Choix du secteur :
Se connecter :
 

La baignade est de nouveau autorisée à la plage d’Osselle, près de Besançon. Le public pourra de nouveau être accueilli à compter de ce vendredi. Les analyses complémentaires de l’eau de baignade du site du Grand Besançon, menées après les troubles digestifs apparus chez certains enfants qui s’étaient baignés au lac, n’ont fait apparaître aucun génome viral  pour l'ensemble des virus recherchés. La fermeture provisoire peut donc être levée.

Et si on profitait de cette période estivale pour découvrir le complexe nautique Aqua2Lacs, implanté à Malbuisson ? En plus de son cadre majestueux, avec une vue imprenable sur le lac Saint-point et les sapins du Haut-Doubs, la structure regorge d’atouts qui savent convaincre les visiteurs.

Désormais, la gestion de l’établissement est confiée à la société Récréa, le leader dans le domaine de la délégation en matière de  gestion des centres aquatique. Kajsa Biard est la nouvelle directrice du site du Haut-Doubs. Comme le veut la coutume, qui dit nouvelle direction, dit quelques nouveautés. Ainsi, l’espace fitness a été développé. D’une superficie de 145 m2, il contient des appareils en tout genre pour garder la forme. Ainsi, pratiquants néophytes et confirmés peuvent venir occuper les  lieux. Le ski club de Mouthe a choisi de venir profiter de temps à autre de l’endroit.  C’est donc tout en espace qui est à la disposition des visiteurs. A Malbuisson, il est possible aussi, grâce à un pass complet, de se rendre dans l’espace Wellness, avec son sauna, son hammam, sa fontaine à glace et sa tisanerie et la piscine, avec son bassin de 25 mètres, sa pataugeoire et son pentagliss. Durant tout l’été, la plage extérieure est ouverte. Petits et grands peuvent se prélasser mais également se divertir avec le  ventrigliss, les tables de ping pong et le Splash Pad.

L'interview de la rédaction : Kajsa Biard

 

MALBUISSON COMPLEXE NAUTIQUE BIARD KAJSA

Un peu de culture

Kajsa Biard entend mettre ses compétences dans les domaines de la culture et de l’évènementiel au service du centre nautique. Deux rendez-vous sont déjà programmés. Un Aquaciné aura lieu le 10 septembre prochain. Dans le bassin, sur des fauteuils gonflables, le public pourra apprécier le film « le grand bain » de Gilles Lellouche. Autre date à retenir, en octobre prochain, en partenariat avec la ludothèque de Levier, un escape game sera organisé  au sein même du centre nautique.

MALBUISSON COMPLEXE NAUTIQUE PENTAGLISS

Pour de plus amples informations : https://aqua2lacs.fr/

Une première bonne nouvelle pour les Jurassiens. On a appris ce vendredi matin que la baignade était de nouveau autorisée à la plage de Bellecin sur le lac de Vouglans. Les nouvelles analyses répondent aux attentes sanitaires. En revanche, les sites de Parcey et Belmont restent fermés après la découverte de cyanobactéries dans l’eau.

Dans le Jura, après Bellecin, la baignade est interdite sur les sites de Belmont et Parcey, alimentés par la Loue. Il a été noté la présence de cyanobactéries dans l’eau

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté assure une surveillance sanitaire de la qualité des eaux de baignade dans la région. Avec la noyade, les infections liées à une eau de mauvaise qualité par contact cutané ou par ingestion, figurent au rang des principaux dangers. Il est donc recommandé de se baigner dans des zones surveillées, où le contrôle sanitaire affiche des résultats satisfaisants.

 

La surveillance sanitaire 

Ce contrôle réglementaire comporte des analyses microbiologiques de l’eau et des relevés avec un intervalle de temps maximum de 30 jours entre 2 prélèvements. Un premier prélèvement a lieu 10 à 15 jours avant l’ouverture de la baignade. En cas de mauvais résultat, l’ARS peut demander au gestionnaire de fermer la baignade et réalise un prélèvement dit de recontrôle.

Les analyses du contrôle sanitaire sont sur certains sites complétées par des recherches de cyanobactéries. Certaines espèces de ces micro-algues peuvent produire et libérer des toxines à l’origine de risques sanitaires pour les baigneurs, les usagers d’activités nautiques ou les consommateurs des produits de la pêche. Les effets les plus fréquents actuellement connus font suite à des contacts (irritation de la peau, du nez, de la gorge et des yeux) ou à une ingestion (maux de ventre, diarrhées, nausées, vomissements).

 

Des règles de classement

La qualité des eaux de baignade est évaluée selon les règles de classement de la directive européenne. Sur la base des résultats des analyses effectuées sur une période de quatre ans, il est attribué à l’eau de baignade une des 4 classes de qualité suivantes : Excellente, bonne, suffisante et insuffisante.

Plus de 82 % des sites d’excellente qualité. En 2021, sur les 85 sites de baignades naturelles recensées en Bourgogne-Franche-Comté, les résultats du classement ont été les suivants :

  • Qualité excellente : 69 sites
  • Qualité bonne : 7 sites
  • Qualité suffisante : 2 sites (Ounans et Champagne-sur-Loue)
  • Qualité insuffisante : 2 sites (Parcey et Belmont)
  • Pas de classement : 5 sites (nombre insuffisant de prélèvements ou nouvelle baignade)

Outre ces baignades naturelles, la région comporte également 2 baignades artificielles. Ce sont des baignades dont l’eau est maintenue captive, c’est-à-dire séparée des eaux de surface ou souterraines par des aménagements. Ces baignades font l’objet d’un suivi plus rapproché avec analyse de paramètres supplémentaires.

En cette période de forte chaleur, la Ville de Besançon rappelle qu’il est strictement interdit de se baigner dans le Doubs en raison de sa dangerosité.  « Le risque de noyade est réel même si l’eau peut sembler calme et peu profonde » ajoute la collectivité.

L’ARS Bourgogne Franche-Comté vient de publier son étude sur la qualité des eaux de baignade dans la région. Notre territoire compte 80 sites de baignades naturelles. Plus de 80% d’entre eux sont d’excellente qualité.

En 2020, l’ARS a enregistré 66 sites avec une qualité excellente, 8 ont une eau de baignade de bonne qualité et un a une qualité suffisante. Aucun site régional n’a une qualité d’eau « insuffisante ». Cinq n’apparaissent pas dans le classement car le nombre de prélèvements est insuffisant ou il s’agit d’un nouveau site de baignade.

Ainsi, dans le Doubs, la qualité des eaux de baignade étaient jugés « excellentes » en 2020 à Oye-et-Pallet, Les Grangettes, Saint Point, Labergement-Sainte-Marie, Montperreux, Malbuisson et Osselle. Tous les sites jurassiens sont dans cette configuration, excepté celui de Parcey, où la qualité des eaux de baignade est « suffisante ».