Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce mercredi, à 19h, au foyer de la Cassotte, les partis politiques de gauche, qui composent la NUPES, et leurs militants se réuniront lors d’une assemblée citoyenne, qui portera sur le thème de la réforme des retraites. Autour de la France Insoumise et de sa cheffe de file départementale Séverine Vézies, des représentants du Parti Communiste Français, d’Europe Ecologie Les Verts, du Parti Socialiste, Générations, Ensemble et A Gauche Citoyen seront présents.

Ces assemblées citoyennes, organisées partout en France, ont pour objectif de « réfléchir ensemble pour agir collectivement » explique Mme Vezies. Ainsi, celles et ceux qui se retrouvent dans les idées défendues par le mouvement, né lors des dernières élections présidentielles et législatives,  sont invités à faire le déplacement demain soir. Un premier rendez-vous s’est tenu le 27 septembre dernier à Besançon. Il avait rassemblé une cinquantaine de personnes. « Nous souhaitons en organiser au moins une par trimestre » conclut Séverine Vézies.

L'interview de la rédaction / Séverine Vézies

 

Ce dimanche, dans un contexte social difficile, la NUPES, la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale, appelle à la mobilisation. Elle donne rendez-vous, à 14h, à Paris, pour participer à une marche, entre Nation et Bastille,  « contre la vie chère et l’inaction climatique ». Les revendications sont nombreuses et visent le projet de finances du gouvernement. Des bus sont mis en place pour se rendre dans la capitale.

Comme l’explique Séverine Véziès, la responsable de la France Insoumise dans le Doubs, cette action s’inscrit dans la continuité des journées nationales d’action des 22 et 29 septembre et la mobilisation climat du 23 septembre ».  Les revendications sont nombreuses. Elles portent sur la hausse des salaires et des minimas sociaux, contre la réforme de l’assurance chômage et la vie chère. Les manifestants s’opposeront  au report de l’âge de départ à la retraite et exigeront le retour à la retraite à 60 ans. Ils demanderont également la création d’une allocation d’autonomie pour les jeunes dès 18 ans.

Le projet de loi de finances

Même si les oppositions ont mis en minorité le gouvernement et son projet loi de finances, la NUPES se désolidarise des autres partis politiques engagés dans cette défiance, qui devrait obliger Emmanuel Macron à faire appel au 49.3 pour passer en force ses mesures. « Nous ne nous sommes pas retrouvés car nous ne défendons pas les mêmes valeurs » explique Séverine Véziès. Et de poursuivre : « nous avons voté contre, car c’est un projet de casse sociale, qui favorise les aides aux plus riches et aux grandes entreprises, sans contrepartie. Alors que d’autres partis, comme les Républicains, estiment que ce projet n’est pas suffisamment austère . Nous voyons bien que les motivations ne sont pas du tout les mêmes".

Pour tout savoir sur le rassemblement parisien : Venez à la marche contre la vie chère et l'inaction climatique ! - Marche contre la vie chère et l'inaction climatique (marche16octobre.fr)

L'interview de la rédaction : Séverine Véziès