Choix du secteur :
Se connecter :
 

Le FC Sochaux Montbéliard s’est qualifié pour le 8è tour de la Coupe de France de football hier soir. Les hommes de Oswald Tanchot se sont imposés sur le score de 2 buts à 1 face à Jura Sud, à Bonal. Les Jurassiens ont ouvert la marque à la 19è minute de jeu. Avant que Sochaux revienne au score, à la 37è minute par Daho, et prenne l’avantage à la 60è par Hoggas. Les Lionceaux connaîtront leur futur adversaire à l’issue de la rencontre de dimanche entre Forbach et Geispolsheim.

On dispute ce week-end le 7è tour de la Coupe de France. Quatre clubs francs-comtois sont encore en lice : Jura Sud, le FC Sochaux Montbéliard, Pontarlier et Jura Dolois. La compétition débute dès ce soir avec la confrontation opposant le FC Sochaux Montbéliard, qui dispute le championnat de national,  à Jura Sud, qui évolue en national 2, et qui a l’habitude des jolis parcours dans cette compétition. Le coup d’envoi du match sera donné à 19h30 au stade Auguste Bonal.

Les autres matches

FC Mulhouse (R1) - Jura Dolois (N3) ( samedi à 18h30)

Colmar (N2) - Pontarlier (N3) ( samedi à 18h)

 

Le FC Champagnole conserve sa place de leader à l’issue de la 8è journée de championnat en régionale 1. Le groupe jurassien devance l’USC Dijon de deux points. Samedi soir, devant 250 spectateurs, les locaux ont vaincu Mont-Sous -Vaudrey sur le score de 5 buts à 1.

Plein Air fait le point sur une partie des rencontres qui se disputeront lors du 2è tour de la Coupe Bourgogne-Franche-Comté. Certaines d’entre-elles se disputeront les 18 et 19 novembre prochains.

 Audeux – Lons le Saunier

Bessoncourt – Morteau Montlebon

Coteaux de Seille – Roche-Novillars

Jura Lacs – Montfaucon/Morre/Gennes

Rochefort – RC Saônois

4 Rivières 70 – Val d’Amour

Levier – Château de Joux

Val de Loue – Montmorot

Triangle d’Or Jura – Saône Mamirolle

Bresse Jura Foot – Champagnole

Nord Territoire – Valdahon Vercel

La Joux Nozeroy – Ornans

Pays Maîchois – USPV

Poligny Grimont – Saint Vit

Handball

D1F

ESBF 30  – 28 Mérignac

ProLigue

Grand Besançon 28 – 30 Frontignan

Nationale 1 féminine

Palente Besançon 30 - 28 ESBF

Saône Mamirolle 31 – 35 Metz

Nationale 2 féminine

Entente Mulhouse / Kingersheim 39 - 27 Maiche

Nationale 3 masculine

Haguenau 28 – 24 Saône Mamirolle

Grand Besançon Doubs Handball  28 – 23 Illkirch Graffenstaden  

Nationale 3 féminine

Chevigny Saint Sauveur 18 – 29 Pontarlier

Saône Mamirolle 25 – 24 HBC Varois

Semur-en -Auxois 32 – 35 Dole Chaussin

AS Auxois 29  – 26 Doubs Central

Val de Saône 21 – 38 US Ledonienne

Basket

Nationale 1 masculine

Besançon 69 – 63 Pont de Cheruy

Nationale 2 masculine

Pays Salonais basket  84 - 69 Lons le Saunier

Nationale 3 masculine

Jura Salins 83  - 72 Rixheim

Saint André les Vergers - Montmorot

Poligny 76  - 61 Nuits Saint Georges

Nationale 2 féminine

Lons le Saunier 62 – 48 Charnay

Nationale 3 féminine

Champagnole 56 - 52 Basket Nord Sundgau

Wittenheim  68 - 57 Lons le Saunier

Rugby

Fédérale 2

Grand Dole 20 – 22 CA Pontarlier

Saint Claude 32 – 28 Le  Puy

Fédérale 3

Strasbourg 38 – 8 O. Besançon

National

FC Sochaux Montbéliard 2 – 0 Cholet

National 2

Olympique Alès 1 – 1 Jura Sud Foot

Fleury 1 – 0 Racing Besançon

National 3

FC Sochaux Montbéliard – Besançon Football (reporté)

Vesoul 3 – 0 Moulins Yzeure

Dijon (2) 0 – 1 Jura Dolois

Pontarlier 2 – 2 Louhans Cuiseaux

Régional 1

Groupe B

Jura Lacs 5 – 1 Lons le Saunier

Champagnole 5 – 1 val d’Amour

Jura Sud Foot (2) 3 – 1 Ornans

UF Maconnais 2 – 2  Bresse Jura

Groupe C

Morteau Montlebon – l’Isle sur le Doubs (reporté)

Valdahon Vercel 2 – 3 Racing Besançon (2)

Grandvillars – 4 Rivières 70

Perrousienne 2 – 1  Belfort Sud

Audincourt 1 - 1 Jura Dolois (2)

Noidanais 2 - 3 Saint-Vit

Il y a du football ce vendredi soir. Dans le cadre de la 13è journée de championnat en national, le FC Sochaux Montbéliard reçoit Cholet. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 19h30. Oswald Tanchot a retenu 19 joueurs pour cette rencontre. Arthur Vitelli, qui a purgé sa suspension suite à son expulsion contre l'US Orléans, est de retour. Roli Pereira de Sa et Allan Ackra sont eux suspendus après avoir écopés de trois cartons jaunes.

