honneur qui leur a été réservée. On a chanté, dansé, bougé, marché pour accompagner au mieux la flamme olympique. Pour l’occasion, les plus petits avaient également préparé la danse des JO. Une magnifique et très enthousiasmante Flashmob. La flamme peut continuer son périple, jusqu’au 26 juillet, et son arrivée à Paris. On écoute ses enfants et adolescents au micro de la rédaction.

Les reportages de la rédaction

FLAMME 4

 

C’est une belle journée olympique qui se déroulera ce mardi 25 juin dans le Doubs. La  flamme  est de passage dans le département. Le coup d’envoi sera donné à 8h20 à Pontarlier par le pilote français Sébastien Loeb. C’est le Jurassien Quentin Fillon Maillet qui mettra un terme au parcours pontissalien. La deuxième flamme s’élancera du tremplin de Chaux Neuve à 9h35. C’est Fabrice Guy, l’ancien biathlète, champion olympique, qui donnera le coup d’envoi. La fin est prévue à 10h05.  A 11h19, ce sera au tour de Maîche, jusqu’à 12h01. Puis place aux étapes du Gouffre de Poudrey, à Etalans, de 12h42 à 13h12, Montbéliard, de 14h46 à 15h56, Baume-les-Dames de 16h07 à 16h37 et Besançon de 18h05 à 19h20. 114 relayeurs sont mobilisés pour l’occasion. Parmi les personnalités choisies : Sébastien Loeb et Quentin Fillon Maillet à Pontarlier, Fabrice Guy à Chaux-Neuve, Thibaut Pinot à Baume-les-Dames et Anaïs Bescond à Besançon.

Des animations

A Pontarlier. Dès 8h35, de nombreuses animations seront lancées, en présence de personnalités ayant marquées l’histoire du sport pontissalien et alentours. On notera également la présence de soldats de l’Armée de l’Air. Les élèves de l’UNSS mettront l’ambiance également. Également au menu : une exposition dans la Halle Pasteur, la Ponta’Beach ouvrira ses portes aux écoles primaires de Pontarlier, des animations sportives ont été concoctées pour les collégiens français et suisses dans la Halle Pasteur. A prévoir également : la retransmission du match, qualificatif pour les 8ès de finale de l’Euro de Football, sur écran géant, entre la Pologne et la France, les finales du tournoi e-sport Fifa 23 sur PS4 sur écran géant, à 20h. A 19h30, démonstration de Qi gong au parc Jeanine Dessay. La fête se terminera par la projection du film « Eddie the Eagle » et du court métrage « 5 mètres 80 » au théâtre Bernard Blier ( entrée payante ».

A Besançon. 2.500 enfants seront associés à la fête. Ils pourront participer à de nombreuses activités sportives. Ils formeront également une haie d’honneur au moment du départ du premier relayeur au stade Léo Lagrange. Des évènements sont prévus au stade et à Chamars. La fête promet d’être belle dans la cité comtoise, où le site d’arrivée, à la Gare d’eau, où l’on procèdera à l’allumage du chaudron, à 19h30, sera également en effervescence.

Au Gouffre de Poudrey également la fête sera fédératrice. Près de 500 élèves de primaire et 200 collégiens du territoire participeront à 11 activités axées principalement sur le sport, mais aussi sur la musique et le théâtre. Un espace sera également dédié au grand public. Un écran géant permettra de suivre la progression de la flamme sur le site. Les organisateurs précisent que la route sera barrée entre la zone artisanale de la Croix de Pierre et le Pont de l’Hôpital du Gros Bois.

On en sait un peu plus sur les personnalités qui participeront au relais de la flamme ce mardi 25 juin à Pontarlier. Ainsi, le médaillé olympique jurassien Quentin Fillon Maillet et le pilote automobile Sébastien Loeb seront présents dans la capitale du Haut-Doubs pour cet évènement. Le coup d’envoi de l’étape pontissalienne sera donné à 8h20 au Grand Cours et se terminera à 9h11. 17 relayeurs officiels seront présents pour l’occasion.

Dans le cadre du passage de la flamme olympique dans le département du Doubs, la Préfecture invite la population à prendre ses précautions en matière de déplacement. La circulation, le stationnement et de nombreuses activités seront impactés en fonction du lieu et des horaires de passage de la course. « Les transports en commun et les mobilités douces seront à privilégier » nous indique-t-on. Rappelons que les porteurs traverseront sept communes : Pontarlier, Chaux-Neuve, Maîche, Étalans, Montbéliard, Baume-les-Dames pour finir à Besançon, où le traditionnel chaudron sera allumé à la Gare d’Eau.

