Le Casino Barrière de Besançon se redynamise

Le Casino fait partie du groupe Barrière. Le groupe aux 13 destinations, 17 hôtels et 41 établissements de jeux en France et au Maroc.



Amine Tadlaoui Ouafi, directeur du Casino de Besançon

Dans le secteur du divertissement, les choses ont tendance à se tasser. Avec l'arrivée d'une nouvelle équipe et d'un nouveau directeur en 2013, le Casino Bisontin se dessine un nouvel élan.

Le Casino fait partie de Lucien Barrière Hôtels et Casinos. Le groupe aux 13 destinations, 17 hôtels et 41 établissements de jeux en France et au Maroc. Le chiffre d'affaire déployé du Groupe est de 1,18 milliard d'euros, dont une partie dans l'Hôtellerie, la restauration et l'évènementiel. Le directeur du Casino Barrière de Besançon, Amine Tadlaoui Ouafi, n'est pas un inconnu dans le monde du casino. C'est sous sa houlette que furent redynamisés d'autres Casinos, notamment en Allemagne. Ce trilingue est passé aussi par le management et le consulting.

A son arrivée en Juillet 2013, ce dernier a construit un planning méthodique. Identifier les besoins du secteur, les particularités de Besançon, cibler plus précisément la clientèle, et agir. « Un établissement de divertissement ne peut plus à l'heure actuelle, se développer sur son seul produit initial » concède t'il. Bien sûr, le jeu reste l'élément déterminant pour le client, mais un service de restauration exemplaire comme une programmation thématique et variée deviennent incontournables. L'équation est donc de faire rimer prestige et modernité du lieu, le divertissement étant un mélange savant d'accessibilité et d'évasion.
La stratégie s'oriente également vers une cible rajeunie tout en restant attractive pour tous les âges. Cette approche s'est donc concrétisée par une réorganisation totale du casino. Toutes les tables de jeu ont été installées au rez de chaussée. La décoration a été redynamisée.

A l'étage, c'est l'évènementiel qui est à l'honneur, un facteur de développement dans le groupe. Une salle multimodale a été aménagée pour accueillir en toute intimité diverses animations. Mais le Red Sun club, c'est son nom, peut se transformer en salle de séminaire en un tournemain. Ici, on vise notamment une clientèle d'entreprise et de professionnels avec un écran tactile géant et un ensemble de systèmes de communication. « La proximité avec la restauration du complexe permet d'inclure des services à la table. Le tout, installé au cœur de Besançon » ajoute le responsable.

L'animation est construite autour d'une équipe dédiée, managée par Perrine Pauli : « Dans les semaines qui suivent, nous mettrons à l'honneur la traditionnelle Saint-Valentin et le nouvel an chinois, mais également des thématiques autour du vendredi 13 » . Le domaine du jeu n'est pas en reste, avec des tournois et des jeux éphémères pour gagner voyages de rêve et toujours plus de gains.
Coté restaurant, l'animation comprend notamment dîners-spectacles et cabarets à thèmes, une des pierres angulaires de la stratégie du Casino.

Pour terminer, la communication reste un moyen pour l'établissement de promouvoir ce changement. Il a donc lancé une nouvelle version du « Casino news », le magazine trimestriel du Casino Barrière de Besançon. De quoi retrouver toute la programmation du Casino, Red Sun Club et restaurant. Amine Tadlaoui Ouafi aime à préciser que ce magazine est un produit Bisontin dont le format et la mise en page sont spécifiques, tout en respectant la charte et les valeurs du groupe.

Le groupe donne une grande liberté d'action à ses différents sites, leur permettant ainsi d'adapter les décisions et les activités aux réalités du terrain. A Besançon, cette politique se décline notamment par des partenariats avec des entreprises locales.

Retrouvez toutes les infos du Casino Barrière de Besançon sur www.casino-besancon.com

Amine Tadlaoui Ouafi, directeur du Casino de Besançon
Created : samedi 31 janvier 2015 10:10 Categories : Economie | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | Ville de Besançon
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.