Choix du secteur :
Se connecter :
 

Le 9 juillet prochain, le tour de France partira de Dole. La plus célèbre course cycliste au monde passera ensuite dans tout le Jura dans les villes d’Arbois, de Champagnole ou encore de Bois d’Amont pour finalement rejoindre l’arrivée en Suisse à Lausanne. L’obtention de ce départ pour la sous-préfecture du Jura est un grand moment qui, en plus de contribuer au rayonnement touristique de la ville sur tout l’été, permet à Dole d’être vue à l’internationale en cette année si particulière du bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur. 

Une étape hommage

Le Tour de France partira de Dole seulement pour la troisième fois depuis 1947. Avec deux éditions touchant la ville natale de Pasteur depuis 5 ans, le lien avec Amaury Sport Organisation, l'organisateur du Tour de France, s’intensifie. Cette décision est aussi dû au fait que Christian Pernot, président du conseil départemental du Jura, siège au conseil d'ASO.Jean-Baptiste Gagnoux, le maire de Dole, déclare que ce choix de départ a été en grande partie fait par Christian Prudhomme en fonction de la portée historique de la ville et pour rendre hommage au grand chimiste Louis Pasteur. Après avoir porté ce dossier auprès du directeur du Tour de France, Dole a donc été choisi et a dû débourser 80 000 euros pour s’offrir ce départ. 

Un financement collaboratif

En réalité, cette somme n’a pas été déboursé par la municipalité seule. Celle-ci a financé le départ à hauteur de 20 000 euros tandis que le département du Jura s'est aligné sur la même somme : 20 000 euros et la région Bourgogne Franche-Comté finance le reste : 40 000 euros. Aussi, Monsieur Gagnoux rappele que ces dépenses sont “raisonnables” par rapport à d’autres subventions culturelles “3 à 4 fois plus onéreuses”. En ce qui concerne le calcul dépenses-recettes, il est difficile à réaliser selon le maire puisque les retombées précises sont “incalculables” : “on sait simplement que, comme en 2017, la ville sera bondée, les restaurants, les hôtels et le camping complets”. 

Une grande journée festive

Cette étape sera aussi bien sûr sportive et cette décision vient également récompenser “les efforts de la politique du vélo de la ville” selon Jean-Baptiste Gagnoux. L’enjeu sportif se jouera surtout à Lausanne avec une arrivée dans un col en 3ème catégorie mais le passage à Dole sera inscrit sous le signe des festivités : passage de la caravane publicitaire à 11h30, départ fictif à 13h puis officiel peu après et enfin d’autres concerts, événements, feux d’artifices à partir de 17h. 

Tout est mis en place pour fêter à la fois le cyclisme, l’histoire, le patrimoine et la science dans la ville doloise : les spectateurs n’ont plus qu’à prendre place. 

 

L'interview de la rédaction / Jean-Baptiste Gagnoux   

A 22 ans, le cycliste Jérémy Clément vient de remporter l'une des plus belles victoire de sa jeune carrière. Le pontissalien s'est imposé le week-end dernier en catégorie espoir dans la Trilogie de Maurienne, une épreuve réputée nationalement.

 

« Même dans un rêve je n'aurais jamais imaginé pouvoir le faire ». Après sa victoire en catégorie espoir dans l'épreuve de la Trilogie de Maurienne le week-end dernier, Jérémy Clément n'est toujours pas revenu sur terre. Il faut dire que la performance du jeune pontissalien fut tout bonnement exceptionnel. « Dans ma tête je visais le podium en catégorie espoir. De là à imaginer gagner... Je n'aurais jamais pensé cela possible », témoigne celui qui a dominé cette épreuve, réputée comme la plus difficile de France. S'étendant sur trois jours et 300 kilomètres pour 9.000 mètres de dénivelé positif, la Trilogie de Maurienne passe par des cols historiques du tour de France. Une source de motivation supplémentaire pour les athlètes. « On a l'habitude de voir ces cols à la télévision. Passer par la même route que les pros ça donne des frissons. »

Une préparation minutieuse

À écouter le jeune champion, rien de tout cela n'aurait été possible sans la longue préparation qu'il a suivi depuis de nombreux mois. « C'est une très longue préparation, très intensive, qui m'a demandé beaucoup de travail et de sacrifice », témoigne le pontissalien, très reconnaissant envers son entraîneur Simon Fischer. « Je le remercie pour tous ses conseils, tous les programmes mensuels qu'il m'a concocté. C'est quelqu'un de très à l'écoute. Il a été déterminant dans ma réussite », termine Jérémy Clément. Le jeune champion ne semble pas prêt de s'arrêter et vise sans aucun doute une nouvelle victoire lors du Tour de la Vanoise, qui se déroulera ce week-end.

