Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce mardi 5 avril, le conseil départemental du Doubs organisait les « Assises de l’inclusion numérique du Doubs ». Cette démarche s’inscrit dans le cadre du schéma de l’inclusion numérique, qui fait suit au schéma départemental des usages numériques, qui permet de déployer la fibre optique sur l’ensemble du département. Ce vaste chantier devrait être finalisé d’ici la fin de l’année, voire début d’année prochaine.

Conscient de l’enjeu et du risque d’isolement pour certains habitants du territoire du Doubs, le conseil départemental entend, via cette démarche, réunir tous les acteurs d’un même territoire pour finaliser des actions et formuler des propositions  qui permettront à tout un chacun de maîtriser et d’accéder à ces nouvelles technologies,  qui ont pris tellement de place dans notre quotidien. La réflexion est de premier ordre car l’avenir est définitivement tourné vers le numérique. Les confinements successifs, liés à la pandémie, ont pointé d’ailleurs un certain déséquilibre sur ce point. Ce qui oblige une véritable réflexion commune et partenariale pour faciliter l’accès des Doubistes à ces usages. Rappelons par exemple qu’à la fin de cette année, la quasi-totalité des procédures administratives de l’état deviendront dématérialisées.

11è département français

Le département du Doubs fait partie des territoires nationaux qui ont su se saisir rapidement de cette problématique. Il apparait d’ailleurs en 11è position des départements français ou les aménagements et la pratique du numérique sont les plus pertinents et efficients. Via le syndicat Mixte Doubs Très Haut Débit, la collectivité a mené une politique judicieuse répondant aux enjeux du moment et de demain. Le déploiement de la fibre optique et son installation définitive en bonne voie permettent désormais de réfléchir aux usages et à leur accès. Est-il utile de rappeler que suite au désintérêt et désengagement d’Orange dans certaines contrées, la collectivité a pris à son compte, en partenariat avec les communautés de communes,  le fibrage des territoires oubliés.

L'interview de la rédaction / Christine Bouquin

Lors de l’assemblée départementale de ce jeudi, les délégations des vice-président(e)s ont été présentées. Plein Air fait le point.

Ludovic FAGAUT, 1er vice-président en charge du retour à l’emploi, de l’insertion et de l’action sociale ;
Florence ROGEBOZ, 2e vice-présidente en charge des mobilités et infrastructures ;
Philippe ALPY, 3e vice-président en charge du développement territorial, de l’attractivité et des affaires européennes et transfrontalières ;
Béatrix LOIZON, 4e vice-présidente en charge de la gestion et de la préservation du patrimoine naturel, de la transition climatique et du tourisme ;
Denis LEROUX, 5e vice-président, en charge de l’autonomie des personnes âgées et handicapées, du développement et des usages du numérique ;
Chantal GUYEN, 6e vice-présidente, en charge des collèges ;
Jean-Luc GUYON, 7e vice-président, en charge du sport, de la culture, de la jeunesse, de la lecture publique et des archives départementales ;
Patricia LIME-VIEILLE, 8e vice-présidente en charge de l’enfance et de la famille ;
Serge RUTKOWSKI, 9e vice-président en charge des ressources humaines, des bâtiments et des moyens généraux ;
Jacqueline CUENOT-STALDER, 10e vice-présidente en charge de l’habitat et du logement ;
Olivier BILLOT, 11e vice-président en charge de la gestion et de l’optimisation financière ;

Les conseiller(e)s délégué(e)s :

Valérie MAILLARD, conseillère déléguée au handicap ;
Priscilla BORGERHOFF, conseillère déléguée à la jeunesse, à la citoyenneté et à l’éducation populaire
Marie-Paule BRAND, conseillère déléguée à l’espace rural et périurbain ;
Romuald VIVOT, conseiller délégué à la modernisation de l’action publique.