Choix du secteur :
Se connecter :
 

Selon nos informations, en raison des conditions météo du jour, des perturbations sont à prévoir au niveau des ramassages scolaires. Les pluies verglaçantes du moment expliquent cette situation. On nous signale par exemple que les ramassages scolaires ne peuvent se tenir dans le secteur du Val de Morteau.

Atmo Bourgogne Franche-Comté indique que les conditions météorologiques actuelles favorisent l’accumulation de particules fines dans l’atmosphère. Les émissions liées au chauffage et au trafic routier sont à l’origine de cette situation qui nécessite le déclenchement de la procédure d’information et de recommandation. La situation devrait se dégrader encore ce samedi.

Les fortes pluies de ces derniers, conjuguées à la fonte des neiges, a provoqué une hausse significative des cours d’eau. A Villers-le-Lac, le Doubs, qui est toujours en alerte aux crues, niveau jaune, a quitté son lit.

La préfecture du Doubs indique que la Savoureuse, la Loue et le Doubs ont été placés en vigilance jaune « alerte crues ».

Le Doubs

Les précipitations de ce week-end associées à une fonte partielle du manteau neigeux de basse altitude ont provoqué une réaction marquée du Doubs. Les pluies attendues de ce  mardi ont fait repartir à la hausse les débits sur le tronçon du Doubs. Les niveaux de premiers débordements et dommages localisés devraient être atteints au cours de la journée de mercredi sur ce tronçon.

La Loue

Les précipitations de ce week-end associées à une fonte partielle du manteau neigeux de basse altitude ont provoqué une réaction marquée de la Loue. Les nouvelles pluies de ce mardi ont maintenu des débits soutenus sur le bassin versant de la Loue. Ceci justifie le maintien de la vigilance jaune sur le tronçon. Mercredi une nouvelle hausse des débits plus prononcée devrait intervenir avec l'arrivée de nouvelles pluies significatives.

La Savoureuse

Après les pluies de ces derniers jours, une nouvelle perturbation active arrive demain mercredi sur le bassin de la Savoureuse et son activité va se poursuivre toute la journée de mercredi. Elle s'accompagne aussi d'une hausse de la limite pluie neige. Après une hausse des niveaux en soirée, les niveaux repartent à la hausse mercredi après-midi sur le bassin de la Savoureuse. Les niveaux de premiers débordements et dommages localisés devraient alors être atteints en soirée de mercredi

Compte tendu des conditions météo, les préfets du Doubs et du Jura ont décidé de prolonger les restrictions de circulation prises pour les poids-lourds. Ainsi, ces véhicules ne peuvent circuler sur les nationales 57 et 5 et la départementale 1005. Dans le Doubs, le représentant de l’état indique que cet arrêté court au moins jusqu’à ce samedi, à 12h. Ainsi, cette interdiction évoluera en fonction de la mise au noir du réseau.

les quatre départements de Franche-Comté ont été placés en vigilance jaune « neige et verglas ». Les précipitations neigeuses sont attendues à partir de 4 heures ce matin. Entre 0 et 5 centimètres de neige sont annoncés en plaine, 5 à 10 centimètres de 400 à 600 mètres d’altitude et de 10 à 20 cm au-dessus de 600m d’altitude. Il est annoncé un cumul de 30 à 40 cm à partir de 900 m d’altitude. Dans ces conditions, le préfet du Doubs a activé le plan intempéries départementales.


Les précipitations qui arrosent le massif des Vosges depuis vendredi après-midi, couplées à la fonte de la neige, ont provoqué une hausse des niveaux de la Savoureuse, plus importante qu’initialement envisagé. Les premiers débordements peuvent être constatés actuellement. Les précipitations devraient s’atténuer. Elles deviendront neigeuses en soirée. Les niveaux vont se stabiliser avant de baisser en soirée.

 Le Doubs en amont de la Loue réagit également aux précipitations qui affectent le bassin depuis la nuit de vendredi à samedi. La hausse des niveaux va se poursuivre toute la journée de samedi et cette nuit . Les premiers débordements et dommages localisés devraient être observés dans la soirée.

 Les précipitations affectent également l'Ognon en amont de la Linotte depuis la nuit de vendredi à samedi. Les pluies devaient perdre en intensité cet après-midi, mais il subsiste une incertitude sur l'effet orographique lié au massif vosgien. Ainsi, les premiers débordements et dommages localisés pourraient être observés en fin de journée de samedi, avant stabilisation en début de nuit.

Les précipitations abondantes qui arrosent le bassin de la Loue depuis vendredi soir provoquent une hausse du niveau du cours d’eau, qui va se poursuivre toute la journée de samedi. Les premiers débordements et dommages localisés pourraient être observés en fin d’après-midi. Les pluies deviendront plus faibles en fin de journée, impliquant une stabilisation des niveaux dans la soirée ou première partie de nuit de samedi à dimanche.

La neige a fait son grand retour. La Ville de Pontarlier rappelle les règles de vie collective qui s’imposent. Depuis le 15 novembre dernier, et jusqu’au 15 mars prochain, le plan de viabilité hivernale est mis en application. Il s’accompagne de règles concernant le déneigement et le stationnement.

Rappelons que le plan de viabilité hivernale organise le déneigement du réseau selon plusieurs priorités et critères que sont les conditions météorologiques, la sécurité des usagers, la hiérarchisation des axes et lieux prioritaires et des tournées et le respect de l’environnement.

Concernant le déneigement. En complément du travail effectué par les agents municipaux, la population est invitée à déneiger ses accès et sa portion de trottoir. L’objectif est de rendre possible la circulation de tout piéton et prévenir des accidents liés aux chutes de glace.

Enfin, jusqu’au 30 avril, l’occupation des parkings situés en zone bleue répond à des règles précises, qui se traduiront par une contravention de 35 euros pour stationnement gênant et une mise en fourrière, à partir de 124 euros,  si elles ne sont pas appliquées. Pour faire simple, en cas de neige, et pour faciliter le déneigement, aucun stationnement n’est autorisé sur les parkings situés en zone bleue de 22h à 7h du matin. Les propriétaires de véhicule doivent occuper les parkings les plus proches.

L’état de catastrophe naturelle est reconnu pour la ville de Besançon suite à la sécheresse et à la réhydratation des sols survenues entre le 1er juillet 2020 et le  30 septembre 2020 dans la cité comtoise. Désormais, il appartient aux victimes de ce phénomène météorologique de saisir leurs assureurs dans les 10 jours, à la date du 31 août,  pour faire valoir leurs droits.