Grand Débat National : Mainmise du gouvernent et omniprésence de la République en Marche ?

L’organisateur ne mâche pas ses mots. « J’ai voulu voir ce que c’était. Le débat national, c’est une véritable entourloupe » explique-t-il.

Grand Débat National : Mainmise du gouvernent et omniprésence de la République en Marche  ?

Annoncé par le président de la République lors de son intervention télévisée du 10 décembre dernier, le Grand débat national se tient jusqu’au 15 mars prochain. Cette organisation est loin de faire l’unanimité. Certains dénonçant la mainmise du gouvernement et l’omniprésence de la République En Marche.

Ce mardi matin, pour étayer ses propos, Gilles, un gilet jaune, qui a organisé une rencontre le 29 janvier dernier à Besançon, ne cachait pas sa surprise lorsqu’il a dû se faire connaître auprès de la ville de Besançon pour obtenir une salle et organiser son évènement. « La salle est peut-être gratuite, mais le service de sécurité est à notre charge » explique-t-il. Ce citoyen bisontin dénonce également la vingtaine de questions « personnelles » auxquelles il a dû répondre pour obtenir l’agrément nécessaire pour poursuivre son projet. « On est très surveillé. La liberté d’expression est très encadrée » ajoute-t-il. Autre agacement, la présence d’un représentant de la République en Marche, qui selon notre interlocuteur, est venu faire un rapport pour le remettre en haut lieu. « Ce n’est pas normal. Ces personnes ne se présentent pas. On ne connaît pas la personne » explique-t-il.

L’organisateur ne mâche pas ses mots. « J’ai voulu voir ce que c’était. Le débat national, c’est une véritable entourloupe » explique-t-il. Et de poursuivre : « Du moment que l’on veut organiser un débat, on est contrôlé ». Lors de cette soirée, des étudiants, des lycéens, des salariés, … étaient présents. Pour Gilles, les débats furent intéressants, mais il a constaté, sans être vraiment surpris, « de la défiance du public vis-à-vis du gouvernement ». « Personne ne croît en la politique d’aujourd’hui. Ce n’est pas prêt de changer » conclut-il.

L'interview de la rédaction
Created : mardi 5 février 2019 16:27 Categories : Actualités locales | Société | Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : social | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.