Choix du secteur :

Le direct

  1. Toute l'actu

MBF Aluminium : Ouverture d’une enquête pour « abus de biens sociaux »

24-06-2021 à 22:06 Actualités

On a appris ce jeudi qu’une enquête pour « abus de biens sociaux » a été ouverte à l'encontre de l'ex-dirigeant de MBF Aluminium, après la liquidation judiciaire du site...

Elections

  1. Régionales
  2. Départementales

Les jeux avec Plein Air

  1. De la semaine
  2. La Pompe
Pas de jeu actuellement

Sénat : Jean-François Longeot réagit aux aides votées pour les jeunes et pour les foyers en difficulté

Le dimanche 19 juillet, le Sénat décide d’adopter plusieurs amendements essentiels en prévision de la crise économique annoncée dès la rentrée. Parmi les mesures majeures prises, une aide massive à l’embauche pour les jeunes, ainsi qu’un système de soutien aux foyers les plus en difficulté. Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, a réagi à notre micro suite à ces mesures adoptées.

Plus longuement détaillée et mise en lumière par la venue du Premier Ministre Jean Castex à Besançon ce jeudi, la mesure d’aide à l’embauche pour les jeunes devrait permettre à ces derniers de s’insérer sur le marché du travail avec moins de difficultés que prévu. Un dispositif de 400 millions d’euros qui permettra aux entreprises de moins de 250 salariés de bénéficier d’une prime de 4000€ maximum par jeune embauché. Une prévoyance essentielle pour Jean-François Longeot, à la fois pour aider les entreprises, mais aussi pour ne pas mettre en état de précarité certains jeunes  : « Avec cette pandémie, les entreprises ont un peu de mal à réembaucher parce que la reprise économique n’est pas au rendez-vous. Je pense que nous devons accompagner ces entreprises en revalorisant les primes à l’embauche, ce qui incitera l’embauche et notamment l’embauche des plus jeunes ».

Faire d'une pierre deux coups

L’amendement voté sur l’aide aux foyers en  difficulté va également dans ce sens. Des bons d’achats ou chèques loisirs à hauteur de 400€ par foyer seront remis à 6 millions de foyers modestes en France. Un budget XXL à hauteur de 2,4 milliards d’euros voté par le Sénat contre l’avis du gouvernement. Un accompagnement indispensable selon Jean-François Longeot, qui permettra de faire d’une pierre deux coups : « Cela permettra, avec la mise en place d’aides sous forme de bons d’achats, de faire travailler le commerce, l’artisan. Cela fait deux interventions en une. Une auprès des publics les plus en difficulté, et une auprès du commerce local qui a beaucoup souffert et qui souffre encore de cette pandémie ».