Les vendredis de la colère, nouveau rassemblement des intermittents et acteurs de la culture

Une centaine de manifestants étaient présents ce matin à Besançon.



Une nouvelle fois les membres de la Coordination des intermittents et précaires (CIP) ont fait entendre leurs voix et revendications. Ils se sont rassemblés ce matin devant le Pôle Emploi de Besançon Temis pour demander le retrait de la réforme de l'assurance chômage. Les manifestants arboraient un masque blanc et étaient vêtus de noir on pouvait lire « non à l'assurance chômage » sur leurs vêtements.

Non aux revendications !

Les intermittents ont aussi rappelé que la semaine dernière une délégation avait été reçue par le ministère du travail. Cette rencontre a débouché sur un refus de toute leurs demandes, qui sont le renouvellement de l'année blanche, la reprise du travail dans le respect des mesures sanitaires ainsi que l'annulation de la réforme de l'assurance chômage.

Les actions continuent

Bien que le confinement soit de retour à partir du samedi 3 avril, la CIP va continuer ses actions. La principale est l'occupation du Centre Dramatique National de Besançon qui ne sera pas rendu tant que leurs revendications ne seront pas entendues. Les vendredis de la colère seront renouvelés et d'autres actions vont se mettre en place.

Created : vendredi 2 avril 2021 17:35 Categories : Actualités locales | Société | Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : social | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.