da

Genève : les anti-frontaliers font leur entrée au gouvernement

A Genève, le MCG - parti populiste qui fait des frontaliers des boucs émissaires - compte désormais un représentant dans l'exécutif cantonal.

Genève : les anti-frontaliers font leur entrée au gouvernement

Pour la première fois,  le Mouvement Citoyen Genevois fait son entrée au gouvernement genevois avec l’élection dimanche de Mauro Poggia au second tour de l'éléction du Conseil d'Etat.  L’avocat et conseiller national est arrivée à la septième place avec 41’170 voix. La campagne du MCG était surtout axée sur la lutte contre les travailleurs frontaliers.

L’autresurprise de ce dimanche électoral, c’est aussi la non-réélection de la conseillère d’Etat sortante, Isabel Rochat (PLR, droite taditionnelle). La droite obtient quand même la majorité en plaçant quatre de ses candidats : le PLR Pierre Maudet est arrivé en tête de ce second tour. Il est suivi par son collègue de parti, François Longchamp.  Viennent ensuite les deux PDC Serge Dal Busco et Luc Barthassat à la troisième et quatrième place. La gauche perd un siège dans l’aventure.

Les Verts limitent la casse en plaçant leur unique candidat Antonio Hodgers qui arrive à la cinquième place. Seule la socialiste Anne Emery-Torracinta a passé la rampe arrivant sixième. Elle devient ainsi la seule femme au gouvernement.

Created : lundi 11 novembre 2013 12:32 Categories : Politique | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : anti frontaliers | genève | Suisse
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.