Aux Salines Royales d'Arc-et-Senans, des élèves composent une "forêt comestible"

"Elle se composera de plusieurs arbres fruitiers, comme des pommiers, et des végétaux qui se mangent"



Ce sont 8 élèves en stage collectif « Santé et développement durable » du lycée Saint-Joseph les Fontenelles qui ont investi une parcelle des Salines Royales d’Arc-et-Senans depuis quelques jours. Ils font partie de la filière CAPA jardinier paysagiste et SAPAT (service à la personne et au territoire). Leur objectif est de créer un espace respectant le thème « Forêt comestible ».

 

Un chantier intégral

Armés de pelles, de sécateurs, et affublés de cottes de travail et de bottes recouvertes de boue, ces élèves du lycée professionnel crapahutent depuis maintenant plusieurs jours sur ce chantier des Salines Royales d’Arc-et-Senans. Dans un premier temps, ils ont dû défricher et nettoyer entièrement la zone, afin de la rendre propice à l’aménagement de cette « forêt comestible ». Un travail de dur labeur, mais qui s’est accompli dans la bonne humeur selon Alisson et Coline, deux élèves du lycée Saint-Joseph les Fontenelles. Création de sentiers, aménagement d’une petite marre, conception de structures en branchages, plantation de végétaux, tout passe entre les mains de ces élèves déterminés. Pendant toute la durée de ces travaux, ils sont encadrés par Mickael, un jardinier des Salines Royales d’Arc-et-Senans qui n’hésite pas non plus à mettre la main à la pâte, et à intervenir pour faire part de ses connaissances en la matière.

Une forêt… « comestible » ?

Alors si dans les esprits on peut imaginer la forêt du film Charlie et la Chocolaterie, ou chaque élément du décor est en fait une sucrerie pouvant être dévorée, celle-ci sera un peu différente mais l’idée s’en rapproche. Au sein de leur formation, les élèves en SAPAT sont amenés à préparer des menus en fonction des thématiques de cette filière. C’est d’ailleurs un des objectifs de ce projet : préparer et cuisiner un repas complet avec les fruits et légumes obtenus dans cette forêt qui seront ensuite consommés au sein du lycée Saint-Joseph les Fontenelles. Alisson et Coline expliquent comment se constitue cette forêt. « Elle se composera de plusieurs arbres fruitiers, comme des pommiers, et des végétaux qui se mangent. On mettra en avant les végétaux comestibles. On plantera aussi des plantes aromatiques et médicinales, et même un potager ». Et pour parvenir à optimiser les plantations et à bien faire les choses, tout a été réfléchi. « On a prévu de couvrir les aliments les plus fragiles avec l’idée du fer à cheval, en commençant par des gros arbres côté nord, et en finissant par le potager côté sud pour produire un microclimat, qui va cacher les arbres les plus fragiles » poursuit Alisson. Un travail en commun parfaitement réalisé par ces deux classes de CAPA et de SAPAT, enchantées de participer à ce projet sous l’œil ravi de leur professeur madame Ed Dahabi. Si les bottes des élèves étaient aux couleurs de la boue qui les recouvrait, les mains des élèves, elles, étaient bien vertes. 

Alisson et Coline, élèves en service à la personne et au territoire
Created : jeudi 18 mars 2021 16:41 Categories : Education | Environnement | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : education | Environnement | Lycée | Lycée Les Fontenelles | Pontarlier | saline royale d'Arc-et-Senans | Saline royale d'Arcet-Senans
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.