Choix du secteur :
Se connecter :
 

On en sait un peu plus sur la 3è édition de la Classic Grand Besançon, qui se déroulera le 14 avril prochain. 20 équipes seront sur la ligne de départ. Le peloton s’annonce de qualité avec la présence de formations renommées telles que AG2R Citroën Team, Cofidis, Arkéa Samsic et Groupama FDJ. Au programme, près de 170 kilomètres entre Besançon et Montfaucon. Les coureurs traverseront la côte de Marchaux, Emagny, Osselle, la côte d’Epeugney, la Chapelle des Buis, la Côte de la Malate et Saône.

Le parcours du prochain Tour du Jura se précise. Rappelons que cette épreuve sportive se déroulera le 15 avril prochain, entre la Classic Grand Besançon, qui aura lieu le 14 avril, et le Tour du Doubs, le 16 avril. La nouvelle édition jurassienne s’élancera de Poligny pour rejoindre le Mont Poupet.

120 coureurs devraient prendre le départ, dont un certain Thibaut Pinot. On notera également la présence de l’Arboisien Théo Delacroix, qui aura envie d’en découdre sur ses terres.  Au programme : Tourmont, Mont-Sous-Vaudrey, Arbois, Marnoz, Cernans, Pont d’Héry, les Planches d’Arbois, Salins-les-Bains, avant de rejoindre le Mont Poupet.

En présence des cyclistes Clément Berthet ( AG2R Citroën Team) et Juliette Labous (Team DSM) et de Julien Pinot, le frère de  Thibaut, le comité d’organisation du 38è Tour cycliste du Doubs a présenté jeudi soir, à l’hôtel du département à Besançon,  cette nouvelle édition, placée sous le signe de la nouveauté. A la tête de cette gigantesque organisation, le Vélo Club Morteau-Montbenoît, qui a su se mobiliser pour préparer ce nouveau rendez-vous. Un évènement qui est désormais programmé plus précocement dans le calendrier. En 2023, il se conjugue à deux grandes compétions cyclistes. Effectivement, les 14, 15 et 16 avril se succéderont trois courses dans la région. Au programme, la Classic Grand Besançon le 14, le Tour du Jura le 15 et le Tour du Doubs le 16.

TOUR DU DOUBS PINOT CYCLISME

Une arrivée au sommet du Larmont

C’est une des nouveautés de cette 38è édition. Cette année, l’arrivée du Tour du Doubs n’aura pas lieu au centre-ville de Pontarlier, mais au sommet du Larmont, avec ses 6 kilomètres d’ascension. Soit une arrivée à 1178 mètres d’altitude. Les férus de la petite reine se souviendront qu’en 1985, le Franc-Comtois Joël Pellier avait terminé à une brillante 6è place au Larmont, à l’issue d’une dixième étape du Tour de France entre Epinal et Pontarlier. Bernard Hinault portait alors le maillot jaune.

L'interview de la rédaction : Juliette Labous, Clément Berhet et Julien Pinot

Un parcours de 200 kilomètres

Le départ sera donné du centre-Ville de Morteau et traversera les communes d’Orchamps-Vennes, Bretonvillers, Charmoille, Belleherbe, Pierrefontaine-les-Varans, Domprel, Vercel, Epenoy, les 1er Sapins, Lods, Longeville, Reugney, Déservillers, Levier, Boujailles, Frasne, Bouverans, le Col de la République, Saint-Point, Malbuisson, Montperreux et Oye-et-Pallet. Cinq grands prix de la Montagne animeront les débats. Huit communautés de communes seront traversées à cette occasion.

L'interview de la rédaction : Jean-François Ducrot, président du Vélo Club Morteau Montbenoît

 

 

20 équipes au départ

20 équipes prendront le départ. Si pour l’heure, la liste officielle des coureurs n’est pas encore définitive, on sait que Thibaut Pinot disputera les trois courses à venir.  L’affiche s’annonce alléchante avec la présence dans le peloton de quatre formations issues de l’UCI WorldTeams : AG2R Citroën Team, Cofidis, Groupama, Team Arkéa Samsic. Huit équipes françaises seront présentes. Qui succèdera à Valentin Madouas, le vainqueur de la précédente édition ? Réponse le 16 avril. Notons que la Franche Comté est encore gâtée cette année. En attendant le Tour de France, en juillet prochain, Morteau sera la commune départ de la deuxième étape du Tour de Romandie, dite des Horlogers, le jeudi 27 avril prochain.

Ce sont trois belles journées de cyclisme  qui se préparent en Franche-Comté. Les épreuves débuteront le 14 avril par la « Classic Grand Besançon Doubs », puis le « Tour du Jura », le 15 avril, et le « Tour du Doubs », le 16 avril. Les organisateurs unissent leurs forces afin d’optimiser la visibilité et l’attractivité des compétitions qu’ils proposent. Une bonne nouvelle est d’ores et déjà annoncée avec la présence de Thibaut Pinot sur les trois courses.

Sur son compte Twitter, le cycliste jurassien Alexis Vuillermoz annonce son copieux programme pour le mois de février. En ce début de saison, il prendra le départ de deux  courses nationales : le Tour des Alpes Maritimes et du Var et les Boucles Drôme-Ardèche. Le premier rendez-vous se disputera du 17 au 19 février prochain. Le deuxième est programmé à la fin du mois.


