Choix du secteur :
Se connecter :
 


Une bonne nouvelle sportive en provenance du Val de Morteau. L’équipe du collège Jean-Claude Bouquet a décroché le titre de Vice-Champion de France UNSS excellence de badminton. La compétition se disputait à Guéret dans la Creuse. Arthur Tatranov, Louka Cesari, Clara Faivre-Perret, Hanna Ivanova et leur arbitre, Anatole Bosson, s’inclinent en finale contre l'équipe de Saint-Maur des Fossés,

La ville de Besançon accueille jusqu’au 8 juin le championnat de France UNSS rugby minimes garçons excellence. Un évènement qui se tient au stade Maurice Jabry à Besançon auquel 12 équipes venues de toute la France participent. Des jeunes rugbymen, venus de Montpellier, Versailles, Poitiers, Bordeaux, Toulouse, Clermont Ferrand, sont présents en terre bisontine. Les heureux finalistes en sont passés par des épreuves qualificatives dans leur académie, avant de décrocher leur billet pour la Franche-Comté.

Des jeunes pleinement acteurs

C’est le principe même de la pratique sportive en milieu scolaire. Certes il y a la compétition, mais il y a aussi la formation et l’implication des jeunes participants et la transmission de valeurs autour d’une discipline. Ainsi, au côté de Serge Mommessin, le directeur du service régional de l’UNSS pour l’académie de Besançon, et de ses équipes, la jeunesse franc-comtoise répond présent pour le bon fonctionnement du tournoi. Les missions ne manquent pas. Entre l’organisation et la bonne tenue de l’évènement et les tâches liées au secourisme et à la promotion de la compétition, les jeunes sont au rendez-vous. « L’UNSS, c’est pour les élèves et par les élèves » explique Serge Mommessin. Et de poursuivre : « on essaie de mettre l’élève dans toutes les fonctions d’organisation, de gestion et de coordination ».

Promouvoir la Coupe du Monde de rugby et les JO de Paris

Cet évènement a également souhaité fait la part belle à deux grandes compétitions à venir. Dans 100 jours, le Pays accueillera la Coupe du Monde de rugby. Dans un peu plus d’un an, ce sont les Jeux Olympiques qui se tiendront à Paris. Alors pour sensibiliser la nouvelle génération, des animations sportives et culturelles ont été mises en place. Pratique sécurisée du rugby, expositions sur l’olympisme, … . Les initiatives ne manquent pas. Ce superbe évènement fermera définitivement ses portes ce jeudi 8 juin, avec la grande finale nationale, qui se disputera à partir de 15h20 au stade Maurice Jabry.

L'interview de la rédaction / Serge Mommessin

A 100 jours de la Coupe du Monde de rugby, Besançon accueillera du 6 au 8 juin le championnat de France UNSS minimes garçons excellence. 12 équipes, composées de 18 joueurs, sont attendues. Un jeune coach et un jeune arbitre figurent également au sein de l’effectif. La finale est prévue le 8 juin. En parallèle, le stade Maurice Jabry accueillera de nombreuses animations transversales sportives et culturelles, auxquelles 500 élèves participeront. L’objectif étant de faire la promotion de la Coupe du Monde de rugby, mais aussi des Jeux Olympiques.

Tout au long de cette journée du 10 mai, plus de 1000 participant(e)s ont répondu présent à « La Lycéenne-Collégienne UNSS », qui s’est déroulée au Complexe Sportif Michel Vautrot à Besançon. Un élan de solidarité pour mettre en lumière la mixité et l’égalité homme-femme dans le sport. Son concept est simple : une course et un village d’arrivée avec des activités et des stands thématiques.  

Une journée sous le signe de la solidarité 

Initialement prévue dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars, mais repoussée à cause du mauvais temps, la « Lycéenne UNSS » est une action menée sur tout le territoire. Dans l’académie de Besançon, celle-ci s’est également ouverte aux jeunes filles de 3ème pour devenir la Lycéenne-Collégienne UNSS.  Les participantes avaient la possibilité d’y inviter un garçon, à condition qu’il prouve son implication dans les causes défendues, en signant une charte.  

Plusieurs animations porteuses de sens 

Cette journée fut rythmée en trois temps distincts, d’abord une course d’obstacles, puis des activités sportives mixtes,  avec plus de 17 sports et 30 ateliers. Enfin, la traditionnelle rue de l’égalité a accueilli 30 stands d’associations, instances ou partenaires.   Cet événement porte aussi d’autres valeurs, celles de la solidarité avec la présence de la banque alimentaire, de l’inclusion, avec une accessibilité aux personnes en situation de handicap, et écoresponsable, avec des actions zéro déchet.  

Le reportage de la rédaction / Nathalie Albert Moretti ( rectrice de l'académie de Besançon) et deux jeunes participantes

 


Très belle  journée pour la section excellence filles du lycée Jules Haag, engagée dans le championnat UNSS excellence à Tarbes. Les handballeuses bisontines figurent parmi les huit meilleures équipes françaises. Une qualification qu’il a fallu décrocher régionalement. La compétition se dispute jusqu’au 12 mai. Ce matin, le groupe de Stéphane Delerce a vaincu Auvergne-Saint-Flour (23-13) et Vernon (13-12).

 

Dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars prochain, l’UNSS organise un grand rassemblement sur le site de la Malcombe à Besançon. Plus de 1000 participants sont attendus à l’occasion de la « lycéenne – collégienne UNSS ».