Pour retrouver l’itinéraire et les horaires de passage de la flamme à chaque étape vous pouvez consulter le site :

https://flamme-olympique.cd25.fr/parcours-de-la-flamme-olympique-dans-le-doubs/


De plus, la ville de Besançon met à disposition l’outil suivant pour permettre à chacun d’organiser son parcours :

https://storymaps.arcgis.com/stories/32719dfaf8db479490aa67e9056718dc

Jusqu’au 20 octobre, la Ville de Besançon et l’association de photographes amateurs « Grain d’Pixel », implantée dans la galerie de l’ancienne Poste au centre-ville de Besançon, proposent une exposition grandeur nature sur les bords du Doubs. Réalisée par seize photographes amateurs, elle propose, gratuitement, aux yeux du grand public, vingt clichés, mettant en scène la plus grande diversité de pratiques et de sportifs, amateurs ou professionnels, valides ou en situation de handicap.  Imprimées sur un support grand format, ces images témoignent de la beauté du sport et de sa capacité à rassembler tous les publics, quels que soient leur niveau, leurs origines, leurs attentes et leurs besoins.

L'interview de la rédaction : Aline Chassagne, élue en charge de la culture à la Ville de Besançon

Saisir l’instant et créer du lien

Pour la plupart des seize photographes mobilisés, il s’agissait de répondre à une première véritable commande. Le cahier des charges bien en tête, ils sont partis à la rencontre de « leurs modèles ». Ces clichés uniques ont nécessité de longues heures de travail. Une immersion totale dans l’univers de leurs personnages était une nécessité. Pas toujours facile d’immortaliser un évènement ou un regard et de susciter de l’émotion. Certes, la technique est un facteur essentiel, mais elle doit s’accompagner d’autres petits ingrédients qui font toute la beauté de ces prises de vue. Les relations humaines, avec la confiance qui va avec, font partie de ces savoir-faire et savoir-être qui sont le gage d’une photographie réussie.

EXPO PHOTO 1

L'interview de la rédaction : Alexandra Thévenot

Cette exposition, baptisée « Les sportifs bisontins au rythme des Jeux »   est à découvrir, jusqu’au 20 octobre, quais Vauban, sous le parking du Petit Chamars au centre-ville de Besançon.

L'interview de la rédaction : jeune photographié, licencié à la Société Nautique Bisontine

Jusqu’au 16 juin, dans le cadre des journées européennes de l’archéologie et des jeux olympiques, avec le programme d’animations culturelles et sportives prévues aux côtés de cet évènement, le lac de Saint-Point accueille « Vogue la pirogue » uax Grangettes.  Durant ces quatre jours, ce rendez-vous, alliant culture et sport, organisé par la Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne Franche-Comté et le club de canoé-kayak de Pontarlier, propose un bond dans le passé durant la préhistoire plus précisément. Ainsi, une régate de pirogues préhistoriques, des vestiges préhistoriques, spectacle, conférences, ateliers et  exposition sont à découvrir et au programme.

L'interview de la rédaction : Jonhattan Vidal, ingénieur de recherche au service régional de l’archéologie

Pourquoi le lac Saint-Point ?

Le joyau du Haut-Doubs,  se situant sur la route de la colonisation néolithique,  a  tout naturellement été choisi pour accueillir cette  manifestation. Selon des recherches archéologiques, menées par l’université de Franche-Comté, les premières sociétés agricoles y ont vu le jour, à partir de 5.500 ans avant notre ère.  Conservés sous l’eau et dans les marais, il reste aujourd’hui, sur ses sites, des pièces d’architecture précieuses de maisons en bois et de nombreux outils, objets  du quotidien, restes alimentaires et même des vêtements qui montrent le passage de populations qui ont changé nos modes de vie.

Des baptêmes et promenades en pirogues

Le public pourra assister, ce samedi 15 juin, à des régates, mais il pourra participer, ce dimanche, de 10h à 17h, à des baptêmes et promenades en pirogues, au départ de la base nautique des Grangettes. L’association bretonne Koruc partagera avec le public sa connaissance des modes de vie à la préhistoire et des premières navigations. Dans le cadre de cette démarche pédagogique, l’ONF a mis à disposition des arbres, qui ont permis la création de ces pirogues. Trois embarcations ont été fabriquées. L'une d’elles a été construite localement par des professionnels du bois du secteur du lac Saint Point. Précisons que les travaux de finition ont été menés avec l’aide d’outils néolithiques. C’est-à-dire avec des haches en pierre, comme il y a 6.000 ans.

