Solidarité : 29e Ronde de l’Espoir pour le cancer

« Notre premier objectif, c’est de donner de l’espoir au travers de témoignages. »

Solidarité : 29e Ronde de l’Espoir pour le cancer
Arrivée de la 28e Ronde de l'Espoir à Pontarlier en 2018. © La Ronde de L'espoir

« Cette association a été créée par une équipe de brancardiers à l’hôpital de Besançon, qui constatèrent qu’il y avait de plus en plus de gens atteints par le cancer dans notre département ». Voilà comment Jean-Marie Vivot, président de La Ronde de l’Espoir, explique la genèse de ce mouvement. C’était il y a presque trente ans et cette année, du 13 au 15 septembre, la 29e Ronde de l’Espoir traversera les routes et communes du Doubs. Le départ est prévu pour 7h à Besançon, place des Droits de l’Homme, vendredi matin. Trois jours à vélo, comprenant plusieurs étapes à Tallenay, Maîche, Laviron, Morteau ou encore Valdahon. Les trajets iront de Besançon à Belleherbe le vendredi, de Belleherbe à Noël-Cerneux le samedi et enfin de Noël-Cerneux à Pontarlier le dimanche, pour boucler cette 29e Ronde de l’Espoir de près de 400km au total.

« Nous avons dans notre peloton des hommes et des femmes qui ont gagné la bataille du cancer, explique Jean-Marie Vivot. Notre premier objectif, c’est de donner de l’espoir au travers de témoignages ». Depuis bientôt trois décennies, les rondes traversent le département dans ce but mais également dans celui de récolter des fonds. Et depuis l’année dernière, une carte de sympathisant d’un coût de 10€ peut être achetée afin de soutenir l’association. « Notre équipe, qui compte 50 adhérents, est agrandie à un autre niveau avec 500 sympathisants qui, en 2018, ont soutenu notre projet ».

 

Des dons tout au long de la traversée

Sur ces quatre dernières années, ce sont 90 000€ qui ont été collectés, dont 26 440€ rien qu’en 2018. L’intégralité des fonds revient à la Ligue contre le cancer du Comité du Doubs. Et ce grâce à des donneurs, fidèles pour certains, qui accueillent les cyclistes lors des différentes étapes. Jean-Marie Vivot peut en citer plusieurs : « A Sancey-le-Grand, les passionnés d’informatiques du Cyber Sansey ont écrit deux livres, dont le bénéfice des ventes nous est reversé. Un chèque de 4000€ nous sera remis. A Baume-les-Dames, les commerçants se mobilisent et nous versent, tous les ans, un chèque de 5000 à 6000€. »

 

Une lutte sous le signe du sport

Et si le vélo est à l’honneur dans ce mouvement de solidarité, ce sont deux handballeuses qui seront les marraines de cette édition 2019. Leurs noms ne sont pas inconnus dans la région : Sandrine Mariot Delerce et Raphaëlle Tervel, actuellement toutes deux entraineuses pour l’ESBF, après avoir été coéquipières dans le club bisontin et en équipe nationale. De quoi rester dans l’esprit sportif mais aussi combatif. « Il ne faut surtout jamais baisser les bras. Nous nous retroussons les manches pour apporter cet espoir à tous ceux qui, aujourd’hui, sont dans ce combat. » conclut Jean-Marie Vivot.

 

Jean-Marie Vivot, président de l'association La Ronde de l'Espoir
Created : mercredi 11 septembre 2019 15:37 Categories : Actualités | Actualités locales | Evénements Favoris : Ajouter aux favoris Tags : cancer | Doubs | ligue contre le cancer | solidarité | vélo
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.