Choix du secteur :
Se connecter :
 

Dans le cadre de la campagne 2021 d'Octobre Rose, une vente aux enchères des œuvres de Benjamin Locatelli est organisée au profit des associations engagées dans la lutte contre le cancer du sein et son dépistage. Cette cérémonie aura lieu ce vendredi 26 novembre à 19 h, Hall de la MJC des Capucins. Achetez une toile pour soutenir Octobre Rose, soyez le plus offrant et repartez avec l’une des œuvres mises aux enchères.

De nombreuses pièces de la collection sont exposées à la MJC des Capucins et la collection complète est également disponible sur le site internet de la Ville de Pontarlier. Pour participer, il suffit de faire une offre et de la glisser dans l’urne installée à la MJC des Capucins ou en ligne, via le site internet de la Ville. Le dépouillement des offres s’effectuera en présence des associations partenaires et de l’artiste ce vendredi soir, à 19h.

L'interview de la rédaction / Benjamin Locatelli

La 29è édition  de la collecte de produits alimentaires et autres de la banque alimentaire se déroulera dans le Jura, comme partout en France, les 26, 27 et 28 novembre prochains. Dans le département, 1000 bénévoles sont mobilisés pour l’occasion. Ils seront présents dans les 100 commerces partenaires de cette opération solidaire dans le département.  L’action est importante car les besoins sont croissants, près de 20.000 Jurassiens éprouvent d’importantes difficultés pour se nourrir.

Ainsi, pour alimenter les structures sociales, qui sont chargés ensuite de la distribution, la banque alimentaire doit réussir cette collecte, qui représente 20% des besoins annuels. D’où l’importance de cet appel. Des pâtes, du riz, des plats cuisinés, mais également des produits d’hygiène, de la lessive ou encore des couches font partie des produits très recherchés.

L'interview de la rédaction / M. Duprez, le président de la Banque Alimentaire du Jura est au micro de la rédaction

Dans le cadre d’Octobre Rose, la Ville de Morteau a remis un chèque de 11.580 euros à ses partenaires. Les associations Oncodoubs, La Ligue Contre le Cancer, Semons l'espoir et Vivre comme Avant pourront en profiter. Notons que la Crazy Pink Run a permis de récolter environ 8.000 euros. L'association des commerçants Morteau votre ville a également vendu des rubans roses tout le mois permettant ainsi de récolter 2 840 € auxquels s’ajoutent d’autres initiatives locales

L’université de Franche-Comté met tout en œuvre pour aider et soutenir la communauté universitaire afghane, notamment grâce au programme PAUSE. Ce programme a pour objectif d'accueillir et de protéger des chercheurs originaires de pays où la situation politique met leurs travaux et leurs familles en danger. L’établissement bisontin indique que «  ce programme est ouvert à tous les membres de la communauté universitaire afghane qui en feraient la demande ».


Le 23 septembre prochain, dix cyclistes de la ronde l’espoir seront reçus au Sénat, à l’assemblée nationale et au conseil économique par des élus du département du Doubs. Ils s’y rendront à vélo. A Besançon, le départ sera donné à 8h du siège de la Ligue contre le cancer, avenue Fontaine Argent. Un second sera donné à 11h de Sancey. A travers cette démarche, l’association veut défendre les valeurs du sport pour ses bienfaits pour la santé physique et psychique et surtout donner de l’espoir. Dans le peloton, trois cyclistes ont gagné la rude bataille contre le cancer. s

En hommage à l’ambulancier Moussa Dieng, poignardé samedi matin à Besançon par la personne qu’il venait aider et qui le tuera quelques minutes plus tard, l’entreprise Jussieu,  pour laquelle il travaillait, a décidé de créer une cagnotte en ligne.

Ces fonds permettront de participer aux frais des funérailles en organisant notamment le rapatriement le corps de la victime Au Sénégal. L’objectif est aussi de participer aux frais de scolarité de ses deux enfants et d’organiser le soutien des ambulanciers victimes de tels évènements. Pour participer à cette action de solidarité : https://www.leetchi.com/c/soutien-a-la-famille-de-moussa-ambulancier-decede-en-intervention?fbclid=IwAR1ovcJdMF6xW3kwBd9-f8Rp8Pq9fTj8_GbkcG7Jvwqdx3lD_ZQ2it2WEq8

Cette année, la Ronde l’Espoir fête ses 30 ans d’âge. Rappelons que cet évènement sportif et de solidarité, qui se déroulera les 3, 4 et 5 septembre prochains, a pour ambition de collecter des fonds pour aider des familles, touchées par la maladie, et apporter une contribution pour faire avancer la recherche.

Un itinéraire de 135 kms est prévu le 3 septembre entre Besançon et Belleherbe. Lors de la 2è journée, le parcours de 116 kms conduira les coureurs de Belleherbe à Montbenoît. Enfin dimanche, le peloton ira de Montgesoye à Pontarlier, en passant par Longeville, Amancey, Levier, Frasne, Malbuisson et Pontarlier.

Pour cette nouvelle édition, 85 communes seront traversées. 30 arrêts sont programmés pour délivrer un message et rencontrer élus et population. Cette année, le cycliste franc-comtois Théo Delacroix (22 ans) est le parrain de l’évènement.

L’association Semons l’Espoir organise la 27ème édition des “Sommets de l’espoir”. Vingt personnes atteintes d’un cancer sont parties samedi 24 juillet pour Chamonix. Elles reviendront le 1er août, après avoir gravi la Pyramide Vincent à 4200 mètres d’altitude.

Accompagné par le personnel soignant, un groupe de vingt personnes participe à l’ascension. Cette semaine est financée par des sponsors, Ligues contre le Cancer et la Fondation des Hôpitaux via l’association “Semons l’Espoir”. A l’origine de cette ascension, Emilie Dornier, elle-même atteinte par la maladie. En 1994, elle décide d’organiser la première édition des “Sommets de l’Espoir” à Chamonix. L’événement se répète chaque année depuis.

Cette expédition est une aventure chère aux personnes qui y participent. Elle symbolise le combat contre la maladie. Rien n’est impossible. Les personnes malades reprennent des sensations dans un cadre exceptionnel. Les Alpes et Chamonix ne sont pas choisies au hasard. On y trouve plusieurs sommets de haute altitude. Au programme, la possibilité de réaliser plusieurs ascensions dans la semaine avant de finir le vendredi avec la Pyramide Vincent, à 4215 mètres d’altitude. Durant les premiers jours de la semaine, les participants se familiarisent à la haute montagne par diverses activités comme de la randonnée glaciaire ou de la montée en refuge. Après avoir gravi le sommet de la Pyramide Vincent si les conditions météorologiques et physiques le permettent, les adolescents et adultes se retrouveront le week-end pour des activités comme du canyoning, de l’escalade ou de la via Ferrata. Tout ce beau monde rentrera dimanche pour un repas rassemblant les familles et partenaires de l'expédition.

L’interview de la rédaction / Marie Laure Bouquet (infirmière en oncologie) et Lisa Brezovar (adolescente participant aux “Sommets de l’Espoir”)