Choix du secteur :
Se connecter :
 

A l’ESBF, on a la tête au deuxième match de Coupe d’Europe qui se disputera ce samedi face aux Norvégiennes de Sola. Les dernières contreperformances sont encore dans toutes les têtes, mais il convient de repartir sur des bases saines pour éviter une nouvelle défaite et envisager beaucoup moins sereinement cette aventure européenne. Sébastien Mizoule et ses joueuses se sont parlés. Le contenu des échanges restera dans le vestiaire, mais chacun a pu apprécier qu’il n’a pas été à la hauteur de la tâche. « Personne n’a été à la hauteur » déclare le coach bisontin. Et de poursuivre : « il faut désormais que chacun assume ses responsabilités ».

Prendre moins de buts

Le groupe restera quasiment inchangé samedi pour affronter les Norvégiennes. Le collectif devra néanmoins faire avec l’absence de Natalia Nosek, indisponible durant au moins six semaines, après une blessure à la main droite. Un coup dur car elle est la seule arrière droite gauchère du groupe. Malgré cette situation, les Engagées vont devoir se montrer à la hauteur  face à une équipe hongroise  qui produit un jeu simple mais efficace. Il faudra également ne pas se laisser déborder en défense pour prendre le moins de but possible.

Le coup d’envoi de ce deuxième match de Coupe d’Europe sera donné à 20h30 ce samedi au Palais des Sports Ghani Yalouz. Le public y est attendu nombreux.

L'interview de la rédaction