Choix du secteur :
Se connecter :

Violences faites aux femmes : « il faut déconstruire les stéréotypes »

Publié le 30 Nov. 2022 à 18:11
Tags: société |
Lecture: min
Violences faites aux femmes : « il faut déconstruire les stéréotypes »

Les violences intrafamiliales sont un véritable fléau qui gangrènent la société. Depuis le début de l’année, plus de 500 femmes en sont victimes en France. Depuis le début de l’année, 119 femmes ont perdu la vie sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnon. En 2021, ce sont 113 femmes qui sont décédées dans ces conditions.

 De nombreuses associations et organismes se mobilisent en France pour faire évoluer les mentalités. Parmi elles, le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CDIFF) qui se mobilise depuis 50 ans. Son action s’inscrit dans les domaines juridiques et de la prévention et de la lutte contre les violences faites aux femmes. Cette année dans le cadre du riche programme annuel d’actions, menées à Besançon, des opérations de sensibilisation et d’éducation, sous forme d’expositions principalement, ont été organisées en direction du jeune public. Pour Carole Ely, la directrice de cette structure, ces interventions à destination du grand public sont importantes. « Il faut les démultiplier » explique la responsable. Et de poursuivre : « il faut déconstruire les stéréotypes. Il faut vraiment que l’égalité devienne réelle. Les inégalités créent les violences. Plus nous interviendrons auprès des jeunes publics pour parler d’égalité et lutter contre les violences, plus on évitera cette violence systémique qui s’est installée dans nos sociétés ».

 Encore quelques évènements à retrouver

 Trois expositions sont encore à découvrir à Besançon. Jusqu’au 16 décembre, le Pixel propose « des femmes pour les femmes ». Seize portraits de femmes de différentes nationalités et époques qui ont marqué par leurs actions sont présentés. Jusqu’au 16 décembre, la bibliothèque de la Faculté de droit de Besançon accueille les expositions : « Violence je te quitte », qui traite des violences conjugales au sein des couples de jeunes, et « cicatrices – paroles de femmes victimes de violences », qui aborde les violences conjugales à travers des témoignages de femmes qui ont subi des violences conjugales.

L'interview de la rédaction/ Carole Ely,, directrice du CIDFF du Doubs