Nathan Sourisseau : jeune et vert

« Il est temps d’agir »

Nathan Sourisseau : jeune et vert

Ce vendredi, un tout nouveau conseil municipal se réunira afin d’élire Anne Vignot maire de Besançon. Un conseil municipal neuf dont fera parti Nathan Sourisseau, benjamin de la promotion. L’étudiant géographe de 19 ans parle au micro de notre rédaction d’écologie, et de jeunesse.

Son intérêt pour l’écologie ne date pas d’hier. Au lycée déjà, Nathan Sourisseau tentait à sa manière de contribuer à la question écologique : « J’avais monté un club de développement durable avec mes camarades, ce qui avait notamment permis de réduire les déchets à la cantine ». Cette année, l’étudiant à l’université de Franche-Comté saute le pas politique en s’engageant auprès d’Europe Écologie Les Verts. Une adhésion pour « rendre les choses encore plus concrètes et changer les choses ».

La jeunesse au pouvoir

Un engagement pour une cause qui ne cesse de prendre de l’ampleur, notamment chez la jeunesse. À l’image de Greta Thunberg, la situation urgente de la planète développe de plus en plus la conscience écologique de toutes et tous, et ce dès le plus jeune âge : « Il est temps d’agir, il y a beaucoup à faire, et de ce côté, la jeunesse prend conscience de ces choses là. Les plus anciens aussi mais les changements de mentalité et l’évolution passera par les jeunes ».

La vague verte des municipales

Quelques jours seulement après la victoire de nombreux candidats écologistes dans de grandes villes de France comme Lyon, Annecy, Tours, ou Besançon, la cause et le parti semblent gagner en crédibilité. Une prise de conscience sur une problématique qui ne peut plus être écartée de la politique menée : « C’est un enjeu majeur mais ça doit surtout être quelque chose qui nous guide sur les réflexions concernant la politique menée ».

« Je ne pense pas qu'on doit leur en vouloir »

Un engouement écologique bienvenu mais tardif. Pour autant, le jeune vert n’en veut pas aux anciennes générations, qui n’avaient pas forcément conscience de l’enjeu : « Je ne pense pas qu’on doit leur en vouloir. J’en veux plus à ceux qui actuellement restent dans une logique qu’on estime du 20ème siècle, avec une course à la croissance infinie. Évidemment qu’il faut de la croissance mais il faut la cibler dans le cadre spécifique de la transition écologique ».

Interview de la rédaction
Created : mercredi 1 juillet 2020 15:54 Categories : Politique | Actualités locales | Environnement | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Anne Vignot | Conseil municipal | EELV | municipales 2020 | Nathan Sourisseau
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.