Choix du secteur :
Se connecter :
 

Une première pour la karatéka Laura Sivert  et le club Sauvegarde de Besançon, installée dans le quartier Planoise. L’athlète de 26 ans a décroché sa première médaille mondiale individuelle en moins de 61 kilos. Une belle et historique médaille de bronze obtenue à Budapest, terre d’accueil des championnats du monde de karaté.

Les petits protégés de Fodé Ndao ont une nouvelle fois de plus excellé ce week-end. Les jeunes karatékas du club Sauvegarde de Besançon ont brillé à l’Open de Noris, une compétition nationale. Les licenciés bisontins ont décroché huit médailles chez les minimes, cadets, juniors et seniors.

Une bonne nouvelle au Club Sauvegarde de Besançon. La Doloise Laura Sivert a été officiellement sélectionnée pour défendre les couleurs de la France sur les tatamis espagnols lors des prochains championnats d’Europe seniors de karaté qui se tiendront du 22 au 26 mars.

Les jeunes karatékas du club sauvegarde de Besançon ont une nouvelle fois de plus excellé. Ce week-end, ils ont décroché 16 médailles à l’Open International de Bâle. Le groupe bisontin a ramené 5 médailles en or, 5 en argent et 6 en bronze. Une belle moisson, qui prouve la qualité de l’encadrement et la progression régulière de toute cette jeunesse planoisienne et d’ailleurs.

Faith Porquet et Hairiss Hierso, deux jeunes karatékas bisontins ayant grandi au cœur du Club Sauvegarde de Besançon, sont tous les deux revenus médaillés des Championnats d’Europe jeunes qui se tenaient en Finlande. Une fierté pour tout un quartier.

 

fait hairiss fête

 

Un grand rassemblement en l’honneur de deux jeunes planoisiens

 

La fête battait son plein ce mardi 24 août à Planoise. Rue de Bruxelles, un grand rassemblement a été organisé en l’honneur d’Hairiss Hierso et Faith Porquet, les tout récents médaillés aux championnats d’Europe de karaté jeune. Les deux athlètes sont revenus au sein du quartier dans lequel ils ont grandi, arborant leur précieux sésame autour du cou. La médaille d’or pour Hairiss, et une médaille de bronze pour Faith. Une fierté pour la grande famille du Club Sauvegarde de Besançon, et pour tout un quartier connoté parfois trop négativement. Ce mardi, les réjouissances étaient au rendez-vous aux côtés de nombreux acteurs de la vie planoisienne, que ce soit la caravane des pieds d’immeuble, le centre de loisirs jeunes (CLJ), ou encore Polygames. De nombreux ateliers sportifs et culturels gratuits étaient destinés aux jeunes. Les filles de l’ESBF ont aussi honoré cette cérémonie par leur présence. C’est avec altruisme que les Engagées, désireuses de tisser du lien, ont transmis leur passion et véhiculé les valeurs de leur sport, notamment en improvisant des séances de tirs au but, ou encore en participant aux ateliers sportifs mis en place.

 

 



 

Une compétition ardue

 

« C’était très intense. Il y avait des moments parfois durs » souligne Hairiss Hierso, le tout jeune médaillé chez les - de 52 Kgs. Effectivement, lors de la finale, le bisontin était mené 2-1, à trente secondes de la fin. Mais c’est en faisant preuve d’un mental d’acier, et animé par une grande détermination, qu’il réussit à inverser la tendance, et finit par s’imposer 3-2. Une performance qui d’ailleurs, est venue renforcer Faith Porquet chez les + de 54 Kgs, déstabilisée assez vite dans la compétition par le stress, lui valant une défaite qui la place en mauvaise posture. « C’était mes premiers championnats d’Europe. Je n’ai pas réussi à gérer mon stress, et c’est ce qui m’a fait perdre au deuxième tour. Mais quand j’ai vu que mon coéquipier était en finale, ça m’a vraiment motivé pour aller chercher la médaille de bronze. J’ai aussi pensé à mon club, que je ne pouvais pas décevoir ». Survoltée grâce à son coéquipier, et puisant sa force dans toutes les personnes l’épaulant, c’est avec ardeur que Faith Porquet enchaîne ensuite ses trois combats de repêchage qu’elle remporte, la gratifiant de cette médaille de bronze tant convoitée.

 

 

La victoire de tout un club, une famille, un quartier

 

« Le coach est heureux, mais c’est une victoire d’équipe. De tous les coachs, des parents, des familles, et de la famille de tout Planoise » indique Fodé N’Dao, directeur du Club Sauvegarde de Besançon. Le vice-champion du monde de karaté et multiple champion d’Afrique le martèle, « la victoire appartient à tout le monde ». Si les deux jeunes médaillés étaient seuls sur le tatami lors de leur affrontement, Fodé N’Dao souligne l’importance de toutes les personnes présentes à chaque instant, aux côtés d’Hairiss et Faith. De la famille, aux partenaires d’entraînement, jusqu’au kinés et aux entraîneurs. C’est la victoire d’une grande famille, celle du Club Sauvegarde, et du quartier de Planoise. Un quartier bien trop méjugé, que l’on a tendance à avilir et bien trop stigmatiser. « Ça change, ça donne une image positive, de tout ce qu’on peut entendre sur ce quartier, c’est important. Ce quartier doit rayonner en positif. Et mon objectif en tant que directeur du Club Sauvegarde, ce n’est pas uniquement de parler du champion. Le champion n’est pas une star, il doit être accessible. Ce sont des enfants, à qui il faut le sport étude, l’accompagnement, la notion de parentalité, et toutes ces choses derrières. Ce n’est qu’un prétexte d’être champion, l’important c’est tout ce qu’il y a derrière, l’effort, l’abnégation, le travail, l’humilité. C’est cette voix que j’ai envie de porter. La voix de l’image positive de Planoise, la joie entre famille, du vivre ensemble, de la citoyenneté, c’est ce qui m’intéresse » témoigne Fodé N’Dao. 

 

Interview de Faith et Hairiss :

 

Interview de Fodé N'Dao, directeur du Club Sauvegarde de Besançon : 

 

 

 

Une belle consécration pour le club et ses jeunes pratiquants. Preuve que le travail et l’abnégation paient toujours. Hier, aux championnats d’Europe de karaté jeune en Finlande, deux jeunes bisontins se sont illustrés dans la catégorie des plus de 54 kilos.

Hairiss Hierso s’est octroyé le titre suprême. Quant à sa camarade Faith Porquet, elle décroche une superbe médaille de bronze. Autant que Fodé N’Dao et toute son équipe doivent être très fiers de leurs petits champions.