Retour à la compétition pour le futur jeune retraité Thibaut Pinot. Ce mercredi, il prendra le départ de l’Etoile de Bessèges, la première course à étapes du calendrier français. Le coureur a fait connaître ses ambitions. L’étape du Mont Bouquet a été cochée sur son agenda. « Je viens ici en sortie de stage à Tenerife, mais avec beaucoup de motivation. J’arrive conquérant » a-t-il déclaré.

Thibaut Pinot, le cycliste de la Groupama FDJ, âgé de 32 ans, fait savoir qu’il mettra  fin à sa carrière à la fin de cette saison, après 14 années professionnelles. « C’est une décision que j’ai mûrement réfléchie au fil des années » a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « Je suis excité par les choses nouvelles que je vais pouvoir découvrir. J’ai rarement été aussi motivé avant une saison et je veux finir en beauté ».


Handball : L’ESBF veut poursuivre son épopée européenne

À Besançon, les handballeuses de lESBF ont décroché le mois dernier leur ticket pour la phase de groupes de l’European Ligue. Elles affronteront trois formations lors de six matchs aller-retour, entre le 7 janvier et le 17 février. Il sagit déquipes provenant des mêmes pays que la saison dernière, les Engagées avaient réalisé un beau parcours jusquen quarts de finale. Cette année, les bisontines devront faire face à Molde Elite, actuelles 3èmes du championnat norvégien, le Borussia Dortmund, 3èmes de Bundesliga, ainsi que Siofok, 7èmes du championnat hongrois, mais le meilleur championnat d’Europe de handball féminin. La première échéance aura lieu ce dimanche au Palais des Sports, où l’ESBF recevra le KFC Siofok à 18h.

 

Cyclisme : Le Tour de France à nouveau dans le Jura

Pour la deuxième année consécutive, le Tour de France passe par le Jura. La 19ème étape de la Grande Boucle reliera Moirans-en-Montagne à Poligny le 21 juillet prochain. Un parcours 100% jurassien avec une ligne droite de près de 8km qui amènera les coureurs pour une arrivée spectaculaire sur la route de Dole, près du centre commercial Triange d’Or. Un final à priori réservé aux sprinteurs.

 

Football : Deux équipes franc-comtoises encore en lice en Coupe de France

Jura Sud a obtenu son billet pour la suite de la compétition après avoir rejoué son huitième de finale contre le FC Limonest. Les hommes de Valentin Guichard se sont imposés au terme de la séance de tirs au but (1-1, 4 tab à 2) contre les pensionnaires de National 3. Ils recevront donc l’AC Ajaccio, actuellement en Ligue 1, dans leur stade de Moirans-en-Montagne. Dans le même temps, l'ASM Belfort sera opposé à l'Olympique Saint-Quentin. Un tirage plutôt clément pour les Belfortains, qui auraient pu tomber sur une équipe de Ligue 1. Les rencontres seront à suivre ce dimanche à partir de 15h30.

 

Coupe du Monde de Combiné nordique et de Ski de fond : Deux étapes dans la région

Et puis, concernant les sports d’hiver, la Coupe du Monde de combiné nordique fera son retour à Chaux-Neuve et son tremplin de la Côte Feuillée les 21 et 22 janvier prochains. Au programme le samedi : saut d’essai HS118 (12h30), saut de compétition (13h40) et ski de fond (16h). Pour enchaîner le dimanche à nouveau par le saut d’essai HS118 (9h), suivi du saut de compétition (10h) et du ski de fond (13h). Et puis, le Stade Nordique des Tuffes situé à Prémanon dans la station des Rousses accueillera une étape de la Coupe du Monde de ski de fond du 27 au 29 janvier 2023. Au programme : individuel skate le vendredi, sprint classique le samedi, et mass start classique le dimanche.

 

Le parcours du Tour de France 2023 a été dévoilé. La 19ème étape se déroulera entièrement dans le Jura, le vendredi 21 juillet. Le départ est prévu à Moirans-en-Montagne pour une arrivée inédite à Poligny après une course de 173km. Les coureurs passeront par Arinthod, la région des Lacs, Champagnole, et le secteur d’Arbois, Salins-les-Bains et Poligny. A noter, un passage par la côte d'Ivory, qui sera le seul sommet du Jura de cette étape. Celle-ci sera sans doute réservée aux sprinteurs, avec la plus longue ligne droite d'arrivée du Tour 2023 : 8 kilomètres entre Aumont et Poligny.

Et puis le lendemain se tiendra la 20ème et avant-dernière étape de la Grande Boucle entre Belfort et Le Markstein. Après avoir proposé un contre-la-montre la veille des Champs-Élysées lors des trois dernières éditions, les organisateurs du Tour ont cette fois dessiné une étape de montagne dans les Vosges. 3600 mètres de dénivelé en 133 km avec le Ballon d'Alsace, le col de la Croix des Moinats, et bien d’autres encore !  

Le Tour de France 2023 devrait passer une nouvelle fois encore par la Franche-Comté. Le parcours définitif sera officiellement dévoilé ce jeudi, à Paris, par Christian Prudhomme, le directeur de l’épreuve. Selon nos confrères du journal « Le Progrès », le 21 juillet prochain, la 19è étape de la Grande Boucle devrait partir de Moirans-en -Montagne pour rallier Poligny. Soit un parcours de 173 kilomètres. Par ailleurs, le lendemain, selon des informations concordantes, le peloton devrait partir de Belfort pour rejoindre le Markstein, en Alsace,  pour clore cette 20è et avant dernière étape de cette 110è édition.