Choix du secteur :
Se connecter :

Aménagement de la ligne Dole - Mont-sous-Vaudrey : plus de précisions sur le projet

Mercredi 27 novembre a été signée une convention de transfert de la ligne Dole – Mont-sous-Vaudrey. Sa responsabilité est désormais entre les mains des communautés de communes du Val d’amour et de la Plaine jurassienne et de la communauté d’agglomération du Grand Dole, même si la SNCF reste propriétaire. Cette signature rentre dans le cadre du projet de réhabilitation de la ligne en voie verte, porté par les élus locaux depuis plusieurs années. Mais qu’est-il réellement prévu ?

 

L’accessibilité en premier plan

Cette voie s’étendra sur 18,4km entre Dole et Bans et sera de 2,50 mètres de large. Elle prendra son départ au niveau de l’avenue Eisenhower à Dole et sera en enrobé pour s’ouvrir aussi bien aux usagers de vélos que ceux de rollers ou de trottinettes. Des rampes seront réalisées à certains endroits pour faciliter l’accessibilité à la voie : au niveau de l’eurovéloroute 6 en prairie d’Assaut, d’aquaparc, de DolExpo et des terrains de sport de Crissey. Des rampes seront aussi créées afin de desservir les quartiers d’habitats de Villette les Doles et le centre-ville de Parcey. Le futur aménagement de la rive gauche de Dole sera également relié à la voie de la même façon.

 

Confort et sécurité

Des aires de repos se retrouveront placés à des endroits dits « stratégiques » : au départ de Dole, à la Commanderie et Parcey. À chaque extrémité de la ligne, des places de stationnements seront également ajoutées. Une signalisation importante est prévue aux abords de chaque carrefour, ainsi qu’une signalétique tout au long de la voie. Un ouvrage spécifique devra être mené sur sur le pont se trouvant route de Choisey à Villette les Dole. Le passage d’un camion avait abimé ce dernier et donc, rompu la voie.

Pour ce qui est de l’environnement autour, la volonté est de maintenir la végétation déjà présente le long de la ligne Grévy et de mettre en valeur les paysages sur certains tronçons. Un platelage en bois viendra habiller les ponts traversés.

Le montant de cet aménagement, s’élevant à 2.5 millions d’euros, pourrait être amorti grâce à des aides de l’État, du département du Jura et de la région. Le Grand Dole, le Val d’Amour et la ville de Dole font également partie des premiers financements accordés suite à l’appel à projet du gouvernement « Fonds des mobilités actives – Continuités cyclables ». Ainsi, 40% des travaux concernant les ouvrages d’art et la liaison avec la gare de Dole pourront être financés. Les travaux devraient débuter en fin d’année et s’étendre sur neuf mois.