Choix du secteur :
Se connecter :
 

La deuxième édition de l’Uk’Run se tiendra ce dimanche 4 décembre à Besançon. Cet événement organisé par For’Trail proposera un trail de 10km ou une randonnée de 7km. L’intégralité des bénéfices sera reversée à l’association Ukraide. Le rendez-vous est prévu sur la place de la Révolution à 9h30, vêtus de bleu et de jaune. Le tarif est de 10€ mais chaque participant sera libre de donner davantage. La participation est gratuite pour les enfants.

La 7è édition du Trail Urbain, organisé par le Club Alpin Français, au profit de l’association pour le don du sang de Besançon-Thise, se déroulera le 12 novembre prochain à Besançon. Le départ sera donné de l’Esplanade des Droits de l’Homme. Tous les parcours proposés conduiront les participants à la Citadelle. Le premier départ, pour la course longue de 17 kilomètres, sera donné à 19h. Le second est prévu à 19h30, pour une distance de 11 kilomètres. Pour s’inscrire en ligne : even-outdoor.com

Enorme succès pour l’édition 2022 de l’Ultra Trail des Montagne du Jura. Pour sa troisième édition, l’évènement a rassemblé plus de 2.300 participants, dont 530 enfants. Samedi, le Haut-Savoyard Johan Fernandez a remporté l’épreuve reine, longue de 177 km. Rappelons que ce dernier a franchi le premier la ligne d’arrivée à Métabief après 24 heures et 32 minutes de course. Sous une météo pluvieuse, cet évènement s’est conclu de la plus belle des manières, ce dimanche, avec les six courses de l’UTMJ kids, destiné aux 6-17 ans.

Doubs Sud Athlétisme se prépare à accueillir la 17è édition du Trail des Sangliers. Un rendez-vous qui fait partie des incontournables dans le riche calendrier des évènements Trail d’une saison. Le rendez-vous est fixé à ce dimanche. Depuis 2020, date à laquelle le Covid19 est apparu, l’évènement pontissalien n’a pas retrouvé sa fréquentation habituelle. Cette année, ils seront près de 600 à prendre le départ. C’est la moitié moins que ces dernières années. La crise sanitaire, des rendez-vous qui se multiplient et un autre mode de pratique sont à l’origine de cette situation. « On a perdu cette envie d’aller accrocher le dossard le week-end » explique Christophe Clayrac, entraîneur au sein de l’association organisatrice.

« Nous sommes arrivés au bout d’un cycle »

Pour l’organisateur, l’heure est à la réflexion. L’historique organisation va évoluer à compter de l’année prochaine pour répondre aux besoins et aux attentes des pratiquants. Néanmoins, que tout le monde se rassure, ce dimanche, les amoureux de cette discipline vont largement pouvoir prendre du plaisir. Quatre parcours sont au programme : 43, 23, 14 et 9 kilomètres. Pour ce nouveau rendez-vous, les épreuves jeunes, le challenge inter entreprises, la marche nordique et le canitrail ont été reconduits.

Le Grand Taureau, Château de Joux et berges du Doubs

Comme à l’accoutumée, différents départs seront donnés. Le coup d’envoi des 43 et 23 kilomètres aura lieu au  centre-ville de Pontarlier. Les inscrits sur le  14 kilomètres se donnent rendez-vous au Château de Joux. Enfin, le point de départ du 9 kilomètres sera donné à Oye-et-Pallet. De leurs côtés, les enfants, nés entre 2008 et 2016, s’affronteront à l’Espace Pourny où quatre épreuves seront proposées, en fonction de la catégorie d’âge des participants. Cette année encore, les traileurs pourront évoluer en plein cœur d’un cadre idyllique, qui conjugue technicité, efforts physiques et panoramas enchanteurs. Une belle épreuve sportive qui réfléchit aussi à son avenir.

L'interview de la rédaction / Christophe Clayrac

Fort de sa géographie particulière, Besançon est une terre favorable aux sports d'extérieur. Patrice Hennequin, bien conscient de ce potentiel, a fondé il y a six ans For'Trail, une association qui participe au développement du trail dans la métropole.

 

Thibaut Baronian... Sangé Sherpa... de nombreux traileurs se sont révélés sur les parcours du Grand Besançon ces dernières années. Le fruit d'un développement entamée il y a plusieurs années par l'association For'Trail, en collaboration avec la municipalité de Besançon. « A la base, l'objectif était d'accompagner les athlètes de haut niveau dans leur pratique du trail », explique Patrice Hennequin. « Notre travail s'est ensuite orienté sur la réalisation de plusieurs projets dans le Grand Besançon comme la base permanente de trail, le festival Grande Heures Nature ou encore le projet de réhabilitation de l'ancienne Rodia à venir », rajoute le président de l'association. Mais le travail de l'association va désormais bien plus loin et s'adresse à tous les pratiquants de la métropole. « On a également une application mobile ''Grande Heures Nature''. Tous les parcours de trails sont retrouvables dedans. Il n'y a plus de limite pour pratiquer », rajoute Patrice Hennequin.

Un environnement unique en France

Mais rien de tout cela ne serait possible sans l'environnement unique qui entoure Besançon d'après Patrice Hennequin. « Il n'y a pas de ville de plus de 100.000 habitants avec un écrin de verdure semblable en France. C'est totalement unique. Le stade est tout autour de la ville à Besançon ». Avec un tel environnement naturel et les nombreux projets à venir, nul doute que l'avenir du trail s'annonce radieux dans la métropole du Grand Besançon.

