Choix du secteur :
Se connecter :
 

Le groupe local bisontin des jeunes écologistes renaît de ses cendres. Après près de 10 ans en sommeil, les jeunes écologistes sont de retour à Besançon et en Franche-Comté. Ces jeunes gens, âgés entre 15 et 30 ans, militent aux côtés d’Europe Ecologie Les Verts « pour défendre les causes écologistes ». 

L’urgence climatique, les préoccupations liées à l’environnement, la justice sociale et la lutte contre les discriminations sont autant de combats que le jeune collectif entend mener. Une première action a été réalisée  dans la nuit, le 19 novembre dernier, pour sensibiliser à la pollution lumineuse et au gaspillage de l’énergie. Concrètement, ils ont éteint les vitrines des devantures des magasins de la Boucle bisontine à l’aide de manches confectionnées à la main.

Dans un communiqué de presse, Europe Ecologie les Verts se félicite du résultat « sans appel » obtenu par Marie-Guite Dufay dimanche soir lors du second tour des élections régionales en Bourgogne Franche-Comté. « Il récompense la clarté et la sincérité de la liste d'union menée par Marie-Guite Dufay » écrivent Stéphanie Modde et son équipe. Le collectif se félicite que les caricatures outrancières de l’extrême droite n’ont pas eu d’effets sur le résultat final du scrutin.

Rappelons que huit écologistes rejoignent le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. « A huit, ils et elles feront le travail de 15 » ajoute la chef de fil régionale. Par ailleurs, si les écologistes ne cachent pas leur satisfaction par rapport aux scores obtenus par la présidente socialiste sortante, il n’en reste pas moins que le fort taux d’abstention inquiète. « Elle est le résultat d'une multitude de facteurs mais les responsables politiques doivent absolument s'interroger sur leurs comportements qui lassent les citoyens et citoyennes » explique Stéphanie Modde.

Dans un communiqué de presse, Stéphanie Modde, la chef de fil des écologistes aux Régionales en Bourgogne-Franche-Comté, confirme que son parti rejoint la présidente socialiste sortante Marie-Guite Dufay et  accepte le principe de fusionner sa liste. Le parti a obtenu 10,3% au 1er tour. « Nous avons fait le choix de la responsabilité et du rassemblement des écologistes de la gauche, dans un contexte où le Rassemblement National recule mais reste néanmoins une menace pour ce second tour » explique-t-elle. Suite à d’âpres négociations, les écologistes ont obtenu huit places éligibles, dont deux Vice-présidences ainsi que des moyens d’agir.

Ainsi, le protocole d'accord porte notamment sur le renforcement des moyens attribués aux professionnels de l'agriculture biologique en Bourgogne-Franche-Comté, sur l'augmentation des produits bios et locaux dans la restauration scolaire avec un objectif de 75%, sur l'inscription de 1% du budget régional pour la sauvegarde de la biodiversité, sur l'acquisition de forêts pour en faire des laboratoires de gestion écologique, sur l'expérimentation de l'écotaxe poids lourds pour reverser les recettes sur la mobilité propre, sur des moyens augmentés pour un plan massif de rénovation thermique des bâtiments, sur l'amplification des aides pour les énergies renouvelables ou encore sur une meilleure prise en compte des citoyens et citoyennes dans les décisions politiques, en particulier des jeunes.