Transports urbains : Quelle rentrée à Besançon ?

Laurent Sénécat, le directeur de Keolis Besanon, a répondu à toutes nos questions.

Transports urbains : Quelle rentrée à Besançon ?

C’est une rentrée très particulière, en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, qui se prépare au sein de la société de transport Keolis, qui gère le réseau Ginko à Besançon. Dans une semaine, collégiens et lycéens utiliseront intensément le réseau. Pour l’heure, concernant les étudiants, le retour à la faculté s’écrit en pointillés. Une majorité des cours devant se tenir en distanciel dans un premier temps. Des conditions et des incertitudes qui compliquent mais inquiètent également la société, habituée à voir arriver dans sa boutique du centre-ville davantage de clients à pareille époque. Néanmoins, comme le précise Laurent Sénécat leur directeur, les équipes de Keolis sont en place.

Sécurité sanitaire

Depuis plusieurs semaines maintenant le port du masque est obligatoire dans les bus et trams bisontins. Des règles qui se poursuivront plus que jamais à compter du 1er septembre. Rappelons que depuis de nombreuses semaines, agents de Keolis et forces de l’ordre mènent des opérations conjointes pour faire respecter le port du masque. Contrairement à d’autres villes françaises, à Besançon, les consignes sont majoritairement bien respectées. « Quelques usagers baissent la garde en fin de journée et en soirée, mais ces comportements sont peu nombreux. On remarque une grande discipline de la part de l’ensemble des voyageurs » explique Laurent Senecat,. Le directeur reconnaît que le drame qui s’est produit à Bayonne, causant la mort d’un chauffeur qui demandait à des usagers de porter le masque, a suscité une grande émotion au sein de la société qui gère aussi le réseau de cette ville également. D’où la mobilisation et la vigilance de tous les instants dans la cité comtoise. « Nous demandons à nos agents de rappeler la règle juste en termes d’information et de ne pas aller au-delà. Et ce, afin qu’ils ne s’exposent pas et ne prennent pas de risques ». Quelques conflits sont à déplorer, mais ils ont très vite été estompés par les agents et les forces de l’ordre dépêchés sur place.

Des changements pour la rentrée ?

Pas de bouleversements annoncés pour cette rentrée. Le Grand Besançon et Keolis jouent la carte de la continuité. Rappelons que de gros changements avaient été effectués en septembre 2018. « Nous avons besoin de stabilité. Il y a encore quelques points du réseau à améliorer, notamment du côté du quartier de Montrapon et de la place Cassin, nous allons y travailler en lien avec les services du Grand Besançon Métropole » explique Mr Senecat. Chez Keolis, en cette rentrée, on espère retrouver tous les clients qui ont fait le succès du réseau. Avant le confinement, jusqu’à début mars, le réseau avait connu une fréquentation en hausse de 5%. Laurent Senecat rappelle qu’utiliser les transports collectifs, « c’est bon pour l’environnement » et réduit les bouchons en ville.

Created : vendredi 21 août 2020 13:15 Categories : Transports | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : transports
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.