Choix du secteur :
Se connecter :
 

Dans le cadre de la 11è journée de championnat en nationale 1 masculine, le BesAC (12è) se déplace à Pont-de-Cheruy (9è). Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h15. Pour l’heure, à trois journées de la fin de la première partie de saison, le groupe de Nicolas Faure présente un bilan peu convaincant avec huit matchs perdus et deux victoires. Le collectif enchaîne ce soir son quatrième match consécutif à l’extérieur. Sa dernière victoire remonte au 26 octobre dernier, aux Montboucons, contre Kaysersberg.

Une victoire aurait permis à l’ESBF d’atteindre le podium de son championnat en D1 féminine. Malheureusement, il n’en est rien. Les Bisontines se sont inclinées sur le score de 29 à 26 ce dimanche soir à Nice. Les Engagées sont septièmes au classement. Elles sont à huit points des messines, qui sont en tête.

Belle réaction du CA Pontarlier rugby ce dimanche après-midi dans le cadre de la 7è journée de fédérale 2. Le XV du Haut-Doubs s’est imposé face à Metz. La rencontre se disputait au stade Paul Robbe. Les Pontissaliens ont vaincu les Lorrains sur le score de 29 à 17.

Ligue 2

Sochaux 0 – 1 Nîmes

National 2

Schiltigheim – Belfort (remis)

Hyères 2 – 2 Jura Sud

National 3

Saint-Appolinaire 0 – 5 Jura Dolois

Pontarlier 0 – 1 Montceau

Besançon Foot 1 – 0 FC Sochaux Montbéliard

Morteau Montlebon 2 – 1 Grandvillars

Paron 1 - 2 Racing Besançon 

Dijon (2) 4 – 0 Valdahon Vercel

Le tirage au sort du septième tour de la Coupe de France effectué ce mercredi a gratifié le club jurassien d’une affiche de rêve, face au club historique de la région, actuel deuxième du championnat de France de Ligue 2. Le match se déroulera à Louhans en Saône et Loire.

 

Un match historique

Le septième tour de la Coupe de France marque chaque année l’entrée en lice des clubs professionnels de Ligue 2. Tout le monde rêve d’avoir la chance de jouer ce genre de match qui représente une opportunité unique pour tout un club. Pour Bresse Jura Foot, club jurassien évoluant en Régional 2, ce rêve est désormais une réalité. Le 13 ou 14 novembre prochain, ils auront l’honneur d’affronter les Sochaliens. Un match qui sera délocalisé à Louhans en Saône et Loire, le stade de Bletterans ne répondant pas aux normes de sécurité selon la FFF.

 

« Il y a une chance sur mille, peut-être que ça sera ce jour-là » Johann Chapuis.

 

« On a tiré le gros poisson »

Le tirage au sort a forcément ravi les joueurs mais également l’ensemble du club et du staff. Johann Chapuis, l’entraîneur de Bresse Jura est très satisfait de ce tirage au sort. « Ma réaction est forcément positive, c’est un match bonus ». Comme tous les clubs qui s’engagent dans cette compétition, l’objectif était de pouvoir s’offrir une telle affiche. « On a obtenu ce que l’on était venu chercher au début de l’aventure » souligne le technicien jurassien. D’autant plus que l’adversaire affiche un niveau particulièrement élevé depuis le début de saison en Ligue 2. « On a tiré le gros poisson, ça sera une belle affiche ». Une opposition de haut niveau donc, qui devrait également bénéficier aux joueurs. « Ça va permettre aux joueurs de se frotter à ce qui se fait quasiment de mieux en Ligue 2 ».  Sur le papier, la tâche s’annonce très délicate pour les Jurassiens, mais rien n’est impossible et la Coupe de France est le théâtre de scénarios totalement fous. « Même s’il y a une chance sur mille ou un million, elle existe cette chance » conclut Johann Chapuis, bien décidé à motiver ses troupes pour ce match de gala.

 

Interview de la rédaction, Johann Chapuis (Coach de Bresse Jura Foot) :

Il y a du basket ce vendredi soir. Dans le cadre de la 10è journée de nationale 1, le BesAC se déplace à Mulhouse. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h. Au classement, les Bisontins occupent la 13è place. Les Alsaciens sont quatrièmes. Le bilan du groupe bisontin est insuffisant. Après neuf journées, la formation présente sept défaites et deux victoires.

La ville de Besançon s’apprête à recevoir la coupe du monde de cyclocross le 28 novembre prochain, sur le site de la Malcombe, complexe Michel Vautrot. Un évènement d’envergure qui réjouit Pascal Orlandi, président de l’AC Bisontine.