L'interview de la rédaction

Que les Jurassiens se rassurent. Alexis Vuillermoz sera sur la ligne de départ de la Grande Boucle ce vendredi. Il figure donc dans la liste des huit coureurs retenus par la formation. Trois autres français sont à ses côtés. On retrouve également dans ce collectif, le récent champion de Slovaquie et sa nouvelle recrue  : Peter Sagan. Rappelons que le départ de la compétition sera donné ce vendredi de Copenhague, au Danemark. L’arrivée est prévue le 24 juillet aux Champs-Elysées, à l’issue de 21 étapes, dont deux étapes dans la région, entre Tomblaine et la Planche-des -Belles-Filles et Dole et Lausanne, les 8 et 9 juillet prochains.

La Bisontine Juliette Labous a pris la médaille d’argent ce jeudi après-midi au championnat de France dans l’épreuve du contre-la-montre. Rappelons que l’évènement se déroule à Cholet jusqu’au 26 juin. Une déception pour la Bisontine, qui termine à 26 secondes de sa rivale de toujours Audrey Cordon-Ragot.

L’Oricampien David Arnoux va tenter de battre un nouveau record de l’heure de France FSGT vétéran et sénior ce vendredi. L’épreuve se déroulera au Tissot Vélodrome de Granges en Suisse. L’objectif du coureur est de réaliser la distance de 44, 540 kilomètres en un minimum de temps. Le top départ sera donné à 16h.

David Arnoux est le détenteur de ce record depuis 2019. Il entend bien le conserver en 2022. Parmi les inquiétudes du moment, les fortes chaleurs que nous connaissons et, qui forcément, éprouveront les organismes. Néanmoins, comme à chaque fois, David Arnoux a mis toutes les chances de son côté en se préparant du mieux possible. Rien n’a été laissé aux hasard.

L'interview de la rédaction

 

Ce Samedi, Thibaut Pinot a remporté la 7è étape du Tour de Suisse entre Ambri et Malbun. Il s’est imposé devant Alexey Lutsenko. Il a fait la différence dans la dernière ascension. À deux semaines du début de la Grande Boucle, le coureur de  Groupama-FDJ  s’impose une deuxième fois lors d’une course cette saison.

La saison a débuté sur les chapeaux de roue pour le Pontissalien Jérémy Clément. Ce week-end, le jeune homme s’est rassuré sur son état de forme en participant à la Megève Mont Blanc Cycling, une des courses les plus montagneuses de France. La progression va se poursuivre et Jérémy se projette déjà sur sa prochaine échéance, à savoir la trilogie de Maurienne qui se disputera du 24 au 26 juin prochain.

Au terme d'une échappée de 150 kilomètres, le Jurassien Alexis Vuillermoz a remporté, ce lundi, la deuxième étape du Critérium du Dauphiné à Brives-Charensac (Haute-Loire).Il décroche du même coup le maillot jaune. C’est la première fois de sa carrière que le coureur de Total Energie endosse cette distinction.

Le 9 juillet prochain, le Tour de France fera étape dans le Jura. Un grand moment que la cité doloise entend célébrer dignement. Elle en profitera d’ailleurs pour associer le Bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur à l’évènement sportif. Mardi, Christian Prudhomme est venu rendre visite aux élus et organisateurs jurassiens.

Aux côtés du Maire de Dole et du président du conseil départemental, il a assisté à la fête du Tour, organisée pour les enfants des écoles de Dole et du Grand Dole. Rappelons que cette étape tant attendue partira, le 9 juillet de Dole, pour rejoindre Lausanne. Soit un parcours de 184 kilomètres. La veille, les coureurs arriveront en Haute-Saône, à la Planche des Belles Filles, après un itinéraire de 176 km.

Après une intense préparation hivernale, le Pontissalien Jérémy Clément s’apprête à lancer sa saison. Un dur programme, le plus endurant, a été concocté avec son entraîneur Simon Fischer. Cette saison 2022 débute par un stage dans le Jura Vaudois ce vendredi, et durant trois jours.

Le premier grand rendez-vous de la saison est programmé le 12 juin avec la « Megève Mont-Blanc Cycling ». A travers les échéances à venir, Jérémy veut évaluer jusqu’où il peut aller tant physiquement que mentalement. Néanmoins, en grand compétiteur qu’il est, le cycliste pontissalien s’est fixé deux objectifs la Trilogie de Maurienne, la course par étapes de haute montagne la plus de France, et le Tour des Stations, la course la plus montagneuse au monde.