L'interview de la rédaction : Jonhattan Vidal, ingénieur de recherche au service régional de l’archéologie

Pour tout savoir sur la programmation de cet évènement : https://www.culture.gouv.fr/regions/Drac-Bourgogne-Franche-Comte/Actualite-a-la-Une/vogue-la-pirogue-regate-de-pirogues-prehistoriques-au-lac-de-saint-point

Le contexte politique français ne doit pas nous faire oublier qu’une importante échéance arrive à grands pas. Le 25 juin prochain, la flamme olympique traversera le département du Doubs, et notamment la ville de Besançon.  De nombreuses festivités seront organisées tout au long de cette journée en différents points de la cité.

C’est sur un parcours de 5,7 kilomètres qui a été prévu. Le départ sera donné à 18h de la piste d’athlétisme du stade Léo Lagrange devant 1.500 enfants, qui formeront une haie d’honneur.  Elle passera ensuite par le palais des sports et la salle d’escalade Marie Paradis, avant de plonger vers le cœur de la ville, en traversant les Glacis. Le Pont de la République, l’Hôtel de Ville, la place Granvelle et la Préfecture seront sur son parcours, avant de longer le Parc Chamars. Le Doubs sera enjambé en tyrolienne, puis la flamme passera par la rivière pour rejoindre le parc de la Gare d’Eau, où se situera le site de célébration, avec l’embrasement du chaudron de cette étape, vers 19h30.

On fait le point sur ce parcours avec Willy Joly, directeur des sport adjoint à la ville de Besançon, en charge des manifestations et des animations sportives.

L'interview de la rédaction : Willy Joly

 

 

 

La flamme olympique est attendue le 25 juin à Pontarlier. La fête promet d’être belle durant cette journée, qui débutera à 8h30, avec le départ du 1er relayeur, qui partira du kiosque du Grand Cours.  S’en suivront ensuite des temps festifs, qui devraient rassembler un très large public. A travers cet évènement, la Ville veut proposer un temps festif et de partage et en profiter pour promouvoir les valeurs portées par l’olympisme. Un riche programme a été construit jusqu’au 14 juillet.  

17 relayeurs

Pour l’heure, les élus ne sont pas en mesure de donner leurs noms, mais 17 relayeurs porteront la flamme olympique le long du parcours de 3,4 kilomètres. Validé par les représentants de Paris 2024, l’itinéraire, proposé par la Ville de Pontarlier, passera par les établissements scolaires et quelques points remarquables de la capitale du Haut-Doubs. Au menu : les rues des Bernardines, de la Paix, de Besançon, Edouard Droz, de Salins, la Porte Saint-Pierre, la Mairie, le pont de l’hôpital et les rues du Commandant Valentin et de Morteau. Une caravane, composée de 50 véhicules, est également associée à l’évènement.

L'interview de la rédaction : Philippe Besson, élu en charge des sports à la Ville de Pontarlier

50 sportifs

La municipalité pontissalienne a souhaité apporter également d’autres temps festifs. Un deuxième départ est au programme. Il mettra en lumière une cinquantaine de sportifs, toutes générations confondues, qui ont marqué l’histoire sportive franc-comtoise. Le public pourra applaudir le  champion olympique Vincent Defrasne, lPierre Bourliaud, Léon Sûr, Sandrine Bailly, Mickaël Isabey, Florence Baverel, Edgar Vallet, Stéphane Bouthiaux, … .

Des animations sportives et culturelles

Au cours de cette belle et historique journée, les enfants et les adolescents pourront participer à des animations sportives, organisées sur le stade Robert Tempesta et au Grand Cours, avec l’ouverture de la Ponta’Beach. Ces ateliers accueilleront les enfants des école primaires du Grand Pontarlier, des collégiens pontissaliens et suisses , en provenance de Sainte-Croix, Yverdon, Vallorbe, … .  En parallèle, les Archives intercommunales ont préparé une exposition. Les organisateurs ont également prévu, à 18h,  la retransmission, sur écran géant, du match opposant la France et la Pologne lors de l’Euro de football. Elle sera suivie, à 20h, de la retransmission des finales du tournoi e-sport Fifa 23 sur PS4. A 19h30, une démonstration de Qi gong aura lieu  dans le parc Jeanine Dessay. Enfin, le film « Eddie the eagle » et le court métrage « 5 mètres 80 » seront diffusés au théâtre Bernard Blier.

Encore des temps forts

Pour fêter le sport et les valeurs de l’olympisme, le programme de la Ville se poursuivra jusqu’au 14 juillet, avec de nombreux évènements et initiatives, qui ne manqueront pas de susciter l’intérêt des Francs-Comtois et des touristes. Pour tout savoir sur les rendez-vous à venir : https://www.ville-pontarlier.fr/sortir/agenda/fiche/passage-de-la-flamme-olympique-a-pontarlier