 

Mettre en avant la discipline

Dérivé du cyclisme, le cyclocross est une discipline qui a le vent en poupe. Pratiqué surtout en hiver, lorsque les terrains sont gras et boueux, le cyclocross a un coté spectaculaire qui plait de plus en plus au public. Le club de l’AC Bisontine, qui compte 140 adhérents, espère bien profiter de ce moment pour mettre en avant tout le travail effectué au sein de la structure, et peut-être même attirer un nouveau public autour du club. Le président Pascal Orlandi et ses collègues sont sur le qui-vive depuis des semaines pour l’organisation de cet événement qui s’annonce spectaculaire. C’est une opportunité unique pour la ville de Besançon et pour tout le bassin franc-comtois.

 

"On sait que le cyclocross commence à plaire" Pascal Orlandi.

 

Une compétition de haut niveau

Après avoir organisé des épreuves nationales à plusieurs reprises, Besançon sera cette année le théâtre d’un événement avec une renommée internationale. Tous les spécialistes de la discipline seront présents, et les spectateurs pourront observer ce qui se fait de mieux au niveau mondial, tant lors de la compétition masculine que féminine. C’est la première fois qu’une telle épreuve sera organisée sur le site de la Malcombe Michel Vautrot, de quoi ravir les organisateurs ainsi que les curieux, qui seront sans doute nombreux le 28 novembre prochain.

 

Interview de la rédaction, Pascal Orlandi (Président de l'AC Bisontine) :

 

Ce samedi soir, le CA Pontarlier Basket se verra remettre des mains de Pierre Depetris, vice-président de la fédération française de basket, le label citoyen, 3 étoiles. Et ce, pour la deuxième fois. Cette distinction reconnaît le savoir-faire et l’engagement du club pontissalien  dans la transmission de valeurs et leur application auprès des plus jeunes. Comme l’explique Maxime Tellier, son président, le CA Pontarlier Basket décline un véritable projet éducatif dans des domaines aussi variés que l’action sociale et la protection de l’environnement.

Pour le responsable, la compétition et la performance ne sont qu’un pan de la formation dispensée. D’autres savoir-être et savoir-faire doivent être enseignés, via le sport, aux plus jeunes afin qu’ils deviennent des sportifs passionnés et investis, mais également des citoyens engagés.

Le CA Pontarlier Basket et son président souhaitent partager ce label avec tous ses supporters. Le rendez-vous est fixé à 20h, au gymnase Charles de Gaulle, pour le coup d’envoi du match opposant les Capistes à la JDA. Un match comptant pour le championnat de pré-nationale masculine.

L'interview de la rédaction : Maxime Tellier

Les filles de l’ESBF ont réalisé l’exploit de s’imposer à Brest hier soir dans le cadre de la 7è journée de D1 féminine. Les Engagées ont vaincu les Bretonnes sur le score de 35 à 34. Une précieuse victoire pour la suite de la compétition et avant un nouveau déplacement en fin de semaine à Nice. Les Bisontines se rapprochent du top 5. Elles sont désormais sixièmes au classement. A un point des Dijonaises, positionnées actuellement à la 5è place.

Actuellement, le Palais des Sports Ghani Yalouz de Besançon accueille les championnats de France de badminton. La crème française de la discipline se défie actuellement à Besançon. Ils sont environ 200, venus de toute la France, à convoiter le titre suprême. Ce mercredi et ce jeudi se dérouleront les épreuves de qualification. Les quarts de finale se disputeront vendredi matin. S’enchaîneront ensuite les demi-finales l’après-midi. Avant de laisser place aux différentes finales samedi. Se disputeront alors les finales simple homme et dame, les doubles homme et dame et le double mixte.

Malgré la pression qui pèse sur leurs épaules, le Volant Bisontin et sa présidente Edwige konetzki ne cachent pas leur satisfaction de pouvoir organiser un tel évènement à Besançon. Ils y voient plusieurs intérêts. Tout d’abord, être l’acteur d’un évènement sportif majeur, proposer du sport de haut niveau et mettre en lumière un sport encore confidentiel.

BADMINTON 3

 

Une compétition soutenue par la ville de Besançon

La Ville de Besançon soutient cet évènement. Abdel Ghezali, 1er adjoint, en charge des sports, explique que la cité comtoise se doit d’accueillir des évènements sportifs d’une telle ampleur. Ils apportent de la notoriété. D’ailleurs, à ce sujet, le palais des sports de Besançon renouera en ce mois de novembre avec les grandes soirées européennes de handball féminin. Des évènements qui rassemblent toujours un très large public.

BADMINTON