Les députés en Marche veulent que ça roule

Les députés du Doubs et du Jura de La République En Marche souhaitent voir se développer le vélo comme moyen de trabsport à part entière y compris en zone rurale et péri-urbaine.

Les députés en Marche veulent que ça roule

« Le tout-voiture est aujourd'hui dans une impasse, dans un contexte de saturation des routes, de la hausse du prix des carburants et de la nécessaire réduction des émissions de CO2 » constatent les députés de la majorité présidentielle du département du Doubs. Ils appellent donc les pouvoirs publics à investir dans des infrastructures afin de développer l'usage du vélo.

« Nous souhaitons ainsi le développement de liaisons dites "autoroutes vélo" entre différents pôles de vie sur un même territoire. Entre deux bourgs distants de quelques kilomètres, une piste cyclable sans coupures à côté d'une ­départementale n'est pas une utopie. Nous sommes également convaincus que les gares doivent devenir des pôles d'échanges multimodaux. Le déploiement d'infrastructures dédiées contribuera à la résorption des "zones blanches" de la mobilité dans certains territoires aujourd'hui en marge » soulignent-ils, insistant sur le fait que le vélo est un vrai moyen de transport qui n'est pas limité aux citadins, mais aussi pertinent, pour certains déplacements, dans les territoires péri­urbains et ruraux.

Pour conclure leur appel, ils demandent également la généralisation de l'indemnité kilométrique vélo (IKV) pour tous les employeurs privés et publics, « ce qui permettra aux salariés d'être indemnisés pour leurs déplacements domicile-travail à vélo » et un renforcement des dispositions relatives à la sécurité routière pour les cyclistes.

Created : mardi 24 avril 2018 15:49 Categories : Transports | Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.