Choix du secteur :
Se connecter :
 

La Ville de Pontarlier va renouer ce dimanche avec une grande compétition de judo. Cela fait longtemps que la capitale du Haut-Doubs n’a pas connu pareil évènement. Ainsi, le judo Pontarlier Haut-Doubs s’est vu confier l’organisation des championnats départementaux de la discipline dans la catégorie « benjamin ». Près de 200 jeunes compétiteurs, venus des quatre coins du département, âgés de 11 et 12 ans, sont d’ores et déjà annoncés.  Les organisateurs donnent rendez-vous au public au dojo départemental pontissalien, qui se situe rue du Toulombief.

Ce rassemblement est l’un des plus importants de ces deux dernières années. La crise sanitaire ayant suspendu de nombreux évènements sportifs. Les sports de combat ont d’ailleurs été particulièrement impactés. « Les clubs ont pris la décision de ne pas prendre trop de risques et de reporter leurs compétitions » explique Guillaume Pavé, le trésorier du Judo Pontarlier Haut-Doubs. Et de poursuivre : « nous jeunes judokas pontissaliens sont super contents de pouvoir participer à une telle épreuve ».

Poursuivre la compétition

A Pontarlier, comme ailleurs, les clubs espèrent que leurs jeunes pousses vont pouvoir s’exprimer et décrocher leur qualification pour les prochaines échéances régionales. La fête promet d’être belle. La jeunesse doubiste aura également à cœur de se montrer à la hauteur pour décrocher les médailles mises en jeu.

L'interview de la rédaction / Guillaume Pavé

 

La photo publiée sur les réseaux sociaux par la judokate franc-comtoise Margaux Pinot suscite de nombreuses réactions. Visage tuméfié, elle accuse son compagnon Alain Schmitt de violences conjugales. Rappelons que ce dernier, qui est également son entraîneur, a été relaxé, pour manque de preuves,  par le tribunal de Bobigny. A la barre, le trentenaire a contesté ces accusations.

Suite à cette décision, le parquet de Bobigny a décidé de faire appel. Parmi les soutiens de l’athlète, le Champion Teddy Riner, qui s’est dit « profondément touché ». « Nous sommes tous profondément touchés par ce que vient de subir notre coéquipière Margaux Pinot et nous lui apportons tout notre soutien. Que faut-il faire pour que les victimes soientSPO entendues ? Que les agresseurs soient reconnus coupables ?" a-t-il réagi sur Twitter.