Lac Saint Point : Pass Nautique et surveillance des plages

Created lundi 1 juillet 2013 17:33

Le syndicat mixte des deux lacs organise les activités nautiques sur le lac Saint Point. En attendant la concrétisation des ambitieux projets de développement, prévus pour l’été 2014 et 2015, la collectivité propose cet été encore son pass nautique et assure la surveillance de trois plages et le fonctionnement du complexe nautique de Malbuisson. 

Après des débuts plutôt confidentiels, le syndicat mixte des deux lacs a décidé de donner un second souffle à son pass nautique. Pour ce faire, il a confié ce dossier à Carol-Anne Ducrocq, stagiaire chargée de développement touristique. Ainsi, pour mieux répondre aux attentes des différentes clientèles et augmenter les ventes, l’unique chéquier a été divisé en trois pass thématisés ( moussaillon, tribu et inuits). 

Le pass moussaillon : Toutes les prestations sont encadrées par des moniteurs diplômés. Vendu au prix de 40 euros, il permet à ses possesseurs de pratiquer deux activités, encadrées par des moniteurs diplômés. Parmi les nombreuses possibilités offertes : aviron, catamaran, laser bug, planche à voile et optimist. 

Le pass inuits ( Adulte : 30€. Enfant : 20€) : Ce pass  vous donne droit à deux heures de location en canoë ou kayak, deux heures de location stand up paddle et une heure de jeux ludiques au parc aquatique à Saint Point Lac. 

Le pass tribu ( Adulte : 20€. Enfant : 15€) vous propose une entrée à la piscine de Malbuisson, une heure de balade en bateau collectif et 30 minutes de jeux ludiques au parc aquatique.

Il est possible de se procurer ces pass auprès des offices de tourisme du secteur et des bases nautiques de Malbuisson et des Grangettes. Plus d’infos au 03.81.69.31.21 

La surveillance des plages 

A compter de ce samedi 6 juillet, les plages de Labergement Sainte Marie, des Grangettes et de Oye et pallet  seront surveillées. Comme chaque été, faute de trouver du personnel suffisant, une partie seulement des plages du lac Saint Point seront surveillées. « Il nous faudrait quinze surveillants de baignade. Malheureusement, cette année encore, nous avons éprouvé des difficultés pour compléter nos effectifs » regrette Mr Didier Hernandez, le Président du syndicat mixte des deux lacs. Pourtant, la collectivité locale met tout en œuvre pour intéresser les candidats. « Nous remboursons 75% de la formation du Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (BNSSA) aux jeunes qui s’engagent à surveiller nos plages. Malgré cet effort, nous ne trouvons pas de personnel » regrette Mr Hernandez. La proximité avec la Suisse beaucoup plus rémunératrice en la matière et la météo capricieuse dans le Haut Doubs ne rendent pas toujours très attractifs l’exercice de ce travail saisonnier dans le secteur.  

Didier Hernandez, Président du Syndicat mixte des Deux Lacs
Categories : Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.