Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce vendredi soir, le XV de France dispute son ultime match de poule en Coupe du Monde de rugby. Les Bleus affrontent l’Italie. Un match qu’ils doivent gagner pour s’ouvrir les portes des quarts de finale face à l’Afrique du Sud. En attendant, le clan tricolore aura besoin de tous ses supporters pour franchir l’obstacle qui les attend. Et ce, même si les Italiens sont largement à la portée des Français. Le coup d’envoi du match sera donné à 21h. Notons que cette rencontre sera retransmise à Pontarlier au théâtre Bernard Blier, salle Jean Renoir.

Ce jeudi soir, l’équipe de France dispute son 3è match de poule comptant pour la Coupe du Monde de rugby. Le XV tricolore affronte la Namibie au stade Vélodrome. Le coup d’envoi du match sera donné à 21h. Cette rencontre sera également proposée au théâtre Bernard Blier, salle Jean Renoir.

La Coupe du Monde de rugby bat son plein en France. Ce soir, le XV tricolore affronte la Namibie pour son 3è match de poule dans cette compétition. Les clubs de rugby de la région savourent,  la compétition suscite des vocations auprès des jeunes français. A l’Olympique de Besançon, les effectifs de l’école de rugby ont progressé de 20%. A l’image de Vincent Lornet, son responsable, on espère qu’il ne s’agit pas que d’un effet de mode.

A Besançon, la pratique du rugby est possible dès la grande section de maternelle. Actuellement, 140 enfants, âgés de 5 à 13 ans,  composent les effectifs de l’école de rugby. Contrairement à d’autres sports collectifs, avant de faire de ces enfants des petits champions de la discipline, les éducateurs inculquent des règles et des valeurs qui forment les citoyens et les adultes de demain. Le club inscrit l’enfant dans un projet collectif, où la vie d’équipe et de groupe est capitale. Des valeurs de solidarité, de camaraderie et d’entraide qui permettent à chacun de trouver sa place, s’épanouir et grandir aux côtés et avec les autres. Bien évidemment, la formation est aussi au cœur du projet bisontin, mais elle s’effectue par étapes et en fonction de l’âge des enfants.

L'interview de la rédaction : Vincent Lornet, responsable de l'école de rugby

 

 

RUGBY ENFANT

« Ce sport m’apporte du bonheur et de la liberté ».

Chez les moins de 12 ans, tous ne s’inscriront pas dans une pratique de longue durée, mais certains ont déjà des rêves et des ambitions plein la tête. Baptiste fait partie de ces petits rugbymen qui ont envie de percer. Du haut de sa dizaine d’années, le jeune bisontin veut réussir. « Cela fait sept ans que je pratique ce sport. J’ai eu envie de copier mon papa et mes grands frères » explique ce sympathique petit blondinet. Et de poursuivre : « Une fois que je l’ai découvert, j’ai beaucoup aimé les passes, le contact et la vitesse ». Camille  y trouve du plaisir. « Ce sport m’apporte du bonheur et de la liberté ». Aller au contact ne lui fait pas peur. « Cela fait partie des règles du jeu. Si l’on veut être un bon joueur, il faut le faire ». Baptiste ne veut rien lâcher. Il se verrait bien dans plusieurs années porter les couleurs françaises et soulever le trophée de la Coupe du Monde. « J’aimerais bien devenir joueur professionnel. Ce serait pour moi une grande fierté. Ce serait un grand honneur » lance l’enfant. Très lucide, il sait que le parcours est encore long, mais ce petit gars a bien raison de croire en ses rêves. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

L'interview de la rédaction / Baptiste et Camille

Besançon : Quand le rugby devient possible à partir de 5 ans


A l’occasion de la 10è Coupe du Monde de rugby à XV, l’Insee Bourgogne Franche-Comté rend publique une dernière statistique sur la pratique du ballon ovale dans la région. La discipline pointe à la 8è place des sports les plus pratiqués en club. Notre territoire apparaît en 4è position des 13 régions métropolitaines. C’est en Saône-et-Loire que l’on enregistre le plus d’adeptes. On compte 10 clubs dans le Doubs, pour un total de près de 1300 licenciés. Il y a neuf clubs dans le Jura, soit près de 1800 licenciés.

