Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce début de saison se déroule formidablement bien pour les clubs de basket jurassiens. En nationale 3 féminine, Champagnole réalise le sans faute. Avec trois victoires, pour autant de matches disputés, les Champagnolaises sont en tête de leur championnat.

En nationale 3 masculine, Poligny est en tête également, à l’issue de la 4è journée. Montmorot est 3è. Jura Salins a repris des couleurs après sa victoire ce week-end à Dijon. Enfin, en nationale 2 masculine, avec huit points pour l’ensemble de ses quatre matches disputés, Lons-le-Saunier est le leader de sa poule.  

Le BesAC s’est incliné hier soir lors de son premier match à domicile. Il officiait au Palais des Sports. Les basketteurs bisontins ont été vaincus sur le score de 70 à 80 face à Mulhouse.

Lors du retour du basket au Palais des Sports de Besançon, dix ans après, le BesAC avait connu un immense succès populaire en janvier et février dernier contre Le Havre et Avignon. Dans une ambiance particulière, ces rencontres avaient rappelé les grandes heures du basket bisontin. Cette saison, le BesAC retrouvera sur trois dates, l’enceinte de l’Avenue Léo Lagrange mise en configuration spécifique basket. Le premier de ces trois rendez-vous est programmé ce vendredi 30 septembre à 20h15 contre Mulhouse. Il constituera l’ouverture du championnat de Nationale 1 à domicile. Une confrontation qui promet d’être intense, la formation alsacienne ayant été finaliste des derniers play-offs de la division la saison dernière.

Le BesAC débute formidablement bien sa saison. Hier soir, dans le cadre de la 1ère journée de championnat en nationale 1, les basketteurs bisontins ont vaincu sur le score de 77 à 76 Hyères Toulon. Ils enchaînent avec une deuxième rencontre cette semaine. Ce vendredi soir, 20h15, au Palais des Sports, le groupe défiera Mulhouse. La salle bisontine lui avait porté chance la saison dernière.

Ce mardi, le BesAC dispute sa première journée de championnat de la saison en nationale 1. Les basketteurs bisontins se déplacent à Toulon. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20 heures.

Un petit tour et puis s’en va. Comme la saison dernière, le BesAC quitte la Coupe de France dès les 64ès de finale. Les Bisontins se sont inclinés sur le score de 88 à 81 à Andrézieux. Désormais, place au championnat, avec un déplacement à Toulon le 27 septembre.

Ce mardi soir, le BesAC dispute les 64ès de finale de la Coupe de France. Les basketteurs bisontins se déplacent à Andrézieux. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h. La formation va tenter d’aller chercher une qualification pour les 32ès de finale de cette compétition. Ce qu’elle n’avait pas réussi la saison dernière.

Les deux formations se connaissent bien. Elles disputeront cette année encore le championnat de Nationale 1. Le groupe débute cette nouvelle saison sur les chapeaux de roue. Au programme également : un déplacement à Toulon pour le compte de la 1ère journée de championnat le 27 septembre et la réception de Mulhouse,  trois jours plus tard, au Palais des Sports, toujours en championnat.

Les choses sérieuses commencent ce week-end pour les basketteuses champagnolaises. Après une solide et prometteuse préparation, le groupe du président Thibault Saillard dispute ce dimanche la 1ère journée de son championnat en nationale 3 féminine. Les Jurassiennes recevront Furdenheim, à 15h30. On notera la présence de deux autres formations franc-comtoises dans cette poule :  Lons-le-Saunier et  le Besançon Basket Club.

Trois recrues, issues des niveaux ProB, nationale 2 et nationale 3, sont venues renforcer le dispositif jurassien. Des renforts qui viennent apporter leur expérience et la partager au sein d’un club qui prône également la formation, comme vecteur de réussite et d’avenir.

Quels objectifs ?

Le collectif ne veut pas faire de la figuration. Il souhaite bien figurer dans ce championnat. En tout cas apparaître dans la première partie de tableau.  « On ne veut pas être le promu qui tente sa vie tout au long de la saison » explique Thibault Saillard. Et de conclure : « nous voulons clairement figurer dans les six premiers ». Les Champagnolaises seront très rapidement fixées sur leur état de forme du moment. Leurs adversaires alsaciennes de ce dimanche après-midi ont terminé à la deuxième place de leur poule de nationale 3 la saison dernière. Autant dire qu’elles connaissent bien ce niveau et ses exigences.

L'interview de la rédaction / Thibault Saillard

La deuxième édition du « Cross The Border »  s’est conclue ce dimanche au Gymnase Charles de Gaule de Pontarlier. Aix Maurienne, club de ProB a conservé son trophée. Les Savoyards ont dominé les Lions de Genève 79-65 en finale. Dans la petite finale, les Lugano Tigers se sont imposés face au BesAC sur le score de 92 à 89.  Maxime Tellier, le Président du CA Pontarlier basket, souligne une édition relevée, qui a su rassembler un public nombreux.

Ce week-end, le CA Pontarlier Basket organise la 2è édition du « Cross The Border ». Ce tournoi de basket franco-suisse accueille quatre formations, qui sont en passe de clôturer leur préparation avant le début de leur championnat respectif. Cette année, le BesAC évoluera aux côtés de trois autres équipes :  le tenant du titre Aix Maurienne, qui évolue en ProB, Genève et Lugano, pensionnaires de l’élite suisse. Le coup d’envoi du tournoi sera donné ce samedi, à 17h,  au gymnase Charles de Gaulle.  La première opposition verra s’affronter Lugano à Aix-Maurienne. A 20h, Le BesAC rencontrera Genève. La petite finale est programmée, dimanche, à 13h30. La grande finale se jouera à 17h.

 

cross border tellier maxime groupe DD

Promouvoir le basket et le club

C’est le souhait du président Maxime Tellier. A travers cette manifestation, le club pontissalien veut promouvoir ce sport et proposer du basket de haut niveau sur ses terres. L’an dernier, l’événement avait su rassembler un large public. A Pontarlier, on profite également pour lancer la saison. Mise à part l’école de basket, les différentes équipes ont rechaussé les baskets. Le record de la saison dernière, avec ses 250 licenciés, pourrait être battu. Seule petite ombre au tableau, le sort de l’équipe fanion dont la situation sportive reste encore en suspens, suite à une décision de la ligue qui a été contestée par le comité directeur du club.

L'interview de la rédaction / Maxime Tellier, président du CA Pontarlier Basket