Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce dimanche, aux Prés de Vaux, à Besançon, dans le parc de la Rhodia, un premier module, en l’occurrence une rampe, a été inaugurée. Pour les jeunes pratiquants, cette installation est la bienvenue car elle permet de développer des techniques différentes que celles que les modules du skate parc de Chamars proposent. Cela faisait deux ans que les jeunes pratiquants l’attendaient vivement. Cette demande avait été formulée à la mairie de Besançon après la fermeture du site de l’espace Canot, devenu vétuste et dangereux. Le coût de cette opération s’élève à près de 70.000 euros. La Ville de Besançon et le Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté ont apporté les financements nécessaires à son achat.

SKATE PARC 12

Les jeunes skateurs concertés

SKATE PARC 3

 

Pour répondre au mieux aux attentes des jeunes utilisateurs, la Ville de Besançon s’est entourée des conseils et compétences de l’association Sirocco, qui avait déjà été consultée lors de la création du Centre des Cultures Urbaines  aux Torcols.  « On a quelque chose de nouveau. Quelque chose qui nous manquait depuis deux ans. On va pouvoir s’éclater » disent les jeunes utilisateurs. Chacun apprécie cette nouvelle opportunité, mais espère que d’autres éléments viendront s’ajouter. « Il maque pas mal de choses et notamment des courbes. Il n’y a que des plans inclinés » explique Olivier Jeannerot, le vice-président de l’association Sirocco. Pour Abdel Guezali, l’adjoint aux sports à la Ville de Besançon, « les sports urbains se développent. Il est de notre responsabilité de pouvoir offrir des outils qui répondent à cette demande ».

Le reportage  de la rédaction

 

SKATE PARC 10