Le coup d’envoi de la Coupe du Monde de rugby sera donné ce vendredi en France. Elle se déroulera jusqu’au 28 octobre. Cet évènement est très attendu par les clubs de la région. A Pontarlier et Besançon, bénévoles et licenciés piétinent d’impatience. Pour ces formations, les objectifs sont multiples. Le plaisir de partager une passion et un sport avec le plus grand nombre arrive en tête. Elles espèrent également augmenter le nombre des pratiquants. C’est déjà le cas dans les écoles de rugby. Rencontre avec Hugo Dorandeu, le président de l’Olympique Bisontin et David Ligier, le Président du CA Pontarlier rugby

Au sein des deux clubs, on aura la chance de vivre cet évènement de l’intérieur. A Besançon, en attendant les possibles retransmissions des rencontres à partir des quarts de finale par la ville, l’Olympique Bisontin se mobilisera dès la phase qualificative, au côté de certains bars et restaurants. Des bénévoles ont également obtenu le fameux sésame pour assister à des rencontres, voire participer à l’organisation de l’évènement. A Pontarlier, le club s’associe à la ville pour les soirées de retransmission des rencontres. Cela commence d’ailleurs ce vendredi pour le match d’ouverture entre le XV de France et la Nouvelle Zélande. Des chanceux iront également soutenir les tricolores dans les tribunes.

L'interview de la rédaction / Hugo Dorandeu, président de l'OB

 

De nouveaux pratiquants

« On sait que c’est le genre d’évènements qui apporte un flux de licenciés, notamment chez les gamins. On s’y prépare depuis quelques mois, pour ne pas dire quelques années » explique Hugo Dorandeu. David Ligier porte, lui aussi, un regard identique. « On observe d’ores et déjà un effet Coupe du Monde, avec pas mal d’enfants qui se présentent à l’école de rugby » confirme le patron du rugby pontissalien.

L'interview de la rédaction / David Ligier, président du CA Pontarlier rugby

Et les pronostics ?

Bien évidemment en tant que fervents supporters des Bleus, mais aussi en tant que fins connaisseurs de l’ovalie, Hugo Dorandeu et David Ligier croient en l’équipe de France. « On a une très belle équipe nationale. On a de vrais talents » explique le Pontissalien. « On a une équipe de France qui est très compétitive. Elle a de bonnes chances d’aller loin dans la compétition. La remporter serait le graal » termine le Bisontin. David Ligier voit la France, l’Irlande, l’Afrique du Sud et les All Blacks comme favoris. Hugo Dorandeu pense que la France a l’équipe pour terminer sur la plus haute marche du podium. « Nous avons l’équipe pour » conclut-il.

Le CA Pontarlier rugby a terminé sa série de matches de préparation par une victoire. Hier, le XV du Haut-Doubs s’est imposé sur le score de 31 à 5 face au Creusot. La nouvelle saison en championnat, en fédérale 2, débutera le 17 septembre prochain, à Paul Robbe, contre Villars-les-Dombes.

La nouvelle saison se prépare au CA Pontarlier rugby. Ce dimanche, le XV du Haut-Doubs disputera un ultime match de préparation avant la reprise du championnat. La compétition officielle démarrera le 17 septembre pour les Capistes. Ces derniers vivront une nouvelle saison en fédérale 2. Dimanche, le coup d’envoi de la rencontre, face au Creusot, sera donné à 16h au stade Paul Robbe.

L’OB Five Festival, le tournoi de rugby à 5 toucher et mixte de l’Olympique de Besançon Rugby revient pour sa huitième édition ce dimanche 24 juin au stade Maurice Jabry. Le rugby à 5 est une variante du rugby traditionnel facile d’accès, qui permet de découvrir le rugby sans contact et de manière mixte. Ce samedi, 12 équipes, mixtes, de la région Bourgogne-Franche-Comté s’affronteront. Entre 100 et 150 joueurs sont attendus en terre bisontine. Année de la Coupe du Monde de rugby oblige, une véritable Coupe du Monde en impression 3D sera remise au vainqueur du challenge.

Créé en 1988 et devenu rapidement une référence et un des plus grands tournois de l’est de la France pour les écoles de rugby, le Tournoi de la Boucle connaîtra dimanche 18 juin au complexe de la Malcombe, sa 34ème édition. Cette manifestation est un symbole de la politique du club, qui depuis des années, donne la priorité à la formation des jeunes plutôt qu’au recrutement coûteux de joueurs extérieurs. Cette édition revêt par ailleurs un caractère particulier puisqu’elle est un prélude local à la coupe du monde qui débutera le 8 septembre. 1200 jeunes joueurs de 6 à 14 ans, issus de 22 clubs, fouleront de 10h à 16h les 25 terrains aménagés à la Malcombe et se disputeront le précieux challenge général.

A 100 jours de la Coupe du Monde de rugby, Besançon accueillera du 6 au 8 juin le championnat de France UNSS minimes garçons excellence. 12 équipes, composées de 18 joueurs, sont attendues. Un jeune coach et un jeune arbitre figurent également au sein de l’effectif. La finale est prévue le 8 juin. En parallèle, le stade Maurice Jabry accueillera de nombreuses animations transversales sportives et culturelles, auxquelles 500 élèves participeront. L’objectif étant de faire la promotion de la Coupe du Monde de rugby, mais aussi des Jeux Olympiques.