Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce samedi se tient la 2ème édition du festival des soupes Bol Bol Bol dans le quartier Planoise à Besançon. Organisé par l’association Juste Ici, cet événement permet aux bisontins de venir découvrir le monde de la soupe autour de nombreux ateliers, concours et animations, tout en passant un moment très convivial et chaleureux.

Nouveaux ingrédients, même recette. Bol Bol Bol réinvestit la Place de l’Europe, à Planoise, pour une journée de cuisine, de spectacles, et d’ateliers. Dans un décor original tout en bols et en couleurs, imaginé par l'artiste Ju Hyun Lee, le public est invité à venir toucher, de près ou de loin, à la cuisine, mais aussi à déguster des recettes d’ici et d’ailleurs, et de découvrir des ingrédients pour un savoureux mélange entre art, alimentation et écologie. Différents spectacles rythmeront la journée. L’entrée et gratuite et ouverte à toutes et à tous.

 

Au programme :

> De 14h à 17h : concours de soupe ouvert à 20 équipes, cuisine collective avec Miroirs du Monde et l’association PARI, ateliers publics avec les associations du quartiers (ReCiDev, la Maison de quartier de Planoise, le Logis 13 Eco, le Fablab des Fabriques, la Direction gestion des déchets de la Ville de Besançon, l’ADDSEA)

> 14h30, 15h30, 16h30, 18h30 : T’as du bol, t’as du bim ! Par le collectif Bim, avec Les 2 Scènes
Au croisement du théâtre et de la danse, le collectif présentera des impromptus espiègles, poétiques et surprenants, conçus avec la participation de bisontins de Planoise et d’ailleurs.

> à 15h : Ricefall – Concert savoureux avec seize volontaires qui interpréteront une oeuvre avec seulement quelques kilos de riz ! (hall du théâtre des 2 Scènes), dans le cadre du festival de créativité musicale POTE.

> 19h à 20h30 : A la soupe ! Repas partagé

 

Barbara Petitjean, chargée de production et de communication pour l’association Juste Ici : 

La dixième édition du festival Détonation s’est achevée samedi 23 septembre sur le site de la Friche Artistique des Près de Vaux à Besançon. Plus de 6000 personnes ont participé à cette édition, qui proposait une nouvelle ligne artistique singulière. Des expérimentations ont séduit le public, comme la scénographie à 360° de la Chaufferie ou encore le coin sauvage avec des concerts d’une certaine intensité. Pour être pérennisé, le festival Détonation explique « qu’il doit poursuivre sa mue et continuer à évoluer dans son format et son portage ». C’est pourquoi la Rodia propose une réunion publique le 24 octobre prochain de 17h à 20, pour entamer un travail autour de l’avenir du festival.

L’évènement approche à grands pas. Il se tiendra les 15, 16 et 17 septembre prochains au Russey. La 3è édition du Pop’Cornes festival attend ses festivaliers. Pour ce nouveau rendez-vous, l’organisateur a une nouvelle fois encore mis les petits plats dans les grands pour proposer un évènement populaire qui saura rassembler toutes les générations. Il y en aura pour tous les goûts.

Les festivités débuteront dès 18h vendredi soir. Le public pourra notamment applaudir Krachta Valda ( jazz manouche), Deluxe (électro pop) et Michaël Youn et Fatal Bazooka (pop). On remet cela samedi, à partir de 17h25, avec Big Ali, Tagada Jones, Sniper et Sons of rage. Enfin, la soirée de dimanche mettra à l’honneur Zouk Machine (Zouk), Emile et Images (variété française) et Flagrants délires (rock).

Bénévoles et  scène régionale

Deux scènes seront installées. De quoi faire la part belle à la scène musicale régionale. « Nous avons une vraie volonté de vouloir mettre à l’honneur les artistes locaux. Ils représentent plus de 50% de notre programmation » explique Roman Vauthier, en charge de la communication de l’évènement. Pour ce 3è rendez-vous, ce sont 400 bénévoles et professionnels qui seront présents pour la bonne organisation de l’évènement. « Ils sont encore au rendez-vous cette année. Heureusement qu’ils sont là » confirme Morgan.

La billetterie est lancée. L’organisateur est satisfait. Les retours sont bons. Il reste néanmoins encore de la place. Si vous souhaitez terminer de la meilleure des façons votre été, pensez au Russey et au Pop’Cornes festival. Rendez-vous sur le site https://pop-cornes-festival.fr/ pour obtenir toutes les informations nécessaires. Il est également possible d’acheter ses places sur les sites de vente Super U ou FNAC ou le jour même sur le site du festival. Sachez qu’il vous reste quelques jours encore, jusqu’à jeudi, pour bénéficier des tarifs réduits.

