Taxation de l'épargne : l'UMP évoque "une bévue"

Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a annoncé que la taxation ne s'appliquera qu'à certains contrats d'assurance-vie.

Taxation de l'épargne :  l'UMP évoque

La décision du gouvernement de reculer face à la grogne des épargnants sur l'alignement des prélèvements sociaux sur des produits d'épargne fait vivement réagir la classe politique, ce dimanche. Il souhaitait, dans le cadre du projet de loi de Finances de la Sécurité sociale pour 2014, aligner à 15,5% la taxation de plusieurs produits d'épargne, dont le plan d'épargne logement (PEL), plan d'épargne en actions (PEA), l'épargne salariale et certains contrats d'assurance-vie. Mais suite à la colère des épargnants, le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a annoncé dans le "JDD" que le périmètre de cet alignement ne s'appliquera qu'à certains contrats d'assurance-vie.

L'UMP s'est engouffré dans la brèche pour fustiger le gouvernement. L'ancien ministre, Bruno Le Maire, a ainsi jugé que l'exécutif avait "commis une bévue supplémentaire".

L'ancien ministre UMP des Affaires européennes, Jean Leonetti fustige de son côté, sur Twitter, l'"amateurisme" et l'"improvisation" du gouvernement.

Christian Jacob ne dit pas autre chose sur RTL. "On se réjouit de la marche arrière du gouvernement", a lancé le patron des députés UMP. "C'est un matraquage sans précédent. On est en face d'un gouvernement qui est pris d'une panique générale et qui est au bout du rouleau", ajoute-t-il.

Created : lundi 28 octobre 2013 10:31 Categories : Politique | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Taxation de l'épargne | UMP
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.