CARBURANTS: La position d'Europe Ecologie Les Verts

Pas d'écologie sans justice sociale explique Europe Ecologie Les Verts, opposé à la politique gouvernementale, qui ne soutient toutefois pas le mouvement du 17 novembre.

CARBURANTS: La position d'Europe Ecologie Les Verts

« Le mouvement du 17 novembre est l’expression d’une colère nourrie par un sentiment d’injustice que nous entendons d'autant que les principaux pollueurs : aviation, transports routiers sont exonérés de taxes » explique Europe Ecologie Les Vers qui pour autant n'appelle pas aux manifestations. 

« En effet, la fiscalité écologique est un outil indispensable pour lutter contre le changement climatique, la pollution de l'air qui fait 48 000 décès/an et qui coûtent des milliards d'euros chaque année. La fiscalité carbone est utile et nécessaire à condition d’être juste : il n’y a pas d’écologie sans justice sociale, ni de justice sociale sans écologie » poursuit le parti expliquant encore : « Notre écologie refuse d’opposer la menace de la fin du monde à la crainte de la fin du mois ». Leur vision de la fiscalité écologique ? « Elle doit être redonnée aux citoyens, notamment les plus modestes, pour se déplacer facilement et autrement qu'en voiture individuelle ».

Le choix actuel du Gouvernement est donc selon EELV « socialement et écologiquement irresponsable. Seulement 19% de la fiscalité carbone seront fléchés sur la transition énergétique : ce sont les plus vulnérables qui ressentent le plus violemment la hausse du prix du carburant, et sans financement sur les transports non polluants, la fiscalité ne fera pas baisser les émissions de CO2 ».

Pour répondre à l’urgence sociale, climatique et sanitaire, Europe Écologie – Les Verts propose :

– l’utilisation de 100% des recettes de la fiscalité carbone pour la transition des déplacements, l'isolation des bâtiments et le développement des énergies renouvelables

– la fiscalisation du kérosène et du fioul lourd actuellement subventionnés par l’État

– l’accompagnement des plus fragiles par le doublement du chèque énergie, de la prime à la conversion automobile sur des véhicules propres et d'une prime mobilité ciblée sur les transports en commun et la voiture partagée.

– Un moratoire sur les nouveaux équipements routiers et l’étalement urbain.

– Stopper les investissements dans l’extraction des ressources fossiles.

Created : mardi 13 novembre 2018 14:00 Categories : Politique | Economie | Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.