Choix du secteur :
Se connecter :

Eoliennes sur le plateau de Nozeroy : Réaction des élus

Publié le 20 Oct. 2021 à 18:10
Tags: Environnement |
Lecture: min
Eoliennes sur le plateau de Nozeroy : Réaction des élus

C’est un projet qui divise le plateau de Nozeroy. L’implantation de six éoliennes, en pleine forêt de la Basse Joux, suscite de nombreuses réactions. Néanmoins, par la voix de Jean-Claude Compagnon, le Maire de Mièges, les élus des quatre communes ( Esserval-Tartre, Plénise, Censeau et Mièges) impliquées dans ce projet se veulent rassurants.

L’édile jurassien rappelle tout d’abord que cette initiative sera « obligatoirement limitée dans son extension ». Et ce,  en raison de sa proximité avec les voies ariennes civiles et militaires. Il est prévu qu’elle se décline sur une superficie d’environ 40.000 m2. Soit 0,5% de la surface totale de la forêt concernée. Mr compagnon tient à souligner que, depuis cinq ans, et le lancement de l’étude de faisabilité, les communes et leurs élus ont été impliqués dans la réflexion et les échanges. Ces derniers en sont d’ailleurs pleinement acteurs puisqu’il a été décidé que plus de 40% des actions de la société de développement pourraient être détenues par les collectivités. Tout comme les citoyens « qui pourraient être également actionnaires en se regroupant en club investisseur ». Le Maire l’assure : « C’est un projet dont les bénéfices seront entièrement reversés dans l’économie locale, ses acteurs et habitants ».

Des élus consultés et informés  

Au total, ce sont une cinquantaine d’élus qui ont été consultés et informés. Une organisation politique qui a pris conscience des enjeux et se veut garante de la sécurité de tous,  concernant la protection de la ressource en eau, la gestion de la forêt et la protection de l’environnement et de la faune et de la flore locales.   Selon l’édile, des études ont été menées et des réunions régulières ont été organisées avec les services de la préfecture du Jura. « Des compléments d’information ont parfois été demandés à la société de développement pour s’assurer qu’il ne pouvait pas y avoir de danger sur l’alimentation en eau à long terme des sources et que les perturbations éventuelles, émanant du chantier,  seraient maîtrisées ». « Il n’y pas de risque zéro, mais toutes les précautions sont prises » assure le Maire.

Rappelons que l’enquête d’utilité publique se terminera ce vendredi. Le préfet rendra ensuite sa décision. Néanmoins, avant le lancement des éventuels travaux, d’autres études seront encore réalisées.

L'interview de la rédaction / Mr Compagnon, Maire de Mièges

 

Dernière modification le mercredi, 20 octobre 2021 19:06