Solidarité : 940 kilomètres en vélo pour les hôpitaux

Cyrille s’arrêtera dans dix-sept hôpitaux, dont ceux de Morez, Champagnole et Lons-le-Saunier. En parallèle, une cagnotte a été lancée en ligne dont l'intégralité sera reversée aux personnels soignants.


Solidarité : 940 kilomètres en vélo pour les hôpitaux
Tracé du parcours

Départ ce mercredi 20 mai à 17h de l’Hôpital d’Annecy (Haute-Savoie). Pendant deux jours et demi, Cyrille Jeancler, Franc-Comtois d’origine, va parcourir plus de 940 kilomètres en faveur des personnels soignants. Son « Défi Vélo Solidaire », il le prépare depuis deux semaines, « pas comme un organisateur de course mais un minimum » . Une dizaine d’amis à lui va l’accompagner pendant une partie du périple. « Ça nous picote un peu les jambes après le confinement, on attend de se défouler un peu » nous confie le cycliste au téléphone. Un défi qui respectera les consignes de sécurité en vigueur, puisque le parcours se tiendra dans un rayon de 100 kilomètres autour d’Annecy.

 

Courir pour une collecte

Cyrille s’arrêtera dans dix-sept hôpitaux, dont ceux de Morez, le jeudi 21 mai entre 6h et 9h, Champagnole et Lons-le-Saunier, plus tard dans la journée, entre 11h et 15h. Il a donné aux services les horaires pendant lesquels il est susceptible de passer ainsi que ses coordonnées GPS. « Le but n’était pas d’avoir beaucoup de monde sur place », ni de rester trop longtemps. Si le personnel est occupé, Cyrille se contentera d’une photo devant l’hôpital postée sur les réseaux sociaux, pour marquer l’étape. Hormis les établissements hospitaliers, le coureur s’arrêtera pour s’approvisionner grâce à différentes personnes ayant proposé leur aide.

En parallèle, une cagnotte a été lancée sur le site de la Fondation de France. La totalité des dons sera reversée aux personnels soignants.

 

La reprise après deux mois de confinement 

Si les derniers réglages et tests ont été faits ces dernières semaines, Cyrille avait déjà commencé sa préparation physique en automne et hiver. La veille du confinement, le 15 mars, il s’était rendu à la mer en vélo. Un voyage qui lui aura pris douze heures. Voilà pourquoi le cycliste se montre plutôt optimiste. « J’ai 46 ans, l’endurance ne s’efface pas en un claquement de doigts ». Surtout que le confinement n’a pas empêché Cyrille de se maintenir en forme. Il n’a pas abandonné son vélo pendant cette période, même si l’activité était moins importante. Le yoga dynamique et le fitness ont également aidé le sportif.

Cela fait maintenant dix ans que Cyrille organise des cagnottes solidaires. Il a déjà couru pour l’UNICEF, la recherche contre le cancer ou encore Courir pour le Népal. C’est la première fois qu’il enfourche son vélo pour les hôpitaux mais le cycliste se dit solidaire du mouvement de grève nationale des personnels.

Cyrille Jeancler
Created : mercredi 20 mai 2020 17:21 Categories : Actualités | Sport | Actualités locales | Santé Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.