Choix du secteur :
Se connecter :

Élections législatives : Salima Inezarene et Didier Aubry candidats dans la 1ère circonscription du Doubs 

Publié le 20 Mai. 2022 à 14:05
Tags: legislatives 2022 | Doubs | 1ere circonscription |
Lecture: min
Élections législatives : Salima Inezarene et Didier Aubry candidats dans la 1ère circonscription du Doubs 
Le Parti radical de gauche (PRG) pourra compter sur Salima Inezarene, 48 ans, enseignante et conseillère régionale, les 12 et 19 juin prochains. Elle est suppléée par Didier Aubry, maire de Mercey-le-Grand depuis plus de vingt ans.

 

Deux personnalités complémentaires

Ils le clament haut et fort : leur complémentarité fait leur force. Salima Inezarene, fille d’un ouvrier Peugeot, est née dans un territoire urbanisé du nord-Doubs, habite actuellement à Besançon, et occupe un poste de conseillère régionale en Bourgogne-Franche-Comté. Didier Aubry est professeur d’agronomie, maire de Mercey-le-Grand depuis 21 ans, et très attaché aux problématiques rurales du territoire. Par ce tandem, les deux candidats de la 1ère circonscription du Doubs souhaitent représenter une gauche « républicaine, écologiste, laïque et solidaire ». Parmi leurs propositions, Salima Inezarene et Didier Aubry ont la volonté de promouvoir les circuits-courts, de développer l’accès aux soins de proximité, de soutenir l’installation des commerces et des entreprises en secteur rural, de décentraliser les décisions du quotidien pour qu’elles correspondent aux exigences du terrain, de faire de l’école républicaine le creuset de l’émancipation, ou encore d’encourager la culture pour tous par le biais d’actions concrètes et de développer la formation au numérique pour un meilleur accès à l’information, aux formalités et à l’emploi. Le Doubs doit aussi devenir pour eux, un modèle en matière de production agricole dans le respect du patrimoine. « J’entends travailler collectivement avec tout le territoire. Je sais quels sont les enjeux qu’il faut défendre, développer et accompagner. Cela passe par l’attractivité du territoire, qu’on ait envie de venir vivre ici, de s’y installer, de développer un projet de vie conforme à notre beau patrimoine naturel, et de promouvoir ce beau petit coin de France où il fait vraiment bon vivre, et qui a beaucoup d’atouts » souligne Salima Inezarene.

 

Des valeurs contraires à la NUPES

Alors qu’une grande partie de la gauche s’allie au sein de la NUPES (la Nouvelle Union populaire écologique et sociale) pour ces élections législatives, la question ne se pose pas pour Salima Inezarene et Didier Aubry. « Il y a des valeurs sur lesquelles on ne peut pas transiger, notamment la vision de l’Europe, et les valeurs de la République qui nous tiennent très à cœur » expliquait la candidate. « Il faut des propositions réalistes, permettre des propositions réalisables. Et cela ne passe pas par cette union, qui cherche à avoir des élus au détriment d’un projet » poursuit Salima Inezarene. Entre le bloc libéral et la NUPES, les deux candidats de la 1ère circonscription du Doubs en sont convaincus, une place est à prendre. « On se situe dans une gauche responsable de gouvernement, qui sait travailler dans un collectif, défendre, combattre les idées contre lesquelles nous ne sommes pas d’accord. Mais aussi travailler en cohérence quand ça correspond à l’intérêt du territoire et des habitants, en conformité avec nos valeurs. C’est ce qu’on appelle avoir du bon sens » explique Salima Inezarene.