Zone d’activités économiques de Bulle : Claude Dussouillez fait le point

« Nous ne sommes absolument pas en concurrence avec Pontarlier. Nous sommes complémentaires » explique Claude Dussouillez.

Zone d’activités économiques de Bulle : Claude Dussouillez fait le point
Les élus de communauté de communes du plateau de Frasne et du Val du Drugeon.

Ce mercredi matin, Claude Dussouillez, le président de la Communauté de Communes Frasne/ Val du Drugeon, a fait le point sur la zone d’activités économiques de Bulle. 

En ce mois de mai, les travaux d’aménagement de la zone sont quasiment terminés. Les opérations de terrassement et de viabilisation sont achevées à 85%. Les travaux de raccordement, d’enrobé et d’aménagements paysagers ont été réalisés à 75%. Reste à accueillir les premières entreprises. Pour l’heure, aucun nom n’est avancé par Claude Dussouillez. « Nous avons eu une soixantaine de contacts » commente l’élu du Haut Doubs, qui reconnait « que le contexte économique actuel n’est pas favorable aux investissements des entreprises ». Il regrette également « la frilosité des banques ». C’est d’ailleurs sans doute pour cette raison que le projet d’installation d’une unité de seconde transformation du bois de la société Jura 7S n’a pas pu voir le jour. La zone d’activités économiques intercommunale de Bulle, située en partie sur la route départementale 471, sur l’axe Pontarlier / Champagnole, s’étend sur un espace de 18,1 hectares. Elle se décline en 28 lots d’une surface allant de 1.119 à 36.518 m2. Actuellement 26 lots sont commercialisables de suite.

« Pas de concurrence avec Pontarlier »

« Nous ne sommes absolument pas en concurrence. Nous sommes complémentaires. Tout esprit contraire serait malsain. Nous sommes sur deux secteurs complètement différents. Nous développons une zone tournée vers l’artisanat et l’industrie. Alors que Pontarlier s’oriente davantage vers le commercial » explique Claude Dussouillez. Pour faire taire certaines rumeurs, le Président de la Communauté de Communes tient également à préciser que les tarifs pratiqués par sa collectivité sont inférieurs à ceux de la Communauté de Communes voisine. Concrètement, à Bulle, en fonction de sa localisation, le prix de vente au m2 d’une parcelle a été fixé entre 18,70 euros et 32,40 euros HT/m2. Un forfait fixe de raccordement aux réseaux de 10.000 euros par lot est également à ajouter. A Pontarlier, les prix du mètre carré varient entre 50 euros et 100 euros, pour les emplacements les plus exposés.

Claude Dussouillez
Created : mercredi 6 mai 2015 17:46 Categories : Economie | Actualités locales | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | vie locale
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.