 

Le FC Sochaux Montbéliard et Nancy se sont quittés hier soir sur le score de 1 but partout dans le cadre de la 12è journée de championnat en national. Les Francs-Comtois n’ont pas réussi à s’imposer face à cette formation, qui occupe les profondeurs du classement. Grâce à Malcolm Viltard, le FCSM est parvenu à revenir dans les arrêts de jeu de la deuxième période. Les Lionceaux  redescendent à la 9è place au classement.

National

Nancy 1  – 1 FC Sochaux Montbéliard

National 2

Jura Sud   2 – 0 SC Toulon

Racing Besançon 1 – 1 Créteil

National 3

Jura Dolois 2 – 1 Vesoul

Selongey 1 – 3 CA Pontarlier

ASPTT Dijon 1 – 1 FC Sochaux Montbéliard (2)

Besançon Football – Gueugnon

Régional 1

Groupe B

Lons le Saunier – Jura Sud Foot (2) ( Reporté)

Val d’Amour – Saint Apollinaire  (Reporté)

Fauverney – Jura Lacs

Ornans – UF Maconnais

Louhans Cuiseaux (2) – Bresse Jura

Dijon USC – Champagnole

Groupe C

L’Isle sur le Doubs 1 – 4 Grandvillars

Racing Besançon (2) – Audincourt

Jura Dolois (2) – Morteau Montlebon

4 Rivières 70 – Perrousienne

Baume les Dames – Valdahon Vercel

Belfort Sud – Noidanais

Dimanche dernier, lors du match de clôture de la 10ème journée de championnat de Ligue 1, un triste spectacle s’est déroulé dans les rues de Marseille. Quelques individus s’en sont violemment pris au bus transportant les joueurs et le staff de l’Olympique Lyonnais, blessant sévèrement Fabio Grosso, le coach de l’équipe rhodanienne. Des agissements qui desservent le football amateur, en ternissant l’image du sport le plus populaire au monde.

 

« Tout ce qui se passe au niveau professionnel, surtout dans la violence, dessert le football amateur. C'est bien ça qui nous ennuie. Bon, nous n’avons pas ces débordements, nous n’avons pas des rassemblements avec autant de spectateurs, et on a quand même 95% de nos matches qui se font dans la sympathie et la bonne humeur, avec une buvette et une 3ème mi-temps agréable. Mais nous ne pouvons tolérer ces actes, qui nous desservent, de la même manière que lorsque les joueurs professionnels contestent l’arbitrage. C'est regrettable » indique Daniel Rolet, président du district de football du Doubs-Territoire de Belfort. Le football professionnel, le sport le plus joué et le plus suivi au monde, doit être doté d’une certaine exemplarité. Il doit servir de modèle et d’inspiration, pour tous ces jeunes et moins jeunes joueurs, qui foulent les terrains pour donner le meilleur d’eux-mêmes, prendre du plaisir, vivre leur passion, dans un cadre leur permettant de s’épanouir, en toute sécurité. Il en est de même pour les arbitres, qui trop souvent, restent la cible des joueurs ou du public. « Dans le foot amateur, si on demande aux jeunes de faire de l'arbitrage à la touche dès les U13, c’est justement pour qu'ils apprennent à admettre que l'arbitre il peut faire des erreurs, qu’il a besoin d'être épaulé, de ne pas être un acteur seul au milieu des 22 joueurs. C'est dès le jeune âge qu'il faut leur apprendre qu'il y a des règles. Le gros problème, c'est que souvent, la plupart des joueurs qui contestent les décisions ne connaissent pas les règles » explique Daniel Rolet.

 

Sensibiliser dès le plus jeune âge

Le foot doit rester une fête. Le plaisir de jouer ensemble. Un événement chaleureux, convivial, encore plus au niveau amateur. « Et c'est ce qu'on prône. On fait beaucoup d'éducatif dans nos clubs, des programmes éducatifs fédérales, qui apprennent le civisme, la politesse, l'environnement. C'est tout le contraire de ce qu’on a pu voir dimanche dernier » souligne le président du district de football du Doubs-Territoire de Belfort. Il ne pense d’ailleurs pas qu’il y ait une recrudescence de ces violences, mais qu’elles ont malheureusement toujours existées. Et si l’année dernière Daniel Rolet a été épargné par ces agissements, ce n’est pas le cas cette saison. « On a eu un problème avec un arbitre molesté par des joueurs. C'est déjà un de trop. Bon, j’ai 350 matchs arbitrés par week-end, donc il faut aussi relativiser et ne pas non plus généraliser la violence. Bien sûr, quand il n’y a pas d'acte de ce genre on trouve que c'est normal, mais ça devrait toujours être le cas. Et personne ne doit toucher ni aux joueurs, ni à l’arbitre ». Le président du district de football du Doubs-Territoire de Belfort pointe aussi la responsabilité des spectateurs. « Parfois, ils ne sont pas exempts de reproches. Souvent même, ils enveniment la situation. Parce qu'on veut soutenir son équipe à tout prix, mais ce n'est pas être dans le chauvinisme et dans l'exagération. Le foot doit rester une fête, c'est pour ça que je dirige dans le Doubs et le Territoire de Belfort. Si ce n'était pas le cas, ça ne m’intéresserait pas, c’est clair et net. Il faut qu'on puisse boire une bière ou un jus de fruit tranquillement après un match, il faut pouvoir se parler après un match, ce que malheureusement les gens ne savent parfois pas toujours faire ».