Choix du secteur :
Se connecter :
 

Depuis mardi et jusqu’au 18 septembre, Thibaut Pinot participe au Tour du Luxembourg. Ce mercredi, lors de la deuxième étape, le coureur franc-comtois a terminé dans le Top 10, comme la veille d’ailleurs. Il a pris la 6è position. Il est 4è au général. Ce jeudi, un parcours de 186 kilomètres attend les coureurs

Depuis hier et jusqu’au 18 septembre, Thibaut Pinot participe au Tour du Luxembourg. Hier, lors de la première étape, le coureur franc-comtois a terminé dans le Top 10. Il a pris la 9è position. A l’arrivée, Pinot s’est dit rassuré quant à sa performance sur la course et son résultat final. Ce mercredi, un parcours de 186 kilomètres attend les coureurs

Après ses performances rassurantes lors du Tour du Limousin la semaine dernière, Thibaut Pinot participe à compter d’aujourd’hui au Tour du Poitou-Charentes. La compétition est prévue jusqu’à vendredi. Cela commence aujourd’hui par une étape de près de 200 kilomètres. 135 coureurs sont sur la ligne de départ.

Le cycliste franc-comtois Thibaut Pinot a rivalisé avec les meilleurs ce mercredi lors de la 2è étape du Tour du Limousin. Le Franc-Comtois termine à la 23è place,  à une minute du vainqueur, le Français Dorian Godon .

“J’étais mieux qu’hier (mardi). Je sens que je progresse de jour en jour. C’est positif” a-t-il déclaré à l’issue de la course. La compétition se poursuit. Demain, jeudi, le peloton sera en Corrèze. Un parcours de  184 km les attend.  

Thibaut Pinot a pris la 33è place hier de la première étape, longue de 183 kilomètres, du Tour du Limousin. Le cycliste haut-saônois, qui faisait son grand retour à la compétition après quatre mois d’absence a terminé avec le peloton. Il s’est dit satisfait de sa course et de ses sensations à l’arrivée. La compétition se poursuit ce mercredi avec une deuxième étape de 172 kilomètres.

Le cycliste haut-saônois participera à compter de demain au Tour du Limousin. Pinot ne s’est jamais vraiment remis d’une blessure au dos survenu lors de la première étape du Tour de France 2020.

Sa dernière apparition date de fin avril lors du Tour des Alpes, mais compte tenu de son état de santé, il avait renoncé à prendre le départ du Giro. Rappelons également qu’il sera aligné sur plusieurs courses régionales à la rentrée. A savoir : les 3, 4 et 5 septembre pour respectivement la Classic Besançon et les Tours du Jura et du Doubs.

Sur son compte Twitter, le cycliste franc-comtois Thibaut Pinot annonce son retour à la compétition. « Enfin ! C’est l’heure de la reprise et elle sera 100% française » déclare-t-il. Au programme : les Tours du Limousin, du Poitou-Charente, la Classic Grand Besançon et les Tours du Doubs et du Jura. Le top départ sera donné du 16 au 19 août lors du Tour du Limousin. Concernant la Franche-Comté, Pinot enchaînera trois jours de course les 3, 4 et 5 septembre prochains.

 

Une bonne nouvelle pour ses nombreux supporters dans la région. Le journal l’Equipe annonce le grand retour de Thibaut Pinot. Absent de la compétition depuis le 23 avril, le coureur de Melisey devrait être sur la ligne de départ de la Classique du Grand Besançon-Doubs, programmée le 3 septembre prochain. Il devrait ensuite enchaîner avec le Tour du Jura, le 4 septembre, et le Tour du Doubs, le 5 septembre.

 

Absent du Tour de France en raison d’une douloureuse blessure au dos, survenu lors de la dernière Grande Boucle, en septembre dernier, à Nice, Thibaut Pinot a décidé de donner de ses nouvelles, via ses réseaux sociaux. Le coureur de Groupama FDJ indique que pour continuer à pédaler ces derniers mois et soulager son dos, il a dû compenser en sollicitant d’autres muscles, ce qui a entraîné des douleurs dans la hanche, les lombaires, les muscles fessiers…. ».

Le champion a effectué des examens à l’hôpital Cochin à Paris auprès de spécialistes. Début mai, il a suivi plusieurs traitements dans une clinique parisienne. Après trois semaines de repos complet, il vient de terminer un cycle de six semaines de travail renforcé.

Confiant, il précise que « beaucoup de paramètres » se sont améliorés depuis 2 mois. Néanmoins, la douleur dans le bas du dos est toujours présente et l’empêche d’être à 100% pour reprendre la compétition.