Choix du secteur :
Se connecter :
 

Dans le cadre de l’hommage aux Morts pour la France pendant la Guerre d’Algérie, des commémorations se tiendront ce dimanche. A Pontarlier, la cérémonie aura lieu à  11 heures aux Monuments aux Morts de l’Hôtel de Ville. A Besançon, le rendez-vous est fixé à la même heure au Mémorial des Glacis.

Dans un communiqué de presse, le sénateur LR du Doubs Jacques Grosperrin demande à la ville de Besançon de donner plus d’ampleur à la commémoration de la libération de Besançon en 1944, qui est programmée chaque année le 8 septembre. Le parlementaire attend de la municipalité « qu’elle démontre son total engagement afin de donner un nouveau souffle à cet anniversaire si important pour notre territoire ».

Ce mercredi, Besançon commémorait le 77è anniversaire de sa libération. Chaque année, le 8 septembre, la cité comtoise rend hommage aux forces armées et aux civils qui se sont mobilisés pour sauver les Bisontins de l’envahisseur allemand.

LIBERATION BESANCON 5

A cette occasion, Anne Vignot, la Maire de Besançon, a fait lire par les élus de la Ville des extraits d’ouvrages évoquant les enfants et adolescents durant la Guerre. Des écrits qui font aussi écho à l’actualité du moment. « Plus que jamais, nous avons un devoir d’aider les enfants dans les pays en guerre » a déclaré Mme Vignot, en présence des autorités civiles et militaires.

L'interview de la rédaction : Anne Vignot

 

 

LIBERATION BESANCON 6

La Préfecture du Doubs semble siffler la fin de la polémique concernant l’annulation du défilé militaire du 14 juillet à Besançon. En concertation avec le Général Commandant la 1ère division et Commandant d’armes de la garnison de Besançon et la Ville de Besançon, il a été décidé que la cérémonie du 14 juillet prochain se déroulera, comme l’année précédente, au mémorial des Glacis à Besançon à 10h00. La cérémonie de cette année mettra à l’honneur les personnels des trois fonctions publiques qui ont tout particulièrement œuvré contre la pandémie de COVID19.

Concernant, le défilé, il est expliqué « qu’en raison du contexte épidémique et de l’aménagement des différentes phases de déconfinement, le traditionnel défilé Avenue de l’Helvétie n’a pu être organisé dans des délais contraints permettant de concilier logistique et réglementation sanitaire pour l’ensemble des participants ».