Choix du secteur :
Se connecter :

L’hôpital public en crise : on fait quoi pour le sauver ?

Publié le 09 Jui. 2022 à 19:06
Tags: Santé | Politique |
Lecture: min
L’hôpital public en crise : on fait quoi pour le sauver ?

Les soignants sont inquiets. A Besançon, comme partout ailleurs, l’hôpital public est en crise. En 20 ans, en France, 100.000 lits ont fermé. Au CHU Minjoz, la situation est des plus tendues. A tel point que les soignants et les syndicats, réunis en intersyndicale ce jeudi, ne savent plus comment faire. Faute de praticiens et autres professionnels de santé, le nombre des fermetures de lits ne cesse d’augmenter. Engendrant une détérioration notoire des prises en charge et un report des opérations. Pour le seul établissement bisontin, 8000 interventions chirurgicales sont en attente

« Une question éminemment politique »

« Les soignants sont à bout » dénoncent les syndicats, qui pointent « les différentes politiques de gauche et de droite qui ont mises à mal l’hôpital public et détruit volontairement les services publics à des fins purement mercantiles depuis 20 ans». Ils attendent une véritable politique volontariste, émanant de l’état, capable de redonner un second souffle à ce grand malade, qu’est l’hôpital public. « Qu’adviendra-t-il de ces établissements et de leur mission dans 10 ans » s’inquiète l’intersyndicale. Les problématiques sont connues. La balle est dans le camp des prochains législateurs et de la majorité gouvernementale. « Il convient de repenser l’hôpital’. Cela passe notamment par l’amélioration des conditions de travail et une véritable réflexion sur les moyens alloués aux hôpitaux pour mener à bien leur mission sur un territoire. La question des salaires est loin d’être la seule problématique à être abordée.

L'interview de la rédaction / Ludivine Vinel (FO)

 

Dernière modification le jeudi, 09 juin 2022 19:23