Choix du secteur :
Se connecter :
 

On connaît les qualifiés pour le 8è tour de la Coupe de France. Deux clubs francs-comtois sont encore en lice. Les matchs se disputeront le 10 décembre prochain. Le CA Pontarlier se déplacera à Sarre Union, qui évolue également en national 3. Le FC Sochaux Montbéliard connaît également son adversaire. Les Lionceaux joueront à Geispolsheim, une formation de régional 1.

Ca sent le super parcours cette année. Après plusieurs saisons de disette, le CA Pontarlier s’apprête à revivre des soirées footballistiques comme on les aime dans le Haut-Doubs et à Paul Robbe. Ce samedi soir, les hommes de Jean-Luc Courtet sont allés chercher leur qualification pour le 8è tour de la Coupe de France à Colmar.

Soutenus par une centaine de supporters,  qui avaient fait le déplacement, les Capistes se sont imposés sur le score de 1 but à 0.  C’est Xavier Da Rocha qui a inscrit le but salvateur, à la 9è minute de jeu. Le prochain tour se disputera le 10 décembre.

On dispute ce week-end le 6è tour de la Coupe de France de football. Parmi les rencontres à suivre, il y a ce véritable derby, opposant le CA Pontarlier à Morteau Montlebon. Le Coup d’envoi de la rencontre sera donné à 18h au stade Paul Robbe. Les deux formations auront envie de se transcender et  poursuivre encore un peu l’aventure. Parmi les autres confrontations : FC Sochaux Montbéliard – Grandvillars, Coteaux de Seille – Cosne, Rochefort Amange – UF Maconnais, Chalon – Jura Dolois et Selongey – Jura Sud.

Ce samedi 21 octobre, le CA Pontarlier Football portera les couleurs d’Octobre Rose. Des animations seront proposées à partir de 16h au stade Paul Robbe. Entre 16h et 18h, des actions de sensibilisation au dépistage du cancer du sein seront assurées par Oncodoubs.  Une tombola est également prévue lors de la rencontre de national 3, opposant le CA Pontarlier Football au Besançon Football, dont le coup d’envoi sera donné à 18h. Un stand de prévention et un challenge tirs au but seront également au programme.

Le CA Pontarlier, qui a bien débuté sa saison en nationale 3, vient de s’attacher les services de Sabri Hattab. L’attaquant de 26 ans évoluait l’an dernier à l’US Colomiers, avant d’avoir porté les couleurs de Jura Dolois. Ce week-end, les Capistes se déplacent à Audincourt pour le compte du 5è tour de la Coupe de France de football. Le coup d’envoi du match sera donné à 18h.

 

Après avoir accueilli la journée des débutants, samedi dernier, où 400 petits footballeurs ont été conviés par la ligue de Football de Franche-Comté, le CA Pontarlier organise ce dimanche 18 juin la 18è édition de la Pontacup. Pour cette nouvelle édition, 32 équipes, venues de Franche-Comté, du nord de la France et du Grand Est disputeront ce tournoi.

Cette année, l’équipe en charge de l’évènement a prévu quelques surprises. Un maillot sera remis à tous les participants dès leur arrivée. Par ailleurs, cette année, un challenge sera organisé. L’équipe, qui aura été en capacité de le remporter trois années de suite, pourra repartir avec le trophée. A Pontarlier, on a conscience de l’importance de ces rendez-vous qui mettent à l’honneur la génération de demain. « Il y a la vitrine de la N3, mais le club travaille beaucoup pour faire vivre ce foyer que sont les jeunes » explique Anthony Invernizzi, le Vice-président du CA Pontarlier football.

Cet évènement est le dernier grand rendez-vous footballistique de la saison au complexe Paul Robbe. S’en suivront deux courtes semaines de repos, avant de préparer le nouvel exercice 2022/2023. Le coup d’envoi du tournoi sera donné ce dimanche à 9h. La remise des récompenses est programmée à 17h.

L'interview de la rédaction : Anthony Invernizzi, Vice-président du CA Pontarlier Foot

 

Il n’y aura pas de club franc-comtois en 16è de finale de la Coupe Gambardella. La jeunesse pontissalienne s’est inclinée sur le score de 2 buts à 1 face à Drancy ce dimanche après-midi. Epilogue identique pour le Racing Besançon, qui a été battu par Metz (6-3). C’est terminé également pour le FC Sochaux Montbéliard, éliminé par le Paris FC (2 -1).

On connaît les clubs francs-comtois qualifiés à l’issue de  l’ultime tour régional de la Coupe Gambardella. Ce dimanche, les Jeunes footballeurs du Racing Besançon ont vaincu le Besançon Football sur le score de 5 buts à 0. Jura Sud s’est incliné sur le score de 1 but à 0 face au Stade Auxerrois. Ça passe également pour la jeunesse pontissalienne qui a battu Dijon après la séance des tirs au but (5-4). A l’issue du temps réglementaire, le tableau des scores affichait 2 buts partout.

La préparation de sept semaines se termine au CA Pontarlier Football. Le premier match officiel de la saison 2022/2023 se disputera ce samedi soir. A cette occasion, le groupe du président Bertrand Gabry recevra le voisin de Morteau Montlebon. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 18h au stade Paul Robbe.

« On aborde cette nouvelle saison avec beaucoup de confiance. Tout en faisant preuve de beaucoup d’humilité puisque cette année cinq descentes seront notifiées au terme du championnat » explique le patron du football pontissalien. Cette année, pour relever le nouveau défi qui l’attend, le club a fait appel à cinq nouveaux joueurs, habitués aux joutes de national 3,  pour évoluer aux côtés de la talentueuse, mais encore inexpérimentée, jeunesse, formée au club. L’ambition est de figurer au moins en neuvième position, qui assurerait le maintien,  et plus si affinités.

La Coupe de France

Le club de football de la capitale du Haut-Doubs aimerait également renouer avec les belles soirées en Coupe de France. De bons souvenirs sont encore gravés dans toutes les mémoires. « On sait la magie de la Coupe de France. On sait la magie que cela procure. Ces émotions nous manquent depuis un petit moment à Paul Robbe. On a tous envie de revivre cela dès cette année » complète le président Gabry.

A Pontarlier, on aurait aimé pouvoir lancer cette saison à l’extérieur. C’était en tout cas le souhait de Jean-Luc Courtet. Tant pis… . Le club sera au rendez-vous ce samedi, sur ses terres, pour affronter son adversaire haut-doubiste.

L'interview de la rédaction / Bertrand Gabry