Choix du secteur :
Se connecter :
 

On connait les noms des athlètes qui évolueront la saison prochaine au sein des équipes de France de ski de fond. On notera la sélection : d’Eve Ondine Duchaufour du ski club du Grandvaux, Chloé Pagnier du Risoux Club Chaux Neuve, Rémi Bourdin du ski club Frasne-Drugeon, Luc Primet de l’Olympique Mont d’Or et Romain Gallois du ski club Bois d’Amont en équipe de France B.

Dans le cadre d’un projet tutoré, Trois étudiants en 3è année de licence « management du sport » à  l’UFR STAPS de Besançon ont décidé d’organiser une action de financement à destination de Rémi Bourdin, étudiant en 3ème année de licence STAPS, spécialité Activités Physiques Adaptées et Santé à Besançon, mais surtout sportif de haut niveau.

Domicilié à La Rivière Drugeon et licencié au ski club de Frasne/Drugeon, Rémi fait partie des équipes de France juniors et B de ski nordique. Malgré le soutien de ses sponsors, le jeune athlète cherche à boucler le budget de sa prochaine saison. Pour réussir les échéances à venir et notamment se qualifier pour les prochains championnats du monde U23 de ski nordique, qui se disputeront à Whistler au Canada, l’athlète doit réussir sa préparation estivale.  C’est notamment pour cette raison qu’il a besoin du soutien de tous les amoureux des sports de glisse et de la montagne.

Porter le plus haut possible les couleurs des montagnes du Jura

Pour soutenir cet enfant du Haut-Doubs et l’aider à performer, il suffit de lui apporter un soutien financier. Ses amis ont créé une cagnotte sur la plateforme « ibelieveinyou ». Ainsi, en cliquant sur ce lien : https://ibelieveinyou.fr/fr/project/1150/championnats-du-monde-u23-le-reve-canadien , il est possible de faire un don. Alban, Maxime et Matthew ont été séduits par le projet sportif de Rémi. C’est la raison pour laquelle,  ils se sont lancés dans cette aventure. Les valeurs et l’image que dégagent ce sport, sa notoriété et surtout la motivation et la persévérance de Rémi ont conforté les étudiants dans leur choix.

Un parcours exemplaire

Comme Obélix, Rémi Bourdin est tombé dans la marmite depuis sa plus tendre enfance. Dès l’âge de 7 ans, il pratiquait déjà sa discipline en plein cœur des forêts enneigées du massif du Haut-Doubs. Le jeune homme a gravi les échelons pour se hisser parmi les meilleurs athlètes français. Remi fait partie des grands espoirs de la discipline. Alors autant dire que tous les soutiens sont les bienvenus pour l’aider dans son ascension.

Le reportage de la rédaction / Alban, Maxime, Matthew et Rémi

Ce samedi, l’équipe du Massif du Jura, composée de Mattéo Baud, Joséphine Pagnier, Heinis Marco et Laurent Mühlthaler, a remporté le titre national par équipes en saut à ski par équipes à Prémanon, terre d’accueil des championnats de France de ski nordique.

Durant trois jours, vendredi, samedi et dimanche, le stade des Tuffes, à Prémanon, accueille les championnats de France de ski nordique. Les meilleurs tricolores du biathlon, du ski de fond, du saut à ski et du combiné nordique seront présents en terre jurassienne.

Le coup d’envoi de la compétition sera donné ce vendredi, en milieu d’après-midi, pour la mass-start U17 dames. La fête promet d’être belle. Le public pourra notamment applaudir le champion jurassien Quentin Fillon Maillet et soutenir sa consœur Anaïs Bescond, qui effectuera les dernières courses de sa magnifique carrière.