L'interview de la rédaction / Patrice Hennequin

 

Ce vendredi 3 juin, se déroulera la dernière des quatre étapes du défi de la comté. Après Malbuisson, Chaux-Neuve et Mouthe, l’évènement se disputera à Levier. Soit un parcours de 10 kilomètres. A l’image des défis de la Boucle, ce challenge se veut convivial et sportif. Ces soirées sont à l’initiative de l’agence Even Outdoor, en partenariat avec les communautés de communes des Lacs et Montagnes du Haut-Doubs, Altitude 800 et les associations locales. L’organisateur a voulu décliner des parcours accessibles à tous, où chacun peut trouver son rythme et évoluer dans un cadre naturel majestueux. Pour tout savoir sur cet ultime rendez-vous : https://lesdefisdelacomte.com

Après deux années d’interruption, la Transju’Trail revient dans le calendrier des trails. Elle se déroulera les 4 et 5 juin prochains. Les organisateurs innovent afin de proposer un événement sportif dans les Montagnes du Jura et pour tous les niveaux. Des parcours de 5 à 80 kilomètres seront proposés. Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes sur le site www.latransju.com.

C’est demain que s’achèvera l’édition 2021 des défis de la boucle. Après Chatillon-le-Duc, Pelousey et Dannemarie-sur-Crête, c’est Besançon qui sera le théâtre de la dernière étape de cette édition.  

Une édition très réussie

À la veille de la dernière étape, l’heure est au bilan pour Sébastien Jouanneau. Le manager d’Even Outdoor, qui organise les courses en collaboration avec le Grand Besançon Trail Académie, se dit très satisfait de cette édition des défis de la boucle. Après le report de l’édition 2020 dû à la crise sanitaire, l’édition 2021 a tenu toutes ses promesses malgré une météo parfois capricieuse. Les organisateurs ont pu dénombrer plus de 800 inscrits par étape sur les trois premières courses, et on devrait atteindre la barre des 1000 personnes inscrites pour la course de mercredi soir à Besançon. De quoi satisfaire Sébastien Jouanneau qui sent que le concept plait au public. « Les gens sont extrêmement satisfaits, on a su être à la hauteur de leurs attentes afin de leur faire passer de bons moments ».

« C’est une très grande réussite » Sébastien Jouanneau.

 

Une étape bisontine modifiée

Les organisateurs avaient prévu une étape intra-muros inédite pour boucler cette édition 2021, mais la météo a décidé de jouer les trouble-fête. En effet, la montée du niveau du Doubs ne permettra pas aux participants de sillonner les rues bisontines pour cette dernière étape. Néanmoins, ils se rendront sur le site de la Malcombe pour un parcours de type trail, qui reste cependant relativement accessible à tous les publics. « Nous irons comme en 2019 à la Malcombe pour cette dernière étape, qui restera accessible à tout le monde malgré le profil de la course » nous confie Sébastien Jouanneau. De quoi finir en beauté cette édition 2021 des défis de la boucle.

 

Interview de la rédaction, Sébastien Jouanneau (Organisateur des défis de la boucle) :

Ce vendredi soir, Doubs Terre de Trail organisait sa soirée des champions au Palais des Sports Ghani Yalouz à Besançon. Le challenge Procompta est un moment très attendu dans la saison puisqu’il récompense les traileuses et les traileurs qui se sont illustrés durant cette saison perturbée par la crise sanitaire ambiante.

DOUBS TERRE DE TRAIL THOMAS

Pour cette édition 2021, une quinzaine d’épreuves se sont déroulées, contre 25 habituellement. Lors de chacun de ces rendez-vous, des points sont attribués et un classement général est arrêté. Cette compétition dans la compétition apporte une effervescence supplémentaire. Des cadets (16 ans) aux seniors, dont le plus âgé a 72 ans, des récompenses sont attribuées. On compte environ une cinquantaine de lauréats. Pour figurer dans ce riche palmarès, il faut avoir participé à au moins trois courses.

L'nterview de la rédaction / Thomas Dubourgeois, président de Doubs Terre de Trail

 

 

 

DOUBS TERRE DE TRAIL THOMAS 2

Et l’avenir ?

La saison est désormais terminée. La trail qui s’est disputé à Montbéliard, il y a 15 jours, a donné un coup de sifflet final. La reprise est prévue fin mars. Tout le monde souhaite que le nouveau calendrier soit le plus complet possible. Une organisation qui sera visible désormais sur une application mobile, une première nouveauté annoncée pour l’année prochaine.

LUDOVIC FAGAUT

Sous un soleil resplendissant, le Haut Savoyard Johan Fernandez a remporté l’épreuve-phare de 187 km de l’Ultra Trail des Montagnes du Jura en 26h19min46s, devant le Britannique Oliver Webb et le Jurassien Nicolas Garin-Laurel. L’Alsacienne Claire Bannwarth, première chez les féminines, termine 4e de l’UTMJ. D’autre part, Alexandre Boucheix dit «Casquette Verte » s’adjuge la Renarde en 07:37:18. Sur la Franco-Suisse de 110km, le podium devrait se jouer entre le francilien Edgar Dias, le Jurassien Cédric Mermet-Burnet et l’Eurois Frédéric Renard . Place demain aux deux dernières courses adultes, la CMM et la Lynx et à l’UTMJ Kids avec 300 enfants.