L'interview de la rédaction :  Roman Vauthier, en charge de la communication de l’évènement

 

Le Festival de la Paille revient pour sa 21ème édition aux pieds des pistes de Métabief. Pour le plus grand bonheur des festivaliers, cet événement majeur dans le massif jurassien, devenu un rendez-vous incontournable pour les amateurs de musiques, proposera 18 concerts à travers deux scènes, dans un cadre toujours exceptionnel et bucolique, au pied du Mont d'Or.

J-10 avant le retour de l’éminent rendez-vous musical de Métabief. Cette année, le Festival de la Paille s’érige à nouveau au pied des pistes du vendredi 28 au samedi 29 juillet. Alors que l’événement approche, les effectifs se renforcent, les scènes sont montées depuis ce lundi matin et devront être achevées samedi. Actuellement, une quarantaine de bénévoles et de professionnels sont présents, et à compter de ce week-end, jusqu’à 200 personnes rejoindront le site pour enchaîner les travaux.

 

Une programmation riche et variée

Du rock à la chanson en passant par le reggae et l'électro, le Festival de la Paille offre depuis plus de 10 ans un panorama audacieux du paysage musical national, régional et international. Cet événement permet la découverte d’une programmation éclectique de qualité, combinant artistes internationaux et talents régionaux, mais également des stands régionaux, animations, scènes off gratuites, spectacle jeune public et théâtre de rue. Le tout dans une ambiance conviviale et très festive. Cette année encore, les organisateurs ont prévu une grosse programmation. Ko Ko Mo, Suzane, Bernard Lavilliers, Claudio Capéo, Dub Inc, 47TER, Fakear, Vitalic, Blue Tone Stompers, The Dusturds, Blend of Stones, Le fils du Facteur, Jack and the Bearded Fishermen, Chiloo, Pierre Hugues José, KT Gorique, Pogo et Dj Stone ont été annoncés sur ces deux jours de festivités.

 

L’accessibilité, point d’orgue de cette 21ème édition

Cette année, une grande nouveauté vient se greffer au festival : l’intégralité du concert de Claudio Capéo sera retranscrite en chansigne (interprétation en langues des signes des chansons). Trois interprètes se relaieront pendant la durée du show. Par ailleurs, 12 gilets vibrants seront mis à disposition de celles et ceux qui le désirent, et permettront de mieux ressentir la musique. Pour encourager au mieux et améliorer l’accueil des personnes en situation de handicap, un bar accessible aux personnes à mobilités réduites va être installé sur le site du festival en complément de deux plateformes surélevées devant chacune des scènes pour profiter pleinement des concerts. Une équipe de bénévoles sera également chargée de l’accueil (prêt de fauteuils roulants et place offerte pour l’accompagnement si besoin).

 

A la recherche des bénévoles

« La campagne de recrutement a bien fonctionné, néanmoins il nous manque un peu de bénévoles pour les deux soirs de festival. Notamment sur de tâches de paiement cashless, un peu en cuisson et en nettoyage. Cela concerne aussi l’après-festival, si des personnes sont motivées et sont fraîches physiquement et déterminées, elles seront les bienvenues ! » indique Sébastien Piganiol, directeur du Festival de la Paille. Il est possible de postuler à l’adresse https://www.festivalpaille.fr/benevolat

 

Sébastien Piganiol, directeur du Festival de la Paille : 

 


L’édition 2023 des Eurockéennes de Belfort approche à grands pas. L’évènement se déroulera du 29 juin au 2 juillet sur le site de Malsaucy. Cette année encore, la programmation sera encore de qualité. Durant ces quatre jours, le public pourra notamment applaudir : Indochine, Orelsan, Shaka Ponk, Skrillex, Lomepal et Dinos. Après les trois dernières éditions, perturbées par la crise sanitaire en 2020 et 2021 et les violentes intempéries de 2022, les organisateurs belfortains espèrent que la fête ne sera pas gâchée cette année et que la musique battra son plein jusqu’à dimanche soir.

La 21è édition du Festival de la Paille se déroulera les 28 et 29 juillet prochains. Pour ce nouveau rendez-vous au pied des pistes de Métabief, l’équipe de bénévoles et de permanents du Collectif Organisation, sous la houlette de Sébastien Piganiol, le directeur de l’événement, a pensé une programmation au plus près des valeurs et des racines du festival. Avec des têtes d’affiche comme Bernard Lavilliers et Claudio Capéo, la Paille 2023 s’annonce sous les meilleurs auspices. Ko Ko Mo, Suzanne et les valeurs montantes de la musique urbaine, 47Ter, Chiloo, KT Gorique, … seront également présents. Sans oublier la scène régionale, qui aura toute sa place cette année encore. « Cela promet des spectacles grandioses, avec de belles mises en scène. C’est ce qui fait le succès du festival de la Paille » explique Sébastien Piganiol.

