Morteau : La gestion énergétique des bâtiments communaux, un enjeu majeur

D'importants travaux ont été engagés

Morteau : La gestion énergétique des bâtiments communaux, un enjeu majeur

Avec une trentaine de bâtiments communaux mis à disposition du public et des associations, la ville de Morteau doit faire face à des dépenses énergétiques qui représentent une charge lourde pour le budget communal, et qui sont difficiles à gérer du fait des occupations multiples des locaux et du prix des énergies fossiles qui connaît des hausses régulières. D'où l'importance de porter une réflexion sur ce sujet et d'engager des travaux pour réduire la facture. 

La décision de réaliser un audit énergétique a donc été prise en 2006 et un plan de modernisation du chauffage a été élaboré. Il vise à réduire les consommations de 20 % et à mettre en place 20% d'énergies renouvelables (objectifs du protocole de Kyoto qui ont été repris dans le Grenelle de l'Environnement). Pour le mettre en œuvre, la ville a conclu un contrat de performance énergétique, le 1er juillet 2009, et pour une durée de 8 ans, avec la société Cofely (filiale de GDF-Suez) dont les trois objectifs principaux sont : maîtriser la consommation énergétique, moderniser le parc de chaufferies, et diminuer les rejets de CO2 à hauteur de 40 % (ce qui représente 240 tonnes de CO2 évitées par an, soit l'équivalent de plus d'un million de kilomètres parcourus avec une voiture moyenne!).

Des travaux qui portent leur fruit

Depuis la signature du contrat, d'importants travaux ont été engagés : Remplacement de la chaudière au fioul par une chaudière au gaz à l'école maternelle du centre ainsi qu'aux ateliers municipaux, changement des chaudières de l'Hôtel de Ville et amélioration du système de régulation, création d'une chaufferie bois au groupe scolaire Louis Pergaud. (à titre d'exemple, les travaux sur cette seule installation ont fait passer les émissions de CO2 de 161 TCO2/an à 32 TCO2/an), raccordement du nouveau bâtiment de la médiathèque et des locaux rénovés de la rue Barral au réseau de chaleur de l'Hôtel de ville, mise en place d'une régulation au gymnase de l'école primaire du centre et rénovation de la régulation du Cosec.

Tous ces travaux portent leurs fruits puisque la consommation énergétique pour le chauffage de certains bâtiments a été réduite considérablement ce qui allège d'autant la charge qui pesait jusqu'ici sur le budget de la commune. Et pour ce qui est des énergies renouvelables, l'augmentation atteint déjà 18 % à ce jour.

Created : samedi 11 octobre 2014 08:27 Categories : Faits Divers | Actualités locales | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : vie locale | Ville de Morteau
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.