Choix du secteur :
Se connecter :
 

Les mois de juillet et août ne riment pas avec farniente au SNB, la Société Nautique de Besançon. Tout au long de cet été , le club organise des stages à destination des jeunes du territoire, âgés entre 8 et 18 ans,  et ses  compétiteurs préparent les prochaines grandes échéances internationales, avec notamment en vue les prochains jeux olympiques d’été à Paris en 2024 et à Los Angeles en 2028. Par ailleurs, le SNB espère pouvoir (enfin) s’installer dans les locaux que lui réservent la Ville de Besançon à la Rhodiacéta, mais dont l’avancée des travaux est ralentie. La présence de chauve-souris à l’intérieur du bâtiment est un frein, qui retarde le déménagement du futur locataire

SNB STAGE 2

Axelle Renard et Clément Jacquet

Le retard pris dans la réalisation des travaux n’empêche pas le SNB de poursuivre ses missions. Concernant la compétition, le club multiplie les bons résultats et les performances. Axelle Renard et Clément Jacquet, tous deux membres de l’équipe de France, excellent dans leur domaine de prédilection en canoë. D’ailleurs, du 23 et 26 juin dernier, lors du championnat d’Europe de la discipline, à Belgrade, Clément a décroché une prometteuse 10è place sur le 1000 mètres, l’épreuve olympique de référence. D’autres rendez-vous sont au programme : les championnats d’Europe  en équipage, début août, pour Axelle, et les championnats du Monde, début septembre, pour le duo cette fois-ci.

STAGE SNB 3

Un stage pour tous

Depuis le 18 juillet dernier, et jusqu’au 28 août, sur un créneau de cinq jours, le club propose aux jeunes bisontins et de l’agglomération de s’initier au canoé. Durant ce laps de temps, ils découvrent les rudiments de ce sport, en le pratiquant sur le Doubs. Au programme, initiation, jeux, pique-nique et randonnée. Des places sont encore disponibles pour les semaines à venir. Pour obtenir de plus amples informations : https://snb-canoekayak.jimdo.com/histoire-du-club/            

L'interview de la rédaction / Virginie Jacquet, vice-présidente du SNB

 

Ce mercredi 20 avril, Rodolphe Guilhaumond, président de la Société Nautique de Besançon, est revenu sur les objectifs du club. Une saison abordée avec beaucoup d’ambition.

Un travail acharné

A l’année, ce sont environ 70 adhérents qui fournissent des efforts considérables pour faire du club sportif le plus historique de la ville, un club empli d’ambition. Entre Olympiades et championnats de France, les médailles n’ont presque jamais cessé de tomber. De très bon résultats qui seront une nouvelle fois attendus lors des prochaines compétitions auxquelles participeront les athlètes, avec en tête d’affiche Axelle Renard, Clément Jacquet ou encore Thomas Dubois-Dunilac. Des athlètes de haut-niveau qui ont en tête une participation aux JO 2024, et qui rendent fier leur président : « On est fier oui, c’est l’image du club. »
Un aboutissement selon Rodolphe Guilhaumond, puisque malgré les difficultés engendrées par la non-professionnalisation du sport, les sportifs parviennent à faire briller la SNB. Un succès à réitérer durant toute la saison.

snb 2

Un besoin de recruter

Pour continuer à performer, la SNB ne s’en cache pas : il faut recruter. Cette année, certaines catégories telles que les cadets et les minimes n’étaient pas au complètes. Un regret tant les dirigeants du club comptent sur l’adhésion de jeunes sportifs afin de poursuivre leur travail de formation. Plusieurs stages sont d’ailleurs mis en œuvre pour immiscer les curieux à la pratique de leur choix : canoé, kayak, dragon boat… Autant de propositions qu’il faudra pour attirer un maximum de futures stars du sport nautique.

L'interview de la rédaction

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le club à l’adresse mail suivante :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.