L'interview de la rédaction / Sébastien Piganiol

Besoin de bras

65% en moyenne des bénévoles reprennent du service chaque année. Ce qui prouve  leur attachement au festival et la qualité de l’accueil et de l’encadrement. Pour assurer le bon fonctionnement du festival, l’organisation recherche des bénévoles. Les personnes désireuses de s’investir sont les bienvenues. A compter du lundi 17 juillet, elles seront mises à contribution pour investir les lieux et aménager le site. De nombreux domaines sont concernés : la restauration, la décoration, la plomberie, l’électricité, le secourisme, … . Faites-vous connaître !

L'interview de la rédaction / Sébastien Piganiol

Un festival accessible

C’est une des priorités du Collectif Organisation. L’équipe veut être en capacité de proposer un festival accessible financièrement au plus grand nombre. Cette année, un tarif familles a été mis en place pour permettre à deux ados, de plus de 12 ans, et leurs parents de pouvoir bénéficier d’une réduction de 5 à 8 euros par personne. L’association met en place des partenariats avec les dispositifs existants ( pass culture, carte avantages jeunes) pour que son public puisse bénéficier de réductions. « Le public jeunes est important pour nous. En raison du Covid, il a été privé pendant deux années de concerts. Nous avons hâte de retrouver cette génération, qui fait la Paille et fera l’avenir de la Paille ».

L'interview de la rédaction / Sébastien Piganiol

Pour tout savoir sur l’édition 2023 du Festival de la Paille : https://www.festivalpaille.fr/

 La deuxième édition du festival Festi’Burns se déroulera les 28, 29 et 30 avril prochains sur la scène de l’Escale à Morteau. Cette année, l’équipe a convié 12 groupes ou artistes. L’univers pop-rock aura toute sa place durant ces trois jours. Le public pourra découvrir une programmation conjuguant des artistes renommés, ayant foulés les plus grandes scènes de France, et des groupes locaux, qui auront la possibilité de pouvoir s’exprimer devant un large public. Au menu : Les Fatals Picards, Elmer Food Beat, mais également Cartoon Machine, Sidilarsen, … .

 L’équipe ne cache pas son plaisir de pouvoir animer son territoire. Le Festi’Burns s’est inscrit dans le calendrier des évènements musicaux de la région. Il vient en complément de ses illustres aînés. Le festival mortuacien lance les festivités de cette saison 2023 dans quelques jours. Il est encore possible de ne pas manquer cet évènement. Pour ce faire, l’organisateur met en vente deux pass : le pass un jour à 30 euros ( vendredi et samedi) et 5 euros (dimanche) et le pass deux jours à 55 euros ( vendredi et samedi). La soirée de dimanche vous est offerte si vous optez pour cette dernière option.

Pour de plus amples informations : festiburns.fr.

L'interview de la rédaction : Mathias Bournez, le directeur du festival est au micro de la rédaction

 

Pendant quinze jours, du 18 octobre au 1er novembre, le cinéma sera au rendez-vous à Pontarlier. Pour sa deuxième édition, le Ciné-Open revient cet automne avec plus de 60 films au programme. Né d’une fusion entre le festival du film d’animation et celui dédié au cinéma féminin, cet événement se veut pédagogique et interactif. Cette année, la première semaine sera consacrée à la thématique du cinéma d’animation, alors que la seconde sera orientée autour du cinéma féminin et mettra en lumière un pays invité d’honneur : la Belgique.

Deuxième édition pour ce rendez-vous annuel instauré depuis l’an dernier. Ciné Open retrouve de nouveau l’écran du Théâtre Blier cet automne 2022. Pendant la première semaine de ce Festival, il sera possible de découvrir des films inédits, projetés et primés en de nombreux festivals internationaux, et dont les cinéastes ne sont pas toujours connus du grand public mais ont été distingués par les critiques du 7ème Art. La volonté de cet événement est de conjuguer une compétition de courts métrages d’animation avec des projections de courts et longs métrages, qui permettent à l’animation d’être porteuse de regards singuliers sur l’histoire et la création, en France et au-delà.

