Choix du secteur :
Se connecter :

Frasne : Le poney Hector, le nouveau confident des résidents de l’Ehpad

Publié le 29 Sep. 2021 à 07:09
Tags: société | Santé |
Lecture: min
Frasne : Le poney Hector, le nouveau confident des résidents de l’Ehpad

C’est une animation qui a trouvé sa place au sein de la structure. Ce mardi après-midi, et pour la deuxième fois, un poney est venu rendre visite aux 24 résidents de l’Ehpad les Gentianes Fleuries de Frasne. Cette rencontre est encadrée par AnimOtive et sa responsables Emilie Hienne. S’adressant à tous les publics ( personnes âgées, personnes en situation de handicap, enfants) l’animal devient un véritable compagnon avec lequel une relation se crée et devient possible.

La sagesse, la tranquillité et sa faculté à s’adapter aux différents publics qu’il rencontre sont  déterminants. Pour des personnes en situation de fragilité, comme c’est le cas pour les personnes âgées de Frasne, le poney devient un ami, un confident. « L’animal ne juge pas » explique Mme Hienne. Tous les sens sont éveillés et permettent aux aînés de vivre et de partager des émotions, de renouer avec le temps d’avant, de se remémorer des souvenirs oubliés. L’odeur de ferme qu’il porte, son allure, son poil, sa crinière qu’il est possible de caresser, le bruit des sabots  sont autant de signes apparents qui rassurent et suscitent un véritable bien être et du plaisir. Un formidable moyen d’interagir, de rester en vie.

PONEY FRASNE 2

A la rencontre de tous les résidents

Cette animation, dont un  troisième volet est d’ores et déjà dans les cartons, s’inscrit dans le cadre de la médiation animale. Pascal Girardet, le directeur de la structure y a vu de nombreux intérêts. Ceux précités, mais aussi la faculté de l’animal à se déplacer au sein de l’établissement. Les papis et mamies encore valides viennent à la rencontre d’Hector dans les espaces collectifs de l’Ehpad, mais le poney  a cette faculté également de se rendre au chevet des résidents dans leur chambre. Hector prend, lui aussi, l’ascenseur, et frappe aux portes de celles et ceux qui ont envie de le recevoir.

Précisons que cette animation peut voir le jour grâce au soutien financier du conseil départemental du Doubs. La Mutualité Française du Doubs, qui gère cet établissement, en est convaincue, « le bienfondé d’une telle activité n’est plus à prouver ».

Le reportage de la rédaction / Pascal Girardet, le directeur de l’établissement, et Emilie Hienne, la responsable de AnimOtive, qui encadre l’activité.

 

Dernière modification le mercredi, 29 septembre 2021 08:04