Cette manifestation s’adresse principalement aux jeunes filles de 14 à 18 ans afin de promouvoir l’égalité hommes-femmes et les droits des femmes. Les jeunes sportives auront doit d’inviter un garçon à condition qu’il signe une charte pour prouver son implication dans les valeurs défendues par cet évènement. Au programme : une course d’obstacles, des ateliers sportifs et un village, composé d’une trentaine de stands d’information.

1600 personnes, dont 1300 compétiteurs, âgés entre 14 et 18 ans, participent ce mercredi, au complexe de la Malcombe, à Besançon, au cross académique. Plus de 1000 coureurs ne sont pas venus faire de la figuration, mais tenter de décrocher une qualification pour le prochain championnat de France, qui se déroulera le 28 janvier à Dijon. L’UNSS, l’organisateur,  promeut également de nombreuses valeurs dont celles de la solidarité et de la tolérance. Ainsi, une course solidaire, associant tous les jeunes, quelque soient leurs difficultés et leur situation physique,  était organisée. « Cette course a permis à tous les élèves concernés par cette notion d’entraide de participer et d’apporter leur soutien à tous leurs camarades » explique Philippe Versot, le directeur régional adjoint de l’UNSS à Besançon.

cross unss 2

Responsabiliser les jeunes

Tous les profils et toutes les compétences sont présents. Chacun apporte ses compétences au service du collectif.  Il y a les sportifs, qui se sont défiés sur des parcours allant de 2 kilomètres à 4,5 kilomètres, les jeunes coaches, secouristes, reporters, sans oublier les agents de sécurité, qui suivent actuellement une formation au lycée professionnel Tristan Bernard. Tous participent activement à la pleine réussite de l’évènement. Serge Mommessin, le directeur régional de l’UNSS, ne cache pas sa satisfaction. L’arrêt durant près de 2 ans, en raison du covid,  n’a pas douché l’enthousiasme des collégiens et des lycéens francs-comtois. L’équipe de direction réfléchit toujours et encore à adapter ses concepts aux attentes de son public. C’est la raison pour laquelle d’autres formes d’évènements sont réfléchis afin que les associations sportives des établissements scolaires de l’académie de Besançon continuent de toujours flirter sur cette belle dynamique.

Le reportage de la rédaction / Des jeunes participants, Serge Mommessin (directeur régional de l'UNSS) et Philippe Versot ((directeur régional adjoint de l'UNSS)

Organisé par les services de l’académie de l’Union Nationale du Sport Scolaire en partenariat avec la ville de Besançon et la région Bourgogne-Franche-Comté, le traditionnel cross-country va permettre à environ 900 jeunes de 14 à 18 ans de prendre les différents départs en fonction de leur catégorie, pour tenter de se qualifier au championnat de France le 28 janvier 2023 à Dijon.

Cette édition aura plusieurs originalités. L’occasion pour la trentaine de professeurs stagiaires d’être à la manœuvre pour accueillir ces jeunes champions. Seront aussi proposés des ateliers de premiers secours, des tests de forme physique, une course sport partagé et une course santé, une randonnée nature vers le Rosemont ou encore des animations rugby « en route vers la coupe du monde 2023 ».

L’édition 2022 du championnat de France UNSS de raid a démarré mercredi après-midi à Besançon. 29 sections, venues de toute la France, se sont rassemblées au Rosemont, où un camping a été aménagé. La compétition a débuté avec un prologue urbain de 11 km mercredi puis un parcours de 38km jeudi. La dernière et plus grosse étape se déroulait aujourd’hui. Après un départ matinal au Fort de Bregille, les jeunes participants devaient accomplir un parcours de 42km mêlant plusieurs disciplines de pleine nature.

En tout cinquante-cinq équipes venues de toute la France se sont affrontées pendant trois jours dans trois championnats différents : l'excellence, l'établissement et le lycée professionnel. Chaque équipe était composée de quatre élèves : deux filles et deux garçons. Soixante jeunes officiels dont une trentaine issue du secteur de Besançon. Soixante-quatorze organisateurs pour la grande majorité des professeurs allant des stagiaires jusqu'aux retraités étaient présents.

Retour en images sur cette dernière journée de compétition. 

 

View the embedded image gallery online at:
https://pleinair.net/details/itemlist/tag/unss#sigProIdd3ac70d4f5

 

C’est parti. L’édition 2022 du championnat de France UNSS de raid a démarré ce mercredi après-midi à Besançon. 29 sections, venues de toute la France, se sont rassemblées en début d’après-midi au Rosemont, où un camping a été aménagé.  La compétition débute officiellement ce soir avec un prologue urbain de 11 km. S’enchaîneront ensuite deux intenses journées, rythmées par diverses disciplines de pleine nature. Au menu : VTT, canoë-kayak, course d’orientation et plein d’autres activités. A l’issue de ces trois jours de compétition, les titres de champion de France seront décernés.  

RAID 4

Deux lycées bisontins engagés

RAID 5

Parmi les établissements scolaires présents, on notera la participation des lycées Jules Haag et Victor Hugo, bien décidés à montrer leur meilleur visage lors de cette étape à domicile. Les conditions météo annoncées pour la fin de semaine rendront sans doute les épreuves encore plus techniques et difficiles. La véritable endurance sera testée jeudi et vendredi avec des parcours de 38 et 42 km. Besançon, Avanne-Aveney, Montfaucon  font partie des territoires traversés par la course.

RAID 3

L'interview de la rédaction / Serge Monmessin