Un casting 5 étoiles

Une première semaine dédiée aux films d’animation, et la seconde qui abordera une double thématique. Celle du cinéma au féminin mais aussi du cinéma belge. Le Plat Pays invité d’honneur cette année, qui succède à la Suisse. « Nous souhaitions rendre hommage au cinéma belge. Le nouveau cinéma belge avait quelque chose à nous dire » indique Patrick Colle, le président du Ciné-Club Jacques Becker. « On recevra à cette occasion trois invités cette semaine-là, Laura Wandel, Serge Mirzabekiantz et Amélie Van Elmbt, qui présentera d’ailleurs son film réalisé avec Maya Duverdier, Dreaming Walls ». Par ailleurs, six autres invités seront aussi au rendez-vous cette année et viendront à la rencontre du public pontissalien : Sandrine Stoïanov, Jean-Charles Finck, Léo Marchand, Lucrèce Andreae, Éléa Gobbé-Mévellec et Sébastien Laudenbac. « Cet événement, c’est un cadeau qui peut être fait aux spectateurs qui ont envie de se déplacer, de voir dans un des conditions idéales, avec d’autres spectateurs, et d’assister à des séances avec des clefs d’interprétation, de clefs de lecture, des questions qui peuvent être soulevées et partagées. C’est un moment génial à vivre » souligne Patrick Colle. « Avec des coûts qui défient toute concurrence. Quand on achète une place à 5€ ou trois places à 13€, j’ai envie de dire qu’on est dans ce qu’on appelle de l’éducation populaire. L’argent ne doit pas être un frein ». Un écran de 12 mètres sur 8, un son « surround » (qui englobe l'utilisateur, destiné à renforcer l'immersion et l'expérience auditive du spectateur), des acteurs et un scénario de très grande qualité, avec des spectateurs qui vibrent à vos côtés, ça ne se manque pas !

Pour avoir de plus amples informations concernant la programmation, rendez-vous sur : https://www.ccjb.fr/

 

Patrick Colle, le président du Ciné-Club Jacques Becker : 

 

 

Depuis 2018, Morgan Juif et Cavalcade Production animent le milieu rural, et plus particulièrement celui du Haut-Doubs. L’objectif est de faire vivre les villages et proposer des évènements culturels sur ces territoires. Si la structure s’est fait connaître avec son ‘Pop’Cornes Festival », dont la prochaine édition est programmée les 27, 28 et 29 mai prochains au Russey, elle organise également tout au long de l’année des évènements musicaux. Les deux prochains rendez-vous se tiendront les 21 et 22 octobre à la salle des fêtes de Villers-le-Lac. Le 21 octobre, le public pourra applaudir Lilian Renaud en guest, et Ornella Tempesta, en première partie. Le lendemain, le 22 octobre, place à Renan Luce, et Lou Beurier, qui assurera la première partie de l’artiste.

« Cavalcade Production est née de l’envie de promouvoir la culture ailleurs que dans les grandes villes de la région » explique Morgan Juif, son directeur. Et de poursuivre : « cela va de l’organisation de spectacles, à de la tournée d’artistes locaux. Travailler en milieu rural peut représenter un défi, mais rien n’est impossible à celui qui forge son esprit à vouloir absolument. « C’est parfois complexe, mais c’est faisable » explique le chef d’entreprise. Et de compléter : « Tout vient de plus loin. Il faut bien s’organiser, prévoir et planifier ». L’envie de continuer à faire vivre le milieu rural et d’ancrer et développer cette activité sur ces terres est bien réelle. « C’est un choix délibéré que j’assume complètement » poursuit M. Juif.

S’adapter

Cavalcade Production s’est fait un nom. De nombreuses collectivités font appel à ses services pour organiser leurs évènements tout au long de l’année. Un savoureux mélange de conseils et de savoir faire très apprécié. Chaque territoire a ses particularités qu’il faut être en capacité de ressentir pour savoir proposer et adapter la programmation et l’organisation. « Les goûts et les couleurs diffèrent entre les secteurs. On garde ce qui marche et on enlève ce qui fonctionne moins bien ».

Le pouvoir d’achat

La crise est passée par là, mais Cavalcade Production poursuit son petit bonhomme de chemin. Morgan Juif admet que le contexte a évolué et qu’il est important de prendre en compte certains paramètres devenus incontournables. Le pouvoir d’achat en fait partie. Trouver la bonne équation entre le coût de plus en plus élevé des prestations, les possibilités  d’un territoire, la qualité d’une programmation et la billetterie. Un dilemme bien compliqué. D’autant plus que les préventes sont souvent délaissées par les festivaliers et spectateurs. Ce qui représente une difficulté supplémentaire dans la planification et l’organisation.

Pour tout savoir sur les rendez-vous des 21 et 22 octobre prochains : https://cavalcade-prod.com/

L'interview de la rédaction / Morgan Juif

 

Le Lac des Rouges Truites s’apprête à vivre la première édition du Black Mount Festival. Cet évènement musical se déroulera les 19 et 20 août prochains. Les organisateurs ont fait appel à deux valeurs sûres pour faire vibrer le Jura. En l’occurrence : Superbus et Sinsemilia. Plus de 5000 festivaliers sont attendus pour ce premier numéro qui en appellera sans d’autres.