Besançon : Nouvelle mobilisation aux Vaîtes

« Les Vaîtes, ce sont 34 hectares en tout menacés de destruction et de bétonnage massif » explique le communiqué de presse.

Besançon : Nouvelle mobilisation aux Vaîtes
Photo : Les Jardins des Vaîtes

Hier, mardi 17 novembre, à Besançon, l'association « Les Jardins des Vaîtes », a appelé ses soutiens à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. En ce jour d’appel à une deuxième vague d’action contre la réintoxication du monde, l’objectif était de réaffirmer «  la volonté de préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitants humains et non humains ».

Ainsi, le long du tram, en bordure des jardins populaires à défendre, «épouvantails et banderoles » ont été installés. L’association bisontine expliquant avoir voulu « mettre l’accent sur la préservation des terres cultivées. Le collectif Extinction Rebellion et la Confédération Paysanne sont venus lui apporter leur soutien. Rappelons que l’association « Les Jardins des Vaîtes » s’oppose au projet d’écoquartier de la Ville de Besançon sur ce territoire. « Les Vaîtes, ce sont 34 hectares en tout menacés de destruction et de bétonnage massif » explique le communiqué de presse.

Pas question de laisser faire, en ces temps durant lesquels le réchauffement climatique, l'effondrement de la biodiversité et l'épuisement des ressources naturelles devraient amener les pouvoirs publics à préserver ces terres arables et zones de fraîcheur en coeur de ville » peut-on lire. En parallèle, faisant référence au GEEC, composé d’experts, instauré par la Ville de Besançon, pour statuer sur ce dossier, « les épouvantails du GEEC des Vaîtes, le Groupe des Epouvantails En Colère, indique qu’il rendra, lui aussi, en décembre prochain un rapport « indépendant ». Affaire à suivre.

Created : mercredi 18 novembre 2020 06:59 Categories : Actualités locales | Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Environnement
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.