Choix du secteur :
Se connecter :

SARA : Une association qui aide à l’intégration des réfugiés à Arbois

Publié le 20 Jui. 2022 à 17:06
Tags: Jura | associations |
Lecture: min
SARA : Une association qui aide à l’intégration des réfugiés à Arbois

Ce lundi 20 juin correspond à la journée mondiale des réfugiés. Dans un contexte de guerre à l’intérieur et aux confins de l’Europe en Ukraine ou en Syrie, le nombre de réfugiés accueillis par la France ne cesse d’augmenter. Cette journée constitue un moment important pour sensibiliser à cette cause les citoyens de toute la planète. Cependant, en dehors de ces moments notoires, des bénévoles et des associations sont là tout au long de l’année pour venir en aide aux réfugiés et participer à leur intégration. Nous en avons rencontré une basée dans le Jura, tenue par une quinzaine d’arboisiennes.

Mettre en lien les habitants du Jura et les arrivants

C’est la première mission et le premier objectif que s’est donnée l’association lors de sa création nous apprend Nicole Meyer, une des fondatrices : « il s’agit de mettre en lien les réfugiés, les migrants, ceux qui ont obtenus leurs papiers ou non et les citoyens lambdas de la région ». En dehors d’une aide de vêtements, de matériel apportée aux réfugiés, le plus important pour la responsable de l’association est de « réaliser des rencontres, des rencontres pour réduire l’isolement ».

Une aide administrative complexe

L’association comporte exclusivement des bénévoles, aucune professionnelle ne figure dans les rangs. Nicole Meyer qui s’occupe de cette aide administrative concède donc que la tâche est souvent ardue avec une administration française très à cheval qui créé de nombreuses situations vécues comme injustes par les bénévoles qui travaillent parfois longtemps avec des familles, parfaitement intégrées qui se voient délivrer une obligation de quitter le territoire français après toutes ces démarches.

L’intégration par le travail et les rencontres

A terme, si les réfugiés se voient attribuer un titre de séjour ou des papiers français définitivement, l’objectif est réellement d’intégrer ces nouveaux arrivants par le travail, avec des disponibilités d’emplois bien plus importantes dans les régions rurales qu’en ville selon Nicole Meyer. Mais en dehors de ce travail, les réfugiés se retrouvent souvent isolés à cause de la barrière de la langue. Pour pallier cet obstacle, des cours de français sont donc organisés et surtout des événements, des rencontres directes avec la population jurassienne car c’est en côtoyant directement des personnes locales, en assistant à des événements culturels et en se sentent utiles que les arrivants peuvent se sentir de mieux en mieux intégrés. Ainsi, des brocantes, des soirées cinémas, des barbecues, des sorties promenades sont organisés par l’association ce qui fait participer pleinement les réfugiés à la vie arboisienne. Une vie arboisienne redynamisée donc par ces arrivées avec des citoyens locaux qui s’ouvrent à de nouvelles cultures.

Capture SARA tuffes f

Sortie organisée par l'association à la cascade des Tufs, aux Planches-près-arbois

Toutes les activités et les évènements organisés, passés et à venir, sont disponibles sur le blog « Sara 39 Blog » et si vous souhaitez participer à la vie de l’association dans la région, leur mail est disponible ci-après : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Toute aide est la bienvenue pour faire vivre cette belle solidarité jurassienne !

 

L'interview de la rédaction / Nicole Meyer