Choix du secteur :
Se connecter :
 

Le cadavre découvert ce samedi 22 avril à Thoraise, près de Besançon, s’agit bien de celui de Medhi Tiza, porté disparu depuis maintenant six semaines. D’après les premiers éléments de l’autopsie réalisée hier, l’homme de 21 ans, très défavorablement connu des services de police, a subi des violences d’une certaine intensité. Compte tenu de l’état de putréfaction du corps la cause du décès reste indéterminée. Aucune lésion balistique n’a été relevée ce qui exclut la mort par arme à feu. D’importants traumatismes crânio-faciaux ont été relevés ainsi que des fractures du crâne.

Un bras sortant de terre, un cadavre déterré par des animaux sauvages, et deux élagueurs qui font la macabre découverte. Il ne s’agit pas du début d’un thriller mais bien d’un épineux dossier criminel qui a encore progressé ce samedi dans la matinée à Thoraise, en bordure du Doubs. Une enquête avait alors été ouverte et confiée à la brigade et à la section de recherche de Besançon pour identifier le corps. Le nom de Medhi Tiza était dans tous les esprits, le jeune homme n’ayant plus donné signe de vie depuis sa disparition aux côtés de Salim Touel, retrouvé mort d’une balle dans la tête et brûlé il y a quelques semaines dans la forêt de Thise. La vice-procureure de Besançon, Christine de Curraize, a confirmé lors d’une conférence de presse ce mardi, que le corps retrouvé est bien celui du jeune homme de 21 ans porté disparu. Elle a expliqué devant la presse que le cadavre avait été partiellement déterré par des animaux, laissant seulement un bras sortir de terre. L’autopsie réalisée ce lundi à l’institut médico-légal de Besançon n’a pas permis de déterminer les causes du décès compte tenu de l’état de putréfaction du corps. Par ailleurs, la vice-procureur a indiqué qu’aucune lésion balistique n’a été retrouvé, ce qui exclut la mort causée par arme à feu. Cependant, d’importants traumatismes crânio-faciaux et des fractures du crâne ont été relevés, soulignant « des violences d’une intensité certaine ».

Sa mort serait liée à l’assassinat de Salim Touel, dont le corps se consumant avait été retrouvé début mars dans la forêt de Thise par une promeneuse. Une information judiciaire avait été ouverte pour l’assassinat de ce dernier. La saisie de la juge d’instruction a été élargie du chef d’enlèvement et séquestration suivis de mort en bande organisée concernant Medhi Tiza. Un crime passible de réclusion criminelle à perpétuité.

Un homme de 27 ans, domicilié à Pontarlier, est activement recherché par sa famille. Il n’a plus donné signe de vie depuis lundi soir. L’inquiétude est d’autant plus grande qu’il a laissé un message très ambigu sur les réseaux sociaux. Si vous avez des informations à communiquer ou si vous avez aperçu ce jeune père de famille, n’hésitez pas à composer le 06.35.35.45.49

La gendarmerie du Jura lance un appel à témoins après la disparition d’un homme de 43 ans qui n’a plus donné signe de vie depuis ce mardi 28 février. Il est parti de Poligny dans une direction inconnue. Il circule dans un véhicule de marque Opel Zafira, de couleur gris clair, immatriculé GL-060-EQ. Il mesure 1.72 M, est de corpulence normale, a les cheveux courts et bruns, les yeux marrons et une tache de naissance sur le front. Si vous disposez d’informations pouvant faire avancer les recherches, n’hésitez pas à contacter le Centre d'opérations et de renseignement de la gendarmerie du Jura en composant le 17 (24h/24 – 7j/7)

La police doloise lance un avis de recherche après la disparition d’un jeune tunisien. Il n’a plus donné signe de vie depuis le samedi 29 octobre en soirée. Il a disparu dans le secteur de l'avenue de Lahr et du canal à Dole. Les enquêteurs recherchent notamment la personne qui aurait déposé le téléphone portable du disparu dans la boîte aux lettres de la Mairie lundi matin. Son témoignage est capital. Si vous avez des informations, merci de prévenir le commissariat de police de Dole au 03/84/79/63/10

La gendarmerie du Jura lance un avis de recherche après la disparition de M. Torregrossa, un habitant de Salins-les-Bains. Cet homme de 42 ans a quitté son domicile à pied mercredi, vers 16h, sans donner de nouvelles. Il mesure 1,70 mètre et pèse 60 kilos.

Ses cheveux sont châtains longs. Son crâne est rasé sur le côté. Il a une barbe de quelques jours. Lors de sa disparition, il portait un jeans, un pull marron, des baskets noires et une petite sacoche noire en bandoulière. Si vous disposez d’informations pouvant aider les enquêteurs, composez le 17.

La police bisontine lance un appel à témoins après la disparition de Mme Christiane Rolandez, qui est portée disparue sur le secteur de Besançon. La sexagénaire n’a plus donné signe de vie depuis le 24 octobre dernier. Si vous avez des avez des informations à communiquer aux enquêteurs, n’hésitez pas à composer le 03.81.21.12.40 ou 03.81.21.11.92

Jean-Pierre Duboz, cet habitant de Bracon, près de Salins-les-Bains, est toujours porté disparu. Cet homme de 48 ans a quitté le domicile familial, entre le 3 et le 5 octobre. Il est parti sans véhicule ou moyen de transport, sans téléphone portable, sans ses papiers d'identité et sans son traitement médical. Toutes les personnes  pouvant apporter des éléments utiles à l’enquête sont  invitées à se faire connaître auprès de la gendarmerie nationale au 03.84..73.11.54 ou de composer le 17.

La gendarmerie du Jura a lancé un avis de recherche le 15 octobre dernier après la disparition de Jean-Pierre Duboz, domicilié à Bracon, près de Salins-les-Bains,  dans le Jura. Le quadragénaire n’a plus donné signe de vie depuis le début du mois d’octobre, entre le 3 et 5. Il serait parti sans véhicule ou moyen de transport, sans téléphone portable, sans ses papiers d’identité et sans son traitement médical. Toutes les personnes pouvant apporter un élément utile à l’enquête sont invités à prendre contact avec la gendarmerie de Salins-les Bains au 03.84.73.11.54 ou de composer le 17.

Mme Halm, cette dame 78 ans qui avait disparu mardi matin après avoir quitté son domicile de Cuse et Adrisans pour se rendre dans un commerce d’alimentation à Rougemont a été retrouvée hier soir sur la commune d’Esprels (70). Elle a été prise en charge par les pompiers.

La gendarmerie du Doubs lance un avis de recherche après la disparition d’une personne âgée de 78 ans depuis hier mardi matin. Elle a quitté son domicile de Cuse et Adrisans pour se rendre dans un commerce d’alimentation à Rougemont.

Elle a été aperçue pour la dernière fois à Villersexel, à bord de son véhicule Peugeot 208 blanc, immatriculé DW-033-LF. Toutes personnes susceptibles d'avoir des renseignements sur la localisation de Mme Halm et/ou de son véhicule sont priés de se faire connaître auprès de la gendarmerie en composant le numéro de la brigade de Baume-les-Dames au 03.81.84.11.17. ou le 17.