Choix du secteur :
Se connecter :

Coût de l’énergie : Huit boulangeries ont déjà fermé le rideau dans le Doubs

Publié le 23 Jan. 2023 à 15:01
Tags: Economie |
Lecture: min
Coût de l’énergie : Huit boulangeries ont déjà fermé le rideau dans le Doubs

Les boulangers sont à Paris ce lundi pour alerter sur leur situation. L’augmentation du coût de l’énergie fragilise ces artisans dont les factures s’envolent. Soumis  à l’augmentation du coût des matières premières, ces professionnels sont pris à la gorge. Depuis le début de cette crise, huit boulangeries ont fermé leurs portes dans le Doubs.

Des aides tardives

« Quand je vois que les factures d’électricité sont passées de 4.000 euros à 40.000 euros chez certains de mes collègues, je suis très inquiet » explique le boulanger bisontin Stéphane Ravacley. Ce dernier note des aides insuffisantes et bien tardives. « Les aides qui ont été promises ne sont toujours pas mises en œuvre » explique-t-il. Et de poursuivre : « J’ai des collègues qui me disent que malgré leurs échanges avec leurs opérateurs, rien n’est fait encore. Les nouvelles factures vont les tuer ». Pris en tenaille entre les prix qu’ils devraient appliquer et ceux qu’ils pratiquent pour ne pas handicaper davantage leur clientèle, les boulangers de France ne vivent pas du fruit de leur travail. Alors que leur labeur hebdomadaire est estimé entre 50 et 70 heures.

« La mort de nos villages »

Stéphane Ravacley ne prévoit rien de bon. Compte tenu des conditions actuelles, il craint voir d’autres enseignes fermer leurs rideaux. « Je prédis la mort de nos villages. Dans beaucoup d’entre eux, la boulangerie est le seul commerce qui existe encore » argumente-t-il.   

L'interview de la rédaction / Stéphane Ravacley

 

 

Dernière modification le lundi, 23 janvier 2023 16:12