Après l’annulation de la Coupe du Monde de ski de fond, en janvier dernier, les organisateurs jurassiens n’ont pas dit leur dernier mot. Les 1er, 2 et 3 avril prochains, ils organiseront les championnats de France de ski nordique sur le stade nordique des Tuffes à Prémanon. Les équipes de France des quatre disciplines du ski nordique seront présentes des catégories U17 aux équipes senior. Une belle occasion de rencontrer les championnes et champions français médaillés aux Jeux Olympiques de Pékin. Au programme : du biathlon, du saut à ski, du ski de fond et du combiné nordique pendants ces trois jours de compétitions

Les Doubistes Émilien Louvrier et Céline Chopard Lallier ont remporté dimanche La Transjurassienne 2022,  longue de 63 km entre Lamoura et Chaux-Neuve. Avec plus de 3 500 coureurs engagés dans les différentes épreuves et une météo idéale, La Transju’, plus grand événement de ski de fond en France, a retrouvé toute sa ferveur après deux années d’interruption. 

La Transju’ 2022, la 43è du nom, a débuté sur les chapeaux de roue. Samedi, dans des conditions parfaites et sous un grand soleil, le Jurassien Thomas Joly (23 ans) et la Finlandaise Kati Roivas (27 ans) se sont imposés dans l’épreuve du 50 km Classique, en respectivement 2h01’01’’ et 2h14’39’’. Ce dimanche, ils seront près de 1 800 à s’élancer à l’assaut des 63 km, l’épreuve mythique du rendez-vous jurassien.

La Transjurassienne 2022, épreuve mythique de ski de fond, aura lieu les 12 et 13 février. La course partira de La Combe du Lac à Lamoura et ira jusqu'à Chaux-Neuve. Les conditions d'enneigement ne permettent néanmoins pas d'aller jusqu'à Mouthe, comme c’est le cas habituellement. C’est un parcours de 60,4 km qui a été révélé ce lundi, mais qui devrait être légèrement rallongé pour arriver aux 70km symboliques.

 

Un parcours de Lamoura jusqu’à Chaux-Neuve

Après 2 années de disette à cause du manque de neige et de la crise sanitaire, la 44ème édition de la Transjurassienne aura lieu ce weekend avec des conditions météorologiques idylliques. Pour assurer des conditions optimales à tous les participants, il a donc été décidé de placer la ligne d’arrivée 6 km en amont, sur la commune de Chaux-Neuve, soit 60,4km d'efforts en lieu et place des habituels 70 kilomètres. « Un gros travail de « réenneigement » a été effectué par nos équipes entre Prémanon et Bois d’Amont afin de relier la forêt du Massacre et le Risoux ainsi qu’entre Bellefontaine et le Pré Poncet, explique Pierre-Albert Vandel, président de La Transju’. Au regard de la situation, elles ont fait le maximum possible ». Pierre-Albert Vandel, président de Trans’Organisation, et son équipe attendent 3500 participants. Malgré une baisse de participation de 30% pour cause du contexte sanitaire, la course accueillera environ 250 participants étrangers, dont 33 nations étrangères.

 

Des athlètes de renom

Dimanche, sur La Transju’ skating, Jean-Marc Gaillard, membre de l’équipe de France depuis de très nombreuses années, s’affichera comme le grand favori selon Marie-Pierre Guilbaud, directrice d’épreuve et quadruple gagnante de la Transju. À 41 ans, le tricolore, doublé médaillé de bronze aux Jeux olympiques en relais (2014 et 2018) concourt encore sur le circuit Coupe du monde. A noter également la présence de Xavier Thévenard, triple vainqueur du mythique ultra-trail de l’UTMB et fidèle de La Transju’.  

En raison des chutes de neige annoncées sur le secteur du Haut-Doubs d’ici lundi soir, la pratique du ski nordique se précise. Dès ce dimanche, les services des pistes nordiques du Haut-Doubs ( Pré Poncet, Hauterive-la-Fresse, Chapelle des Bois, Les Fourgs, La Malmaison, …) envisagent la préparation de leurs pistes. Permettant ainsi une ouverture dès que possible. Pour tout savoir  sur l’enneigement des sites alpins et nordiques et les ouvertures : www.ski-jura.com

La date peut d’ores et déjà être notée sur les agendas. Du 14 au 16 janvier prochain, le stade des Tuffes aux Rousses accueillera une manche de la Coupe du Monde de ski de fond. Une première pour la station jurassienne. Trois jours de compétitions qui s’effectueront à quelques semaines des Jeux Olympiques de Pékin. Autant dire que les meilleurs athlètes français et internationaux seront présents à cette occasion